LE CRI DE LA BERNACHE

15 novembre 2022

LES YEUX QUI PIQUENT

enfumage

 

Nous avons déjà tous vu dans un reportage ou autre ou peut-être même assisté quand l'apiculteur vient s'approcher de ses ruches pour récolter le délicieux nectar. Le bonhomme avec sa combinaison blanche enfume outrageusement l'habitation des abeilles pour que ces dernières s'endorment paisiblement afin de ne pas attaquer l'enfoiré qui va subtiliser le fruit de leur labeur. Au réveil en apercevant le larcin, elles se remettront vite à butiner pour ne surtout pas décevoir leur reine et remplir son garde à manger au plus vite. Depuis quelques temps, je remarque que le quotidien Sud ouest pratique de plus en plus ouvertement l'enfumage du citoyen du bassin d'Arcachon par des titres d'articles à contre sens dans le but de rassurer l'opinion publique en masquant une réalité qui desservirait les seigneurs de l'Arcachonie. Cette technique de plus en plus utilisée dans les médias n'est malheureusement pas prête à disparaître dans un proche avenir. Les flux d'informations sont si important que désormais les titres des actualités défilent à la chaîne empêchant toute analyse approfondie. Puisque qu'ils le disent, c'est donc vrai. Paru le 6 novembre 2022:

Bassin d’Arcachon : au Cap Ferret samedi, une centaine de plongeurs a compté les hippocampes.

Le quidam qui lit ce titre doit se dire :

«-Whaou ! C'est cool et si il y a des Hippocampes dans le bassin d'Arcachon, cela veut dire que le plan d'eau est sain. C'est rassurant.»

Sauf qu'en lisant l'article en entier, on apprend que cette association de plongeurs «Océan Obs» malgré de mauvaises conditions de visibilité suite à une mauvaise houle les jours précédents ont passé un agréable moment entre amis mais l'un d'entre eux a quand-même aperçu un hippocampe dans la turbidité. Donc, un article sans intérêt. Sans dénigrer cette association et toutes les autres qui font un travail utile, il serait plus judicieux d'informer les résultats par rapport au constat actuel car depuis déjà des décennies ces mêmes associations alertent sur le déclin de la biodiversité. Chaque année «Scaph pro» indique la réduction importante des zostères mais les instances continuent à écouter en fermant les yeux.
https://www.sudouest.fr/gironde/lege-cap-ferret/bassin-d-arcachon-au-cap-ferret-samedi-une-centaine-de-plongeurs-ont-compte-les-hippocampes-12880514.php

 

Bassin d’Arcachon : les habitants ne sont pas tous contre le lotissement de la Montagne à Arès

Cette fois ci en lisant le titre on pourrait l'interpréter par :

«-Ouais c'est normal il manque plein de logements sociaux et nos gosses ne peuvent plus vivre ici. Ils sont obligés de construire ailleurs...

Une ritournelle qui revient souvent dans les débats sur ce territoire mais qui dans le cas présent pose vraiment question. En effet à l'heure du zéro artificialisation des sols à venir on va encore prendre quelques hectares à la forêt pour y poser plus de 200 logements. A la lecture du titre ceux qui ont une conscience écologique ont dû écarquiller grand les yeux en s'interrogeant fortement et plus encore en lisant l'article où il est écrit que l'enquête publique avait recueilli 84 contributions. 76 contre 8 pour. Alors si effectivement le journaliste peut dire que tous les habitants ne sont pas contre ce projet, sa mauvaise foi est quand même très limite. Si son équipe de rugby avait pris une branlée mémorable de 76 à 8 il aurait écrit pour son papier:

«L'ampleur du score ne résume pas la physionomie du match car nos joueurs qui n'ont pas ménagé leurs efforts en livrant bataille, ont montré qu'un potentiel intéressant pourrait arriver à accrocher les équipes du haut de tableau.»
https://www.sudouest.fr/gironde/ares/bassin-d-arcachon-sur-le-lotissement-de-la-montagne-a-ares-les-habitants-ne-sont-pas-tous-contre-12859584.php



