LE CRI DE LA BERNACHE

10 septembre 2021

COMME UNE BOUEE A LA MER

bouee-solas-400x420

 

Dans la dernière »Dépêche du bassin » n°1319 un article montre tout le désabusement des écologistes face à la dégradation environnementale du bassin d'Arcachon et le désengagement électoral de tous les maires des communes du littoral face à l'urgence, préférant pratiquer l'art du greenwashing et du déni dans un court terme pour ne pas enrayer le business qu'ils ont réussi à imposer. En laissant de côté notre propre idéologie, nos propres convictions politiques, force est de remarquer que tous leurs constats et toutes leurs revendications sont justes et réelles. La contradiction ne serait que mauvaise foi. En mettant en place des réseaux de partisans dans les instances communautaires et en écartant toutes oppositions, le monstre crée par l'oligarchie arcachonnaise devient incontrôlable livrant ce constat dévastateur devant nos yeux.

Il y a dix ans j'avais écrit un billet qui résume bien la situation actuelle.

27 novembre 2011:

De nos jours, il est tellement difficile de faire adhérer les gens à une cause telle qu’elle soit. L’opulence pour quelques uns, le conformisme pour certains et la survie pour la plus part d’entre nous sont des facteurs qui empêchent de regarder les problèmes en bas de notre porte. Rien que sur le bassin d’Arcachon, sans ouvrir bien les yeux, vous découvrirez une multitude de causes à défendre. Si vous n’en trouvez pas, je vous invite à lire mon blog pour en trouver à la pelle. Sans chercher bien loin, j’ouvre «la dépêche du bassin» du 24 au 31 novembre 2011. A la une «Disparition de la flore: Non les bernaches ne nuisent pas au bassin.»

Pendant trois ans, trois chercheurs à plein temps financés par l’Europe, les conseils généraux, régionaux et le SIBA (tiens tiens) ont planché sérieusement pour pondre un dossier de 195 pages qui innocente la bernache.

Pourtant aujourd'hui encore, beaucoup de personnes croient à la culpabilité des bernaches pour la disparition des herbiers. Même notre célèbre ostréiculteur Joël Dupuch me l'avait certifié lors d'un entretien. Posez la question autour vous, vous allez être surpris comme cette fake news perdure.

En 15 ans, j’ai observé la régression des herbiers mais pas une seule fois j’ai pensé que les bernaches étaient responsables. Non, cette idée ne m’a jamais traversé l’esprit. Comment peut on incriminer un oiseau migrateur qui depuis la nuit des temps revient sur le bassin d’Arcachon? Il aurait été plus judicieux de s’interroger d’abord sur les traces de pesticides et sur l’impact de l’explosion démographique, sur le Wharf ,les déchets toxiques enfouis et les rejets de l’usine Smurfitt. Depuis longtemps je suis contre l’utilisation d’anti fouling pour les coques de navires. J’ai toujours pensé que pour un si cours usage de plaisance, on pourrait remplacé l’Irgarol par un bon coup de Karcher en fin de saison. Pourquoi ne pas essayer?

Accuser le réchauffement climatique sera une nouvelle perte de temps. Les coupables sont devant nos yeux et combien faudra-t-il d’ années supplémentaires à admettre cette vérité?

Il est très difficile de sensibiliser les gens car le système en place emprisonne le raisonnement par l’illusion du bien être. En juin dernier, je vous avais parlé de Gochoki cette villa basque que l’on veut détruire pour un immeuble haut standing. Je soutiens ces gens qui s’opposent à sa destruction car leurs arguments sont légitimes. Mais à vouloir se battre sincèrement contre un système parfaitement huilé ne suffit pas. Les recours déposés devant le tribunal administratif contre le projet immobilier ont échoué pour vice de forme car les recours envoyés à l’agent immobilier ont été en courrier simple au lieu d’être en recommandé comme la justice le prévoit. L’amateurisme des honnêtes gens est la force des puissants. Comment se fait il que l’administration n’a pas informé les plaignants de la marche à suivre pour un dépôt de plainte? C’est minable. Ceux qui ont désormais un permis de construire en bonne et due forme doivent bien rigoler. Pas moi.

