LE CRI DE LA BERNACHE

17 mars 2017

ET ALORS ?!

glander

 

Ce n'est pas de ma faute mais j'aime glander. Je suis même devenu maître de la paresse. Je peux rester des heures à une terrasse de café à chercher le moindre indice de bonheur qui traîne dans les alentours. Je fixe le regard d'un gamin qui couine car sa mère vient de lui refuser un cornet de glace. Il capte mon regard et me lance un œil méfiant. Il est furax le môme. Nous nous défions quelques secondes, je lui souris et une énorme banane illumine son visage. Voilà juste un instant de bonheur. Il faut dire qu'avec ces premiers rayons printaniers la vaillance s'évapore aussitôt de mon être et même la tondeuse de mon voisin n'arrive pas à changer mon humeur. Alors, assis à la table de jardin je savoure ce temps à ne rien faire. J'ai l'impression de flotter dans l'air. Je suis extrêmement bien.

« - Eh.. tu vas un peu bouger tes fesses ?! Me dit Isa ma femme sur un ton pas très cool.

-Tu viens de briser mon temps de méditation. Le glandage est un savoir vivre. J'en abuse et alors ?

-Et Alors ?! ...Ben moi aussi je vais me la couler douce sur mon transat. Fini la boniche, fini les courses, fini les gosses que tu dois récupérer, fini de laver tes caleçons puis tu feras les devoirs et prépareras le repas de ce soir. Non ? Et alors ?

-Et Alors ?!...Et alors ?!...Zorro est arrivé eh eh. Le beau Zorro ... »

Non, il n'est pas prêt d'arriver le beau Zorro et cette campagne présidentielle qui se présente ne présage rien de bon. Le fossé entre puissants et pauvres s'est tellement élargi que le populisme irraisonné s'engouffre dans les classes moyennes pour vouloir remplacer des démocraties mises à sac par des scandales de tout bord. Je suis peut être un rêveur mais l'autorité sans moralité c'est en ouvrant les livres d'histoire que l'on sait que cela fini toujours mal. Donc il est force de constater que nous avons les pieds dans la m.... et que prochainement cette dernière risque de grimper au niveau des narines. Mais de toute manière, il y aura toujours quelqu'un pour me dire :

« Et Alors?!

-Le bassin d'Arcachon est en grand danger écologiquement, et alors ?!

-Yves Foulon député maire d'Arcachon aime le béton, et alors ?!

-Jean Jacques Eroles maire de La teste aime cirer les bottes, et alors ?!

-Marie Hélène des Esgaulx sénatrice maire de Gujan Mestras adore collectionner les mandats, et alors ?!

-François Déluga maire du Teich aime enfiler les pantoufles, et alors ?!

-Bruno Lafon maire de Facture Biganos aime lustrer les chromes de sa Harley en sniffant des volutes de Smurfitt, et alors ?!

-Nathalie le Yondre maire de Audenge n'aime pas grand chose mise à part une promotion, et alors ?!

-Marie Larrue maire de Lanton aime bien les jeux...d'eaux mais pas le Reggae, et alors ?!

-Jean Yves Rosazza maire d'Andernos aime bien aussi se la couler douce, et alors ?!

-Jean guy Perrière maire d'Arès n'aime pas les étrangers, et alors ?!

-Michel Sammarcelli maire de lège Cap Ferret aime tout ce qui brille et les vidéos de sa Zaza (Isabelle Galinier directrice du tourisme du Syndicat intercommunal su bassin d'Arcarchon.), et alors ?!

Bon comme personne ne m'écoute, je vais m'enfiler une bonne bibine avant que le soleil ne décline puis vite filer récupérer les gosses pour remonter un peu dans l'estime de ma brune et arriver pile poil pour l'apéro. Quoi ?! Vous trouvez que j'exagère... mais peut être que je mens ou que la vérité est pire. Et alors ?!