Bassin d’Arcachon : environ 600 hectares seront artificialisés en vingt ans

Dans ce titre, deux petites choses me chiffonnent le ciboulot. Environ veut dire approximativement moins ou approximativement plus. Placé avant penche pour le moins(environ 600 hectares) et placé après penche pour le plus(600 hectares environ). J'en déduit donc que d'après le titre à peine moins de 600 hectares seront artificialisés en vingt ans et se dire qu'enfin nos élus prennent leurs responsabilités.(600 hectares c'est 750 terrain de football et sur un terrain de football on peut mettre pas mal d'habitations). Sauf que le chiffre exact donné par le SYBARVAL instance chargée d'établir un SCOT (schéma de cohérence territoriale) est de 630 hectares. Oui je sais 30 hectares de plus ce n'est pas grand chose. Je chipote ce n'est que 40 terrains de football en plus. La deuxième chose est l'emploi du verbe être au futur, seront. Pourquoi employer le verbe être sur une décision qui est en étude et pas encore votée? La suite de l'article(visible en clair sur internet) détaille le déroulement et la problématique qui va avec et comme pour l'ancien SCOT annulé, on peut voir que malgré les efforts de transparence des membres du SYBARVAL en utilisant la méthode macronienne de la concertation publique en présentiel ( je vous écoute mais je ne fais rien) cette instance repart dans ses travers de déni en ayant déjà tout planifié ce qui risque une nouvelle fois d’empêcher la mise en place d'un SCOT pour les vingt ans à venir. Il est bon de rappeler que l'annulation de l'ancien SCOT a coûté dans les 5 millions d'euros aux contribuables et des années de perdues qui ont permis la dérive d'urbanisme que l'on connaît aujourd'hui. Avec «la reine de la turlutte Marine Morano» alias Marie Larrue maire de Lanton et marionnette du ventriloque arcachonais à la présidence de cette instance, il est fort à parier que beaucoup d'encre va encore couler.

https://www.sudouest.fr/gironde/arcachon/bassin-d-arcachon-environ-600-hectares-seront-artificialises-en-vingt-ans-12905110.php

 

Arcachon : Eric Ciotti candidat à la présidence des républicains en meeting au tir au vol le 15 novembre.

Cette fois ci c'est une information. Pour ma part, j'estime que l'on touche le fond mais il sera très marrant et intéressant de voir qui était présent pour écouter un gars raciste qui prône l'obligation d'un retour au travail à tous les assistés alors qu'il n'a jamais travaillé se contentant de courir les mandats politiques au frais de la république. (A suivre)

https://www.sudouest.fr/premium/politique/arcachon-eric-ciotti-candidat-a-la-presidence-des-republicains-en-meeting-au-tir-au-vol-le-15-novembre-12942860.php

 

1667854699442

Posté par paterzan à 10:58 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

05 novembre 2022

LES GOINFRES SONT DE SORTIE

7-Votre-colère-vous-veut-du-bien-292x292

 

Il était temps.... Oui, il était enfin temps de montrer ouvertement comment l'oligarchie en Arcachonie gave tous les barons et seigneurs avec l'argent des contribuables. Une nouvelle fois c'est notre «Columbo» local alias Patrick du Fau de Lamothe qui a mené l'enquête et son travail a mis en lumière la partie immergée de l'iceberg. C'est édifiant. Certes je ne suis pas surpris mais j'avais quelque peu sous estimé le niveau d'opulence de tous ces goinfres. (Article «Grand Angle» dans la dépêche du bassin du 3 novembre)

Sans surprise la «Baleine» alias Marie Hélène des Esgaulx maire de Gujan Mestras avec 125 kilos brut annuel mérite la première place et son titre de noblesse de «Queen gujanaise». Sans cachetonner le mandat je vous prie. Du grand art. Quelle artiste!

Coincé entre deux têtes couronnées «Pluto» alias Patrick Davet maire de La Teste du Buch qui vient de se remettre de son éjaculation précoce lors du discours de notre «Mignon Manu» alias Emmanuel Macron le président citant deux fois son nom sous les ors de la république engrange 116 kilos démontrant qu'un fidèle toutou peut rapporter gros.

https://www.sudouest.fr/gironde/arcachon/incendie-en-gironde-le-maire-de-la-teste-touche-par-emmanuel-macron-12784844.php

Sur la troisième marche du Podium «La Pantoufle» alias François Deluga maire du Teich ramasse 114 kilos bien pesé. C'est pas mal pour un gars qui avait promis juré craché de ne plus cachetonner ni pantoufler pour ne s'occuper que de sa petite ville. Rendre service est assurément bien plus rentable.

Son Altesse Sérénissime «Crème antirides» alias Yves Foulon le maire d'Arcachon se contente du pied du podium avec tout de même 111 kilos mais étant devenu le maître de la Factory, il mise sur un retour d'investissement ruisselant dans son jardin pour ses vieux jours. Sans oublier sa relation affective très lucrative avec son demi frère qui a pour effet de laisser la déontologie aux biens pensants.

La surprise vient des trois suivant. Trois nordistes asservis à la Factory qui ont appris à cachetonner le mandat au fil de leur fonction en cirant les pompes et en léchant le séant de leur maître. «La Reine de la Turlutte Nadine Morano» alias Marie Larrue maire de Lanton culmine à 107 kilos toute habilée, sa voisine «La Ségolène des esteys» alias Nathalie le Yondre maire d'Audenge aussi addictive au béton qu'un consommateur de crack à la colline sniffe 105 kilos brut annuel et le petit dernier «Pimpin» alias Cédric Pain maire de Mios aux dents qui rayent les planchers des seigneuries empoche la bagatelle de 92 kilos.