Les causes de s’indigner ne manquent pas, elles sont légions. Aussi insignifiantes qu’elles puissent paraître, il est nécessaire de se poser des questions qui justifie le pouvoir de dire non. La contradiction est utile au débat pour faire avancer la vérité. Quand mes gosses me disent NON, je demande alors de m’expliquer pourquoi et parfois, une explication totalement improbable arrive à me faire changer d’avis.

http://www.lecridelabernache.com/archives/2011/11/27/22826193.html

Alors, pour lutter contre la frustration et l'impuissance face au désastre annoncé, les écologistes veulent faire une convention citoyenne pour le bassin d'Arcachon comme une bouée que l'on jette au naufragé dans une mer déchaînée. Une idée macronienne qui a accouché d'un flop retentissant. Bien sûr les doléances des citoyens arriveront par wagons mais cela prendra du temps, de l'organisation puis il faudra savoir encore trouver la ou les bonnes personnes pour les recevoir et les mettre en place. Les politiques feront semblant de les entendre, de les comprendre et l'urgence aura gangrené un peu plus le territoire. Essayer d'abord de leurs faire appliquer la loi climat sur l'artificialisation des sols, de dénoncer ouvertement la politique à papa qu'ils pratiquent, la médiatiser à outrance en montrant tous les conflits d’intérêts et le clientélisme puis les rendre officiellement coupables du péril écologique du bassin d'Arcachon. Au moins ils auront leur nom en haut de l'affiche. What else!! Je crains que seul le dérèglement climatique sera peut être une chance pour changer les mentalités. En effet quand la big one viendra avec ses vents à plus de 250 km/h le résultat ne va pas être brillant et quand les pluies diluviennes s'abattront de plus en plus régulièrement sur le béton des divisions parcellaires, je crains que le bassin ne devienne qu'une vaste cuvette de wc couverte d'étrons. Patience c'est pour bientôt même si au fond de moi, j'espère ne pas le voir.

Voici ci joint l'article d'Alexis Blad. Je sais que je n'ai pas le droit mais comme c'est pour la bonne cause et l'information à mes lecteurs, il convient de le diffuser.

1631272677682-min

 

******

LES AS DES AS S'EN VONT

116515277

Décidément les hommes « Cool » s'échappent vers les cieux célestes nous laissant dans l'inconfort du temps qui passe et qui nous rapproche indéniablement vers notre heure posthume. Tout à était dit sur ce superbe bonhomme et je partage l'immense tristesse de sa disparition. Si avec Blondin et Gabin ils ont fait de moi un singe en hiver, je n'oublierai jamais les illustrations des affiches dessinées par Jean Mascii qui attiraient les foules dans les salles obscures et qui donnaient vie aux personnages de mes rêves d'enfant. Son visage savait imprimer la pellicule pour permettre à son sourire de rester éternel à nos esprits. Merci Bébel...

Bon vent Monsieur Jean-Paul Belmondo

l-as-des-as-jean-paul-belmondo-

Je suis sûr que sur toute la planète il y a beaucoup de personne qui apprenant la nouvelle ont ressenti une immense tristesse s'installer dans les tripes avant d'envahir l'esprit puis dire: «Oh merde alors!!». Il n'aimait pas la lumière mais pourtant il la renvoyait sans une aspérité. C'est souvent quand un être nous quitte que l'on s'aperçoit qu'il nous manque alors la musique des Rolling Stones s'échappera toujours de la brume. Charlie Watts ne faisait pas de chichis, pas de vagues se contentant de mettre son génie dans le groove et le pulse au service de ses amis et du son. Une importance capitale qui place à mes yeux les Rolling Stones comme le plus grand groupe du monde. Sans Charlie, Mick Jagger se serait moins déhanché, Keith Richards n'aurait pas enchaîné ses riffs diaboliques, les relances de Ron Wood seraient moins percutantes et les chansons n'auraient jamais traversé et marqué autant les générations. Combien de titres des Stones pourraient servir la bande son de nos vie comme ils ont illustré les images des films de Scorsese, Kubrick, Coppola et tant d'autres?! Charlie Watts avait la classe d'un gentleman et cette différence avec les autres membres fait qu'il restera éternel à la musique des Rolling Stones. Les septuagénaires restant vont entamer une tournée américaine sans lui et je reste persuadé, même si le business doit continuer avec le « Show must go on », que l'envie et le cœur seront moins au rendez vous.