 


05 mars 2017

DES LETTRES DANS LE VENT

109132640

 

Cher François,

je t'écris cette lettre même si je sais que tu ne la liras jamais pour te dire que maintenant cela suffit, qu'il est temps de dire au revoir. Tu es grillé comme une merguez en été et l'odeur de graillou qui colle à ton costume est incompatible avec la senteur des urnes. Tu dis que tu as le cuir épais mais quand il est troué c'est irréparable. Crier au complot politico-médiatique est l'arme des faibles certes efficace dans les temps anciens mais obsolète de nos jours. Rien ne pourra changer l'opinion des gens même pas ton innocence ou ton blanchiment. Comment veux tu de faire pardonner aux plus faibles, ceux à qui tu veux serrer la ceinture alors qu'ils ont déjà le pantalon aux chevilles ? Sincèrement, te vois tu déambulant sur les champs Élysée dans une berline poursuivie par une horde de journalistes, vitre baissée saluant ta victoire le bras tendue et embrassant goulûment Pénélope à tes cotés qui sirote une coupe de champagne ? Non, sois sérieux, arrêtes tes conneries. Fais le pour ta femme. Ne vois tu pas comme elle souffre cloîtrée dans ton manoir à ronger son désespoir et ne me dis pas qu'elle continue à apporter des confitures au curé. C'est curieux cette manie de croire que « vos pratiques » étaient normales tout en étant illégales. Pénélope vient de rompre son silence pour voler à ton secours mais si celle de Homère défaisait son ouvrage la nuit pour retarder l'échéance elle n'était pas rémunérée 7000 euros par mois. Entre nous, je veux bien la remplacer car la tache correspond à mon niveau de compétence. Alors si tu veux finir comme Ulysse dans l’Odyssée, prends ton orgueil, ton ambition et enfermes les dans un mouchoir pour les mettre au fond de la poche de ton pantalon. Puis cours, cours la rejoindre et enlaces là aussi puissamment que ta rancœur. Pas la peine d'aller à confesse, le curé connaît déjà toute l'histoire et lui au moins il saura garder le silence. Ensuite tu pourras aller faire quelques petites conférences à la Sarko sous le soleil des émirats en offrant même un cocktail de fruits frais sous un palmier à Pénélope. C'est compris dans le forfait. Pour tes comités de soutien, enfin ceux qui n'ont pas quitté le navire, pas d’inquiétude ils sont experts en retournement de veste. Pour la France, ne t'en fais pas non plus, son peuple n'est pas encore prêt à remonter son pantalon et avec ce qui se prépare, il va devoir se pencher davantage en avant pour que se soit encore moins douloureux. Ne crois surtout pas que tu vas nous manquer mais penses plutôt à celle à qui tu manques.

La Bernache.

 

 

58a5737925000034080b959d

 

Je vous avez prévenu, le spectacle « La Noce Chocolat de Fillon »(Voir billet précédent)par la troupe du comité de soutien du bassin d'Arcachon a tenu toutes ses promesses. La salle des fêtes de Gujan Mestras fut remplie en vidant le forfait téléphonique de « La Baleine » alias Marie Hélène des Esgaulx la sénatrice maire de cette ville. Sans dévoiler la moyenne d'age de l'assistance on peut quand même affirmer que l'on n'était loin de l'ambiance d'un Hellfest. Les acteurs ont été formidables pour servir un texte de propagande droitière dans son jus. Leur jeu d'hypocrite donnait même une dimension burlesque qui régala pleinement un public conquis. Le doyen de la troupe « Don Saluste » alias Michel Sammarcelli maire de Lège Cap Ferret avait même fait le déplacement pour un rôle de figuration.( Empaillé, l'effet aurait été le même). Dans le rôle de béni oui oui, « Marine Morano » alias Marie Larrue maire de Lanton fut parfaite pour donner la claque tout autant que « Vévètte » alias Yvette Mauplilé adjoint au maire d'Arcachon qui mit ton son cœur pour défendre son chouchou en certifiant avoir mangé des macarons avec Pénélope tout en collant des timbres sur les enveloppes. La « Baleine » fut parfaite en maîtresse de cérémonie. La cumularde habituée aux planches a balancé sa soupe gaullienne entrecoupée de blagounettes locales. « Crème antirides » alias Yves Foulon député maire d'Arcachon se contenta de balancer son texte politisé d'une banalité affligeante avec un accent de recalé sarkosien. La surprise fut l'interprétation de la guest-star « le Squale » alias Jean Guy Perrière maire d'Arès. L'homme peut habitué à être en lumière a voulu essayer de se mettre en avant en improvisant un discours qui aurait fait rougir de bonheur les membres du Front National. Hésitant au début avec des allures Krazuckiennes sur les chiffres de la dette nationale, il lâcha crescendo tout son fiel minimisant le fait qu'un anus élargi de dix centimètres sans son consentement n'était pas une faute si grave. Les horreurs dites au premier degré sont beaucoup plus efficaces aux oreilles de certains. Pathétique quand même, la prestation.

Il est à remarquer l’absence totale d'images pour un tel spectacle. Les télévisions locales n'ont pas du être invité peut être à cause des droits d'auteur. Seule « Bernie » alias Bernadette Dubourg la scribouillarde locale du journal Sud Ouest était présente pour pondre un papier bienveillant. Il faut donc remercier un journaliste de la dépêche du bassin qui a filmé avec son téléphone portable pour bien se rendre compte de la performance de nos élus.

 

https://www.facebook.com/pg/depechedubassin/videos/?ref=page_internal

js-14

 

18 février 2017

OUH! OUH! Y A QUELQU'UN?

IMG_3010 bis

 

«- Papa t'es vénère?!
Je regarde mon fils qui me fait face et je vois de l'inquiétude dans ses yeux. Il n'aime pas me voir comme ça et c'est fou comme il est beau.
- Ouais grave...»
Je dois avouer que je viens de prendre un grand coup derrière la tête et que je remue mes méninges pour les remettre en place. Je ne devrais pas tant m'impliquer dans la réflexion, je pourrais baisser les bras et me dire qu'ils ont gagné, qu'ils ont raison mais je ne peux pas l'accepter tant que l'on me prouvera le contraire. Voir leur autosatisfaction s'afficher au grand jour pour le lancement de cette marque m'énerve profondément mais c'est plutôt l’absence de dissidence qui m'inquiète le plus. Je me remets en question mais rien à faire je me sens étrangement seul.

Les seigneurs du bassin d'Arcachon viennent d'officialiser la marque territoriale B'A rendant ce lieu de vie aussi accessible qu'un paquet de lessive au supermarché. Avant de développer, il est surprenant de ne voir ou d'entendre aucune opposition à ce projet. Même Droopy alias Jean Yves Rosazza le maire d'Andernos a préféré enfiler la chasuble à défaut de retourner sa veste. Il est encore sur le banc des remplaçants mais peut être a t'il reçu des promesses de fouler la pelouse prochainement. L'enfumage s'est installé lentement et la propagande a fait le reste tout en douceur. Pourtant on est en droit de se poser des questions sur l'utilité d'une marque pour un endroit qui suscite tant de convoitises et tant de contradictions. Ils ont même poussé le vice de nous faire croire que nous sommes les acteurs, pour mieux nous responsabiliser. Si ça ne marche pas ce sera de notre faute. Moi, je n'ai rien demandé et je me pose en dissident à cette supercherie qui ne profitera qu'à leurs créateurs. Je vais m'en expliquer. Ce n'est pas que je suis contre mais on met la charrue avant les bœufs. Quand de réelles décisions seront prises pour la sauvegarde de l'écosystème du bassin d'Arcachon alors oui on pourra réfléchir pour poser une marque. Mettons pleinement en route le Parc Naturel Marin qui sera le fédérateur pour créer et ancrer définitivement notre identité afin d' assurer une cohérence dans l'adhésion permettant la possibilité de poser une marque. Il ne faut pas que regarder la partie visible de l'iceberg. Trop d'urgences, trop de différences, trop de problèmes ne sont pas pris en compte. L'oligarchie en place, mis à mal depuis un bon moment voit les échéances électorales arriver à grande vitesse et il était urgent de vouloir garder la main mise sur le gâteau avant la mise en route officielle du PNM, d'où ce passage en force. Avec ce nouveau maillot sur les épaules « comme ils disent » les élus qui siégeront au PNM auront une nouvelle étiquette à défendre, une nouvelle arme.