Bon vent Monsieur Charlie Watts.

 

charliewatts550hz-1629832842

Posté par paterzan à 15:05 - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 août 2021

HISTOIRES MECANIQUES

rouages

COBAN mécanique

Quand les édiles de l'oligarchie arcachonnaise se font prendre la main dans le pot à miel de l'argent du contribuable, il est savoureux de voir et d'entendre leur défense en essayant de remettre de l’honnêteté dans leur business. Profitant du calme estival, le sulfureux petit arrangement entre amis entre la COBAN (communauté d'agglomération du bassin d'Arcachon nord) et la ville de Lège-Cap Ferret vient d'être mis en lumière par la cour des comptes, ordonnant l'injection de cesser immédiatement cette petite faveur( de plus de 8 millions d'euros en tout) qui ruisselait sans bruit dans les caisses de la mairie ferretcapienne. En Effet en 2004, pour une raison X Michel Sammarcelli ancien maire de Lège Cap Ferret avait besoin de liquidités mettant de ce fait obligatoirement en confidence son adjoint, l'actuel maire Philippe de Gonneville. Sachant que certains membres du bureau fermeront les yeux jouant le coté Corpored et pour les plus récalcitrants, une promesse d'ascenseur social dans l'oligarchie ou de nouveaux mandats en tant que président d'instances communautaires, le délais de contrôle de la cour des comptes permettait sans trop de risque une rente annuelle de 430 000 euros sans pratiquement rendre des comptes à la communauté. Il a fallut 17 ans pour que la cour des comptes découvre le pot aux roses et ordonne simplement la mise en place d'un calendrier pour faire cesser cette faveur sans rechercher le degré de responsabilité des auteurs de cette infraction. L'affaire doit absolument se régler pour que la transparence redevienne plus claire aux yeux des administrés. Si le mécanisme de cette entourloupe est facilement compréhensible, mon investigation bute sur le rôle et l'avantage obtenu par le président de la COBAN Bruno Lafon pour avoir donner son accord car il est évident que l'on ne signe pas ce genre de transaction sans avoir en retour un intérêt en compensation et difficile de croire au côté affectif entre les deux hommes. Quoi qu'il en soit, à ce jour la plus part des protagonistes sont toujours en place dans leur mairie et rajoutent une nouvelle casserole de plus dans leur parcours dans l'indifférence quasi générale. En tant que personne grugée, je m'interroge de savoir si la mairie de Lège Cap Ferret ne devrait pas rembourser les sommes obtenues, ce qui serait justice pour les contribuables lésés. L'épilogue de cette histoire est à venir et je ne doute pas d'y voir encore du croustillant venir refermer définitivement ce petit arrangement entre amis. A suivre.

 

Taliban mécanique

Il y a cinquante ans Stanley Kubrick avait bien anticipé l'époque d'aujourd'hui avec son film culte «Orange Mécanique». Les Alex Delarge sont revenus hanter le peuple afghan et terroriser les rêves des femmes afghanes. Les talibans 2.0 ont réussi à reprendre le pouvoir avec une telle facilité déconcertante et la lâcheté des occidentaux a propulsé l'Afghanistan dans le chaos absolu. Qui peut rester insensible à l'effroi de ces gens qui sont coincés et qui ne demandent que de vivre? Qui peut encore croire aux discours des talibans prônant toujours la charia la plus stricte? L'humanité a t' elle encore un sens dans ce monde anxiogène? Il ne suffit pas de faire le strict minimum en évacuant ceux qui peuvent approcher l'aéroport de Kaboul. Des réponses fortes et sans concessions devront répondre aux exigences des talibans pour ne pas laisser ce pays retourner à la barbarie. Nous nous devons d'accueillir tous ceux qui fuient les régimes totalitaires et l'obscurantisme qui va avec. C'est l'essence même de ce que nous sommes car c'est la peur qui régie l'égoïsme nous empêchant de tendre la main vers l'autre. La problématique est encore très loin d'avoir trouver sa solution alors nous devons montrer au peuple afghan, que nous la cherchons. Il y a vraiment urgence car en ne faisant rien, nous serions aussi coupables que les talibans.