Revenons à cette fameuse marque territoriale B'A. Le logo est simple mais efficace. Par contre le slogan « Vivre l'incomparable » me fait bondir. Mise à part la connerie qui est incomparable ici, il faut être sacrement prétentieux pour mettre cet adjectif comme symbole de notre manière d'être. Il faut arrêter de se regarder le nombril et bouger un peu ses fesses tout autour de la planète pour faire des comparaisons et découvrir que l'incomparable n'existe pas car c'est juste une interprétation de notre imaginaire. Vouloir offrir l'incomparable c'est nous obliger à accepter leur vision. Susciter le désir, créer l’événement, lancer une mode c'est la définition du marketing soit une manipulation des consciences à des fins lucratives. Une marque territoriale mérite mieux que cela et doit, pour être diffuser, avant tout représenter une vision aboutie de ce que nous sommes sur tous les points de vue. Hélas nous sommes loin d'y être encore sur le bassin d'Arcachon.

Question budget, c'est aussi le plus grand flou. Même « Michou l'ami des stars »alias Michel Sammarcelli président du SIBA et maire de Lège Cap Ferret botte habillement en touche en nous assurant la main sur le cœur que le contribuable ne paiera pas un sou de plus de sa poche. Le Figaro annonce une enveloppe de 80000 euros mais en voyant juste la soirée de Mercredi à l'Olympia d'Arcachon, je ne peux pas m’empêcher de sourire... et Serge Simon est venu gratos.
Regardons les cinq axes majeur pour le fonctionnement :

« -Valoriser le travailler et entreprendre ensemble sur le bassin » Ok je suis d'accord mais encore faut il trouver des terrains pour faire venir des entrepreneurs Hi tech et assurer la logistique derrière. Il y a bien de l'espace à Lanton mais la « Morano Marine » alias Marie Larrue maire de Lanton s'accroche à son projet foireux de parc aquatique.Le cérébral c'est pas son truc. Elle préfère le toboggan et les cris des enfants, c'est plus festif. De toute manière pour s'implanter, l'entrepreneur aura très peu de démarches à faire. Il lui suffira de contacter les bonnes personnes. Pour le terrain et le permis de construire , il s'adressera à « Don Saluste » alias Michel Sammarcelli maire de Lège Cap Ferret qui sait lire les yeux fermés les permis de construire. Pour le financement, il s'adressera à « la Baleine » alias Marie Hélène des Esgaulx sénatrice maire de Gujan Mestras qui est devenu maître dans la gérance des portefeuilles et pour la construction il s'adressera à « Crème antirides » alias Yves Foulon député maire d'Arcachon devenu le Cléopâtre de sa ville pour son accoutumance avec les bétonneurs qui lui mangent dans la main.

« -Valoriser l'effort environnemental et la sensibilisation à l'environnement » Cette phrase est un argument de vente. Il y a certes des efforts mais trop peu ou pas assez et c'est malheureusement les batailles juridiques engagées par les associations citoyennes qui freinent encore l'appétit des voraces.

« -Valoriser la production et les produits du bassin. » C'est une évidence mais au sujet des huîtres, il faudra bien mettre les choses au clair. Seuls les producteurs travaillant la 100% naturelles nées et élevées sur le bassin pourront utiliser le logo B'A, car ceux qui mélangent la triploïde avec la bretonne ou l'irlandaise en leur affublant un joli nom marketé du coin ne représentent pas l'esprit bassin.

« -Vivre et aimer le bassin » Cela coule de source mais pour l'aimer il faut le défendre et le respecter.

« Montrer le bassin autrement afin de changer le regard du voyageur . » Si on lui montre vraiment la réalité de la situation, je pense qu'il ne reviendra pas.

Bon allez je ravale ma rancœur et je referme ce dossier. De toute manière, je n'hésiterais pas à vous la recracher à la moindre occasion. Ils veulent me faire mettre le maillot d'une équipe de CFA qui se prend pour le PSG mais je suis désolé je préfère encore dire que je suis du bassin...du bassin d'Arcachon. Ma fille qui n'avait rien manqué de ce que je venais de dire, leva les yeux de son écran:

«-T'es pas swag..mais tu as raison.»

Elle est belle ma fille...

 

il_fullxfull

 

 

Pour finir je voudrais vous signaler un événement culturel qui va se produire prochainement à la salle des fêtes de Gujan Mestras et qu'il ne faudra pas manquer si vous voulez passer un excellent moment à rire à gorges déployées. Le Nouveau cirque débarque dans cette ville pour vous présenter leur nouveau spectacle. C'est l'histoire d'un homme et d'une femme en pleine désillusion existentialiste qui se haïssent profondément et qui ont pour mission de faire accepter à leur famille un frère commun(qu'ils détestent) empêtré dans les affres de la vie. A coups de mensonges, de quiproquos et de mauvaises foi, ils doivent convaincre les spectateurs que leur frère est une bonne personne. JUBILATOIRE.

nocedechocolat

09 février 2017

CHAUFFE MARCEL

comics

Les tempêtes me mettent les nerfs à vifs et Leiv et Marcel ont mis tous mes sens en alerte. A quatre heures du matin dans mon salon, les bourrasques cognaient fort tout autour de la maison et il me tardait que le jour se lève. Pourtant j'y suis habitué mais rien à faire je déteste les tempêtes. C'est comme une valse à trois temps, qui démarre doucement et qui monte crescendo. Même Jacques Brel le chantait d’où l'expression «  chauffe Marcel, chauffe ». Je préférerais être sur un transat aux caraïbes ou sur une plage de l'océan indien à siroter un mojito en regardant le petit crabe blanc qui laisse sa trace sur le sable blanc mais je dois justifier mon salaire à mon employeur car mon emploi n'est hélas pas fictif. Alors en ces temps perturbés, je laisse mon imagination divaguer jusqu'à l’accalmie.

Comme on ne peut pas y échapper en voyant leurs tronches sur tous les abris bus et les encarts publicitaire, la marque Bassin d'Arcachon va bientôt être lancée en grande pompe le 15 février. Comme je reste très perplexe par une telle démarche, je cherche en vain l'étincelle qui me fera adhérer au concept. Première remarque, Zaza alias Isabelle Galinier directrice du tourisme et de la communication au SIBA( syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon)en charge du dossier ne lésine pas sur les moyens ni sur la dépense. Le pognon coule à flots. Elle veut un retour sur investissement. Si on regarde l'affiche de promotion, le visuel est agréable. Visage de gens du pays avec le slogan «  Révélons ce(ux) que nous sommes » sur un fond bleu d'une photo du banc d'Arguin et de la pointe du cap ferret. Mais si on creuse(sic), ce qui me « choque » c'est qu'il n'y a pas la parité, une femme pour quatre homme. Oui nous sommes en terre de droite et les femmes ont toujours du mal à être accepter (Voir l’organigramme de Fillon qui défend soi disant la parité : 21 hommes pour 2 femmes). Allez je chipote , je vois le mal partout. J'ai l'esprit du « malin ». Thierry Lafon président des ostréiculteurs OK, je suis d'accord. Aurélien Rey co fondateur de la bière Mira, OK aussi, pour le coté novateur et son breuvage est pas mal. Le gars de UBA (union des bateliers d'Arcachon) là ça ne passe pas. On ne peut pas dire que cette officine( très utile j'en conviens) facilite les échanges avec la concurrence. Ils ont le monopole et font tout mais vraiment tout pour le garder. Quel bel esprit ! Et les deux autres, je ne les connais pas. Petit oups au passage, il n'y a pas de représentant du nord bassin. Les ploucs c'est moins vendeur, moins glamour ou quoi?! Maintenant venons en au slogan.  « Révélons ce(ux) que nous sommes » Bon ce n'est pas aujourd'hui que je vais partir dans le délire, vous devinez bien ou je voudrais en venir.J'attends la semaine prochaine pour balancer ma vision des choses. Déjà avec l'affiche on voit bien qui vous êtes et pour ce(ux) que nous sommes, il vaut mieux en rester là. Attendons la révélation.