1280x720_orange-mecanique-200463_5d652f254b278

 

Mécanique climatique

Pour finir, je voudrais vous laisser méditer quelques instants sur cette photographie de Sebastiao Salgado «La patte d'iguane». Toute son œuvre en noir et blanc est la définition pure de l'humanisme. La patte de cet animal millénaire sur cette roche volcanique veut nous faire comprendre que nous faisons tous partis de la même famille, celle de la nature, celle de la terre. Le dernier rapport du GIEC démontre que nous avons pratiquement atteint la limite mais les gouvernants ont opiné du chef avec quatre ou cinq lignes sur leurs réseaux sociaux trop préoccupés par l'information immédiate et les prochaines élections à venir, promettant des mesures d'urgence lors de la prochaine COP 26 à Glasgow... Désespérant....

https://news.un.org/fr/story/2021/08/1101392

salgado

04 août 2021

ATMOSPHERE... ATMOSPHERE

ed bernache

La météo de cet été 2021 résume à elle seule l'atmosphère ambiant qui règne dans les stations balnéaires où l'incertitude du temps étouffe l'envie de lâcher prise. Les gens masqués qui déambulent dans les rues ont du mal à cacher leur amertume comme si le covid représentait l'épée de Damoclès au dessus de leurs têtes. Il n'existe plus de fil conducteur permettant au rationnel de revenir s'installer dans les âmes pour retrouver le temps d'avant et ces incertitudes provoquent un dérèglement palpable sur le comportement. Il suffit d'ouvrir le débat entre les vaccinés,les antivaccs et les antipass pour voir les flots de haine creuser d'avantage les clivages. Mon scepticisme m'interdit de participer à ces débats mais comme ce blog m'appartient,  je peux vous livrer mes convictions. L'évolution de l'homme n'est possible que si sa capacité d'adaptation prend le dessus sur la raison. Si hier j'étais contre la vaccination, aujourd'hui je suis vacciné car le mouvement collectif allait dans cette direction. Non pas que je suis un mouton mais je choisis d'aller dans le sens commun qui montre une possible voie de retour à une normalité de la vie quotidienne sans attendre de savoir si c'est la bonne direction. Seul l'avenir nous le dira. Ne pas oublier que la variole a été éradiquée, que la tuberculose ne tue presque plus grâce aux vaccins et que sans eux l'existence de certains d'entre nous serait néant. Par contre je suis plus réticent au sujet du pass sanitaire que je juge très liberticide dans des situations incohérentes, ubuesques et inadaptées mais trop libertaire pour privilégier le fonctionnement du monde consumériste créant un nouvel antagonisme entre les opposants idéologiques. Que de temps, que d'énergie perdus dans cette cacophonie. Nous autres occidentaux, nous ne regardons que notre nombril pour espérer une immunité collective au plus vite en délaissant le sort des pays les plus pauvres. L'Afrique, l'Asie ne sont qu'à 2 % de leur population vaccinée attendant le bon vouloir de notre générosité pour recevoir des doses. Il faudrait au plus vite rendre libre les licences des laboratoires pharmaceutiques pour permettre la vaccination de masse dans ces pays afin de rattraper le retard et empêcher les nouvelles mutations du virus de revenir dans le jeu macabre. Hélas, ce n'est pas pour aujourd'hui.

Sinon sur le bassin d'Arcachon..tout baigne, tout roule.. calme plat. Le king du greenwashing «Crème antirides» alias Yves Foulon maire d'Arcachon se la joue perso pour régaler sa populace promettant de la verdure au milieu du béton et de nouvelles bornes électriques pour les Tesla des propriétaires des nouveaux immeubles à venir, tout en visant une extension de son golf et des complexes qui vont autour avec un moratoire qui devra déterminer la compatibilité d'un tel projet avec sa conscience écologique. En tant que président du SIBA (syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon) donc chef de tous les maires, l'action écologique se fera uniquement dans sa ville soutenu en open bar par l'andernosien «Nono la luciole» alias Arnaud Leroy ex de gauche et cireur de pompe de notre mignon président de la République Emmanuel Macron pendant sa campagne victorieuse mais qui faute de ministère a quand même obtenu le poste de président de l'ADEME pour service rendu. Faute de grives on mange les merles.

 https://www.sudouest.fr/gironde/la-teste-de-buch/les-projets-ecolos-de-la-ville-d-arcachon-4143114.php

La Queen gujanaise «la baleine» alias Marie Hélène des Esgaulx maire de Gujan Mestras vient de poser la première pierre de sa future salle de spectacle pour pouvoir régaler ses administrés en les délestant de quelques millions d'euros. L'oreille mélomane de sa majesté n'a pas de prix et les voisins n'ont qu'à bien se tenir car avec trois salles de spectacles sur 15 kms carré, la culture devrait être à l'honneur sur ce territoire. Avec son casino, ses parcs d'attractions, ses piscines, ses salles de sport, sa ville va bientôt devenir le Las vegas du bassin d'Arcachon et Jérémy Frérot sera six mois à l'affiche dans cette nouvelle salle «Céline Dion»

https://www.sudouest.fr/gironde/gujan-mestras/bassin-d-arcachon-la-premiere-pierre-de-la-salle-de-spectacle-de-gujan-mestras-a-ete-posee-4346807.php

À la fin des années 80, à la patinoire de Bordeaux la calandre d'un roaster  Ford de 1933 faisait vibrer la scène de la salle. Les phares s'allumèrent pour balayer un public impatient et dans une ambiance enfumée les trois texans apparurent pour balancer les riffs puissants de leur blues rock. Un show à l'américaine bien huilé, efficace et la classe de ces deux barbus a laissé un bon souvenir à ma mémoire. Dusty Hill le bassiste vient de nous quitter après avoir propagé sa musique et ses racines dans le monde entier pendant plus d'un demi siècle avec une générosité et une authenticité sans limites. La musique a le pouvoir de donner une identité culturelle à son interprète. Avec ZZTop on peut voir les plaines arides du Texas et le cow-boy solitaire qui surveille son troupeau. Le blues de Robert Johnson vous transporte directement dans les champs de cotons ressentir les complaintes des esclaves, dans celui de BB King vous pouvez être dans la brume hivernale de Chicago quand le métro aérien laisse jaillir des flammes électriques et avec John Lee Hooker comprendre la ségrégation raciale des noirs américains dans la ville industrielle crasseuse de Détroit dans les années 50. Dans les phrasés de Claude Nougaro le rouge des briques du Capitole de Toulouse brille de milles feux, dans le rap de IAM l'effervescence cosmopolite de Marseille transpire au moindre tempo et les mots de Francis Cabrel inclinent les tournesols des plaines du Lot et Garonne... Alors bon vent Monsieur Dusty Hill.

 

Sean-Gardner-Getty-Images

Il y a peu, j'ai lu un article de sud ouest qui mettait en avant un clip vidéo en le qualifiant d’hymne du bassin d'Arcachon. Une chanson sublimant une identité culturelle en voie de disparition ne pouvait qu’attirer mon attention. Alors j'ai visionné ce clip vidéo mais je n'ai pas pu aller jusqu'au bout. Deux lascars aux patronymes digne des devinettes Carambar, grimés en Carlos se rendant chez Barclay avec des danseuses pastichées en vahinés répondant au nom de «Los Plagistes» chantent des paroles potaches sur des images dronées maintes et maintes fois vu et revu. Je suis allé jusqu'au dixième degré de mes pensées mais c'est seulement l'odeur fétide de la vase du fond du bassin qui est remontée à mes narines. Désolé je n'ai pas ri, ni même esquissé un sourire et je ne vous met même pas le lien, vous laissant le soin de le chercher car si ils ont sûrement réussi le buzz localement, je ne veux pas cautionner ce genre de merde qui encore une fois en utilisant l'image du bassin d'Arcachon le tire d'avantage vers le bas. Alors je préfère réconforter mon humour en réécoutant le canular téléphonique de Jean Yves Lafesse qui vient lui aussi de nous quitter.

Bon vent Monsieur Jean Yves Lafesse.

 

116515277

 

lafesse la gare de monaco from Arabian-Boy on Vimeo.

08 juillet 2021

CREME SOLAIRE SOUS LA PLUIE

edito du coin

Début juillet...temps de merde. L'automne avant l'heure qui amène la déprime. Sur le bassin d'Arcachon les tiroirs caisses sont lustrés prêt à se remplir de devises touristiques afin de remonter le moral de la populace en ces temps de pandémie. A mon humble avis la quatrième vague va se pointer rapidos à l'horizon mais je vois mal le gouvernement dire en plein été «Désolé on ferme». Inch allah comme dit mon pote Hamid.