 

 

Aujourd'hui nous sommes tous capable de prendre quelques belles photographies et la technologie qui nous aide avec une facilité déconcertante peut arriver à nous faire croire de posséder un éventuel talent. Le bassin d'Arcachon offre de belles opportunités pour figer l'instant dans les déclinaisons des couleurs et peut sublimer les contrastes du noir et du blanc. Pléthore de photographes sont en quête de l'ultime seconde qui leur apportera le Graal d'une émotion figée. Certains arrivent à tirer leur épingle du jeu mais pour sortir du lot et se différencier il faut le petit supplément d'âme qui permettra de poser sa signature comme un coup de griffe. Stéphane Scotto est celui-ci mais je pense qu'il n'a pas la reconnaissance qu'il devrait avoir. Il sait capter les ciels, les reflets, les silences d'un paysage pour les projeter viscéralement dans le grammage d'un papier photo. C'est en voyant les tons ocres s'épaissir dans le bleu de la mer et les teintes de vert devenir au fil du temps de simples pastels qu'il est devenu une sentinelle pour la sauvegarde de son terrain d'émotions. Hélas il n'est jamais très bon de crier haut et fort la vérité. Les seigneurs du bassin d'Arcachon décidèrent de le blacklister pour mieux le contrôler mais c'était mal connaître le bonhomme. La force de ses clichés passe largement au dessus de leur médiocrité justifiant ainsi la valeur de ses propos. Il a su relever la tête pour mieux travailler et pour la deuxième fois il est finaliste pour la photographie de l'année dans la section«Nature et environnement» l’œuvre retenue, une vue aérienne du banc d'Arguin est tout simplement magnifique et l'engagement de Stéphane Scotto pour la protection du bassin d'Arcachon prend tout son sens au travers de ce cliché. Chapeau l'artiste.

bassin-d-arcachon-le-banc-d-arguin-vu-du-ciel-signe-stephane-scotto

 

 

Autre coup de coeur, le dernier film de Xavier Dolan « juste la fin du monde» grand prix du jury au festival de Cannes. Les critiques étaient soit assassines soit dithyrambiques. Je dois dire qu'il faut se laisser aller dans la trame pour que notre sensibilité dénoue les fils que le réalisateur a tissé pour prendre pleinement conscience de son œuvre. Parfois on étouffe, on sourit, on se sent mal, on s'ennuie pour naviguer dans les émotions.Ljustesse des acteurs nous donne des indices et la bande son berce nos illusions.

 

Juste-la-fin-du-monde

C'est dans les scènes finales que le message se dévoile en nous laissant scotché un long instant pour y trouver le sens. Xavier Dolan nous montre sa vision des facettes de la vie à travers la tragédie d'une histoire de famille.C'est beau, c'est du grand art, j'ai beaucoup aimé mais je peux comprendre que l'on peut détester aussi. 

Si une vieille chanson de Moby clôture le film pour situer l'époque, son dernier clip résume parfaitement celle que nous sommes en train de vivre.

 

29 janvier 2017

DES LARDONS DANS LE COUSCOUS

1146

 

bern

Une fois n'est pas coutume, je vais quand même signaler une bonne action du SIBA (syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon.. En effet, les travaux de surveillance des pesticides et micropolluants viennent d'être actés publiquement. Attention, pas de scoop, même si le président Michel Sammarcelli alias «Don Saluste » maire de lège Cap Ferret veut se tirer la couverture en signalant son engagement depuis 50 ans pour garantir la qualité des eaux, il est bon de lui rappeler que les réseaux d'expertises REPAR (pour les pesticides) à été crée en 2010 et REMPAR (pour les micropolluants) en 2014 suite aux pressions des associations environnementales depuis plusieurs décennies.

Pour faire simple, de la merde et des saloperies, il y en a et pas qu'un peu... mais juste assez pour être en dessous des normes en vigueur qui fera dire que le bassin d'Arcachon est bon écologiquement. On pourrait développer sur les autres sources de pollutions (lixiviats...) mais restons sur ce constat qui pointe du doigt l'usage néfaste des peintures anti fouling sur les coques de bateaux.D'abord ce n'est pas nouveaux et il y a fort longtemps qu'on le dénonçait. Il existe des solutions alternatives pour le remplacer qui n’entraîneraient pas de manque à gagner aux vendeurs de bateaux.. alors les associations de plaisanciers ainsi que les élus doivent prendre leur responsabilité pour interdire définitivement les anti fouling sur le bassin d'Arcachon. Faute avoué à moitié pardonnée mais il faut agir et maintenant. L'écosystème du nord bassin est à l'agonie et les zostères du sud bassin régressent fortement alors que nous sommes en dessous des normes. Faudra t' il encore attendre que nous soyons au dessus pour réagir ?! En 2011, on accusait même les bernaches d'être les responsables de la dégradation du bassin d'Arcachon. J'avais même écrit :

« En 15 ans, j’ai observé la régression des herbiers mais pas une seule fois j’ai pensé que les bernaches étaient responsables. Non, cette idée ne m’a jamais traversé l’esprit. Comment peut on incriminer un oiseau migrateur qui depuis la nuit des temps revient sur le bassin d’Arcachon? Il aurait été plus judicieux de s’interroger d’abord sur les traces de pesticides et sur l’impact de l’explosion démographique, sur le Wharf ,les déchets toxiques enfouis et les rejets de l’usine Smurfitt. Depuis longtemps je suis contre l’utilisation d’anti fouling pour les coques de navires. J’ai toujours pensé que pour un si cours usage de plaisance, on pourrait remplacé l’Irgarol par un bon coup de Karcher en fin de saison. Pourquoi ne pas essayer? Accuser le réchauffement climatique sera une nouvelle perte de temps. Les coupables sont devant nos yeux et combien faudra-t-il d’ années supplémentaires à admettre cette vérité?»

http://www.sudouest.fr/2017/01/25/surveiller-ce-qui-tombe-a-l-eau-3136905-2733.php

 

Décidément ça ne va pas fort pour notre cher député Yves Foulon alias « crème antiride » maire d'Arcachon. La loose n'est plus sur ses semelles mais lui arrive jusqu'au cou. Qu'est ce qu'il lui prend de filer l'oseille du contribuable pour financer une étude de marché sur un projet d'extension du golf avec un nouveau neuf trous, un hôtel haut de gamme pour soi disant apporter un rayonnement touristique et sportif à sa ville. Étant moi même un piètre golfeur, je dois dire qu'entre Gujan Mestras (27) et Arcachon(18) les trous ne manquent pas dans le paysage et la clientèle de ces lieux sont loin de réclamer le RSA d'autant plus que le club n'a jamais payé un loyer à la commune mais n'a jamais reçu d'aide aussi (snif). Vous me direz, 50000 euros c'est trois cacahuètes et c'est vrai. Simplement il serait plus judicieux de les donner pour une autre cause plus noble. Une petite vente aux enchères au club house pour les adhérents récolterait sûrement le financement complet de l'étude. Foufou cherche vraiment le bâton pour se faire battre. Je lui signale que l'association Entraide 33 a du acheter et réhabiliter une vieille caravane pour héberger un sans abri en difficulté dans le grand froid. C'est sûr c'est moins glamour, moins rayonnant pour le tourisme.

Alors le seigneur arcachonnais retrouve un peu de réconfort et de splendeur lors du conseil municipal dont la ressemblance se rapproche de celui de Levallois Perret en écoutant Martine Phelippot son adjointe aux travaux et à l'urbanisme au sujet du futur PLU (plan local d'urbanisme) :

« Ce PLU est en phase totale avec votre vision humaniste...Il n'y a aucun projet dissimulé, aucune entourloupe. Ce PLU recherche un équilibre et la pérennité d'un bien vivre à Arcachon »

Nom de dieu, même Kim Jong Un n'a pas droit à d'aussi belles éloges! Attention cependant, en ne tenant pas compte des réserves du commissaire enquêteur et en affichant une mégalomanie pour couvrir une rancœur, le feu risque de lui brûler ses ailes plus vite que prévu. Même si il possède encore une armée de beni oui-oui, son addiction au béton et son affection aux promoteurs pourraient le pousser à devenir gérontophile pour rester au pouvoir à tout prix. Après le pédophile, cela ferait désordre pour la municipalité d'Arcachon et pour son rayonnement au tourisme.