Les élections départementales autour du bassin n'ont réservé aucunes surprises si ce n'est le canton de Gujan Mestras qui passe à une pseudo gauche mettant une petite fessée de rappel à la « Queen gujanaise » alias Marie hélène des Esgaulx maire de la ville. J'aurais voulu être une petite souris pour voir «La baleine» et sa cour mettre un bulletin socialiste dans l'urne afin de ne pas voir son ennemi juré et ancien ami dans l'ancien temps Jacques Chauvet détenir le portefeuille du canton. Mieux vaudra traiter avec « Pinpin » alias Cédric Pain maire de Mios qui aura sûrement besoin d'elle en tant que présidente de la Cobas (communauté d'agglomération du bassin d'Arcachon sud) faisant continuer la bonne vieille pratique des petits arrangements entre amis.

La préfecture de la nouvelle Aquitaine tire une nouvelle fois les oreilles des barons du bassin d'Arcachon pour faire avancer plus vite la mise en place du SCOT (schéma de cohérence du territoire). https://www.sudouest.fr/gironde/arcachon/bassin-d-arcachon-la-prefecture-somme-les-elus-d-avancer-sur-le-scot-4021675.php?fbclid=IwAR3tweiZzTaTXj_lIZkOnLsjjwQpgL-_WLuvOhM_tKuO0taBYGcrNgFqdHY.

Pour les non initiés, je vous encourage de relire la pléthore de billets sur ce sujet que j'ai écrit dans ce blog en utilisant mon moteur de recherche. Sinon pour synthétiser, pendant quinze ans les seigneurs du bassin ont voulu imposer leur diktat sans tenir compte des avis extérieurs. A chacune de leur proposition quand les opposants leurs disaient non non, ils répondaient si si, mais perdant à chaque fois devant les tribunaux, ils revoyaient leur copie en essayant d'autres formules technocrates afin d'espérer que leur martingale soit plus digeste. Cette sous estimation des opposants a conduit une multitude de recours en justice jusqu'à ce que l'état annule définitivement le SCOT engloutissant des millions d'euros d'argent public et laissant les anciennes lois en vigueur, plus permissives, plus destructrices pour l'environnement mais aussi plus lucratives pour l'oligarchie jusqu'à l'obtention d'un nouveau plan. C'est « Marine Morano » alias Marie Larue, sûrement de nouveau maire de Lanton qui doit s'y coller mais la dame qui a bien appris la musique traîne un peu la patte pour pondre un plan qui pourrait satisfaire tout le monde. Quand on a la main dans le pot à miel il n'est pas facile de se lécher les doigts. Entre temps, l'investissement, l'urbanisation, le business autour du nom du bassin d’Arcachon ont su profiter allègrement à certains pour en arriver là ou nous en sommes aujourd'hui. Comme je le rappelais dans un précédent billet, Andernos les bains est devenue une terre sainte pour les nouveaux arrivants. Plein de monde veut sa bicoque sur ce territoire quitte à chasser l'autochtone à coups de milliers d'euros. L'avenue des colonies qui porte bien son nom est devenue « La bande de Rosazza », c'est pour dire... Alors pour me changer les idées j'ai décidé de regarder la dernière vidéo de « Crème antirides TV » alias Yves Foulon maire d'Arcachon et président du tourisme, des eaux usées, des eaux pluviales et des poissons rouges qui grâce à nos impôts a pu s'offrir un média de propagande tout à sa gloire. Une émission de trente minutes au joli nom de « Terre de mers » ou la vaseline coule à flots avec des images bien léchées, des invités prestigieux et une ode à la préservation pour ce territoire. La directrice du parc naturel marin Mélina Roth décrit une biodiversité extraordinaire avec des zostères sains qui sont les plus grand d'Europe vivant dans un écosystème protégé et bla bla bla. Oh mon bassin !! Mon si beau bassin... Je dois dire que le blues est monté directement à mes neurones en voyant tant de gens heureux qui se sentent privilégier de vivre dans un lieu d'exception et que moi pauvre con, je m'efforce justement d'ouvrir les yeux de ces gens afin de leurs faire découvrir ce qui se cache sous ces images d'Epinal.

Quelques jours plus tard, la même directrice déclarait dans le journal Sud ouest qu'il fallait absolument se tourner vers la protection des zostères car depuis les années 2000 la régression est de 84% pour les zostères marines et de 45 % pour les zostères naines. https://www.sudouest.fr/tourisme/gironde/bassin-arcachon/bassin-d-arcachon-le-parc-marin-tourne-vers-la-protection-des-zosteres-4022415.php

Heureusement pour cette dame que le ridicule ne tue pas, mais le touriste s'en fout de mes états d'âmes, il veut ce qu'il voit dans les magazines, les médias, les réseaux sociaux ainsi il pourra donner plus facilement son argent à ces gens heureux afin qu'ils puissent revenir dans le prochain épisode de « terre de mers » pour parler de la sauvegarde du bassin d'Arcachon. Le tambour de la machine greenwashing est lancé, il tourne et tournera encore longtemps.

Bonnes vacances quand même, take care and enjoy life.

27 juin 2021

MISE AU POINT

Suite à mon dernier billet, il semblerait que certains aficionados de la « queen gujanaise » alias Marie Hélène des Esgaulx maire de Gujan Mestras ne supportent plus le sobriquet « La Baleine » que je lui ai attribué et beaucoup ne se sont pas gênés pour me le signaler en remplissant ma boite mail de flots de merde, anonymement la plus part des cas pour me dire qu'il était inadmissible de se moquer physiquement d'une personne publique et bla bla bla. Alors je vais encore une nouvelle fois redire ce que j'ai déjà écrit antérieurement et cela restera mon ultime explication. Pratiquer la satire oblige à utiliser la caricature pour pouvoir identifier les personnes concernées afin d'imager les propos qui feront la teneur du billet et si certains voient une ressemblance physique avec MHDE, sachez qu'ils se trompent complètement. Quand j'ai débuté ce blog presque tous les surnoms des barons de l'Arcachonie me sont venus instantanément sauf celui de cette dame. A l'époque sa réputation était de cumuler les mandats électoraux en se nourrissant d'argent publique afin de mettre en œuvre sa vision politique sur son territoire. Par une chaude journée d'été je m'étais réfugié dans la fraîcheur du salon dans l'optique de piquer un petit roupillon sur le canapé en mettant un documentaire animalier sur les baleines en fond sur la télévision pour mieux sombrer plus vite. Puis un commentaire a attiré mon attention:

«-La baleine se laissant guider par les courants, ouvre sa gueule pour fendre les abondants bancs de planctons qui constituent une riche alimentation à son métabolisme.»

Voilà c'est uniquement après ce commentaire que Marie Hélène des Esgaulx est devenue «La Baleine». On est en droit de ne pas aimer ce sobriquet, de rire ou de ne pas rire et si l'offense ou la confusion arrive à vos pensées, elle n'est pas dans les miennes. J'ai quand même répondu à ceux qui avaient une adresse mail valide et parfois j'ai eu des échanges succulents. A une personne qui transpirait la bonne vieille droite républicaine, je lui ai demandé ce qu'il pensait quand Nicolas Sarkozy surnommait Rachida Dati «La Zoubida». Sa réponse rapide s'empressa de mettre mon manque de culture en lumière pour son argumentaire en me signifiant que l'étymologie du mot veut dire fleur en arabe. Sauf que la zoubida de Nicolas Sarkozy est celle d'une chanson de Vincent Lagaff qui a cartonné dans les années 90 et qui ne pourrait sûrement plus passer de nos jours. C'est l'histoire d'une beurette de Barbès qui voulait aller danser au bal mais que sa mère ne voulait pas, alors Moktar est venu la chercher avec son scooter volé etc etc.. Et que dire de «Flamby» ou «fraise des bois» ou «le pingouin» pour François Hollande, Bécassine pour Ségolène Royal, «Naboléon» «Iznogoud» pour Nicolas Sarkozy, «Babar» pour Raymond Barre, «la grande asperge» pour le général de Gaulle et «Tante Yvonne» pour sa femme, «le chihuahua» pour Gérald Darmanin, «Le déménageur» pour Marine le Pen, etc etc..... L'important dans une satire c'est de comprendre ce qu'elle veut vouloir dire puis... être d'accord ou pas. C'est tout.

Dont acte.

Posté par paterzan à 23:30 - Permalien [#]