Il y en a un en face qui ferait mieux de ne pas pavoiser, c'est « Michou l'ami des stars » alias Michel Sammarcelli maire de Lège Cap Ferret. Une nouvelle fois, nous avons eu la démonstration que ce qui se passe sur le plan urbanistique au bout de cette presqu'île si enviable devient profondément scandaleux. Si avant j'étais plus ou moins mitigé sur le rapport entre puissant et miséreux cette fois ci on ne peut que constater cette réalité. Il y a peu la maison démolie«par erreur» de monsieur Alain Ferrasse président des promoteurs immobiliers de la région Aquitaine Poitou Charente avait défrayé la chronique et voilà une nouvelle histoire qui attise mon écœurement. Le constat est qu'avec de bons avocats et juristes il est aisé d'arriver à ses fins en utilisant les longueurs des actions judiciaires et les failles des lois administratives.

Le loulou du jour est monsieur Christian Deniau PDG de la société Vipalux qui habille les bouteilles de champagne. Il posséde déjà une résidence secondaire dans le quartier des 44ha mais il en cherche une deuxième car sa famille s'est agrandie. Pas très loin on lui en propose une petite assez délabrée pour la modique somme de 610 000 euros. Stop, arrêtons nous là un instant. Dans l'article de Dominique Richard pour le journal sud ouest, on apprend que l'agent immobilier Jérome Cazaubon l'avait acheté pour 370 000 euros trois mois avant. 240 000 balles in the pocket, bravo il fait mieux que Stéphane Plaza. Alors soit l'ancien propriétaire avait Alzheimer, soit il était sénile ou soit il s'est fait endormir par rapport à cette fameuse zone rouge. Quoi qu'il en soit, on rase et on construit une jolie bicoque en bois. Bien sur la DDTM (direction départementales des territoires et de la mer) dresse le PV d'infraction car on est en zone rouge, donc pas construire ni reconstruire. Monsieur Deniau prouve sa bonne foie en accusant son architecte ( similitude avec Mr Ferrasse) et fait entrer ses avocats dans la danse pour abracadabra obtenir une relaxe à la place d'une démolition. La méthode est bien rodée, efficace pour cette clientèle et il est assez désespérant de voir « Don Saluste » se camoufler les yeux dans le fauteuil de sa mairie.

Il faut signaler que bizarrement l'article de Dominique Richard n'est pas apparu dans le support numérique des pages sud ouest.

 

Pour finir je ne pouvais pas oublier l'énorme boulette qui fracasse François Fillon et tout le système politique qui va avec. Les temps changent et avec internet, l'omerta commence sérieusement à avoir du plomb dans l'aile. Le couple Fillon va se fragmenter quoi qu'il arrive et je crains même pour la santé de Pénélope. Ce qui est malheureux dans cette histoire, c'est que ces gens ne se rendent même plus compte que leurs acquis sont dans illégalités. Ce système bien huilé, amplifié par François Mitterrand et pérennisé par Jacques Chirac et ses amis fonctionne depuis de longues décennies installant une certaine légitimité dans les esprits des gouvernants qui les pousse jusqu'au déni. Malheureusement pour eux, aujourd'hui ces informations sortent plus vite qu'avant et les effets de propagation par internet sont impitoyables pour leur matricule. Il suffit de regarder tout autour du bassin d'Arcachon, les seigneurs peuvent vous jurer la main sur le cœur qu'ils ne pratiquent pas le clientélisme, le conflit d’intérêt et tout le tsoin tsoin. Pourtant il vous suffit de me relire pour y trouver de nombreux exemples.