Pas surprenant que «Le dentiste» alias Philppe de Gonneville maire de Lège Cap Ferret et «Le Béguey coq gascon» alias Bruno Lafon maire de Facture Biganos ferment la catégorie des gros goinfres car pour le premier le monsieur n'est pas en odeur de sainteté avec la Factory n'ayant pas encore l'aura de son prédécesseur «Don Saluste» alias Michel Sammarcelli mais il peut quand même regarder le coucher de soleil avec 90 kilos dans les poches. Pour le second, les fastes égocentriques et maladroites du bonhomme ne sont pas preuves de fiabilité pour entrer plus profondément dans la cash machine mais en glanant 85 kilos et s'il ne perd pas sa présidence à la COBAN il pourra continuer à payer les traites de sa nouvelle Harley Davidson.

En bas du tableau on retrouve le «Jack Lang du bassin» alias Xavier Daney maire d'Arès novice dans dans le métier préférant observer l'abondance en écoutant Satisfaction des Rolling Stones et «Droopy» alias Jean Yves Rosazza maire d'Andernos les bains catalogué Dissident à la Factory qui préfère méditer avec le manuel de «Petit Bambou» et les poèmes de Lao Tseu. C’est accompagné par quelques autres qu'ils se retrouvent dans la fourchette acceptable de 30 à 56 kilos brut annuel. Cependant il est bon de préciser que certains goinfres acoquinés aux promoteurs gourmandasses profitent d'avantages non négligeables frisant même l’illégalité, que certains exercent toujours une activité professionnelle, qu'ils touchent une retraite de député, de sénateur et quelques autres petites indemnités d'organismes civils. Je n'oublie pas aussi tous les sous fifres asservis qui gravitent autour d'eux pour se faire une place au soleil.

Si je ne vous ai pas convaincu, je ne peux rien faire pour vous. Passez votre chemin. Le dernier mot revient à «Pluto» qui a répondu avec cette phrase élégante:

«-Évidemment, ces montants peuvent paraître élevés mais il ne faut jamais oublier que le poste de maire, avec les fonctions qui en découlent, demande une implication de tous les instants, du lundi au dimanche, de jour comme de nuit.»

Il a oublié les jours fériés... mais comme disait Lao Tseu: Les paroles sincères ne sont pas élégantes, les paroles élégantes ne sont pas sincères.

Alors Monsieur Bonsens se devait donc d'aller retrouver la grande gagnante de ce classement pour recueillir ses impressions. La dame est dans son lit royal en train de dévorer goulûment son déjeuner en regardant «Tout le monde veut prendre sa place» sur France2.

«- Alors la «Baleine» à ce que vois tu es la meilleure pour te goinfrer d'argent public et que le pognon te sort par les oreilles.

-Tiens! Revoilà le trou du cul et ses morales à deux balles. Décidément tu as le chic d’apparaître quand je mange. Tu pourrais me laisser finir mes sushis et le Don Pérignon qui coule avec, puis engouffrer ces belles chouquettes à la chantilly qui m'attendent sagement. T'es jaloux hein? Vu tes sapes, tu dois rouler en twingo. Mais c'est qui la reine du business sur le bassin d'Arcachon? Hein? C'est qui ?? C'est bibi.. triste sire. Moi le flouze je le respire je le sens à cent mètres. Ce n'est pas pour rien que je suis reine espèce d'abruti. Je remarque que les autres baltringues ne sont pas loin derrière. Normal je leurs ai montré toutes les ficelles et c'est moi qui ai écrit les règles de la Factory. Flatter les gueux en leurs faisant les poches est terriblement jubilatoire, jongler avec des millions d'euros du contribuables comme le meilleur joueur de Bonneteau est orgasmique. Tu ne peux pas comprendre cela vulgaire hétéro prolétaire. Les deux bécasses du nord, elles ont vite compris le règlement et elles sont gourmandes les coquines. Il faut parfois leurs taper sur les doigts pour les calmer. Elles sont mignonnes et serviables. Un peu gourdes mais gentilles. Mes voisins eux ils se régalent tranquilou aux frais de la princesse tant qu'ils disent amen à tout et jamais non à moi alors ils engrangent la monnaie. Normal Non? Ils jouent le jeu quoi. L'arcachonnais c'est différent. Il se prend pour le roi du monde, trempouille à droite à gauche mais il sait tenir les troupes au garde à vous. Puis il est teigneux le bougre, il peut être aussi casse couilles que toi. Les autres... je m'en cogne. Des bouseux idéalistes qui préfèrent les utopies à l'oseille. Quels cons...

-Je crois bien que tu es irrécupérable et tu ne me fais même pas pitié tellement tu es imbue de ta personne. Pour la peine, avant de partir je te pique une chouquette.

-Bas les pattes espèce d'enfoiré. Tu ne touches à rien et surtout pas avec tes mains déguelasses.

-Mes mains sont propres, c'est les tiennes qui sont sales. A un de ces jours... Madame «La Baleine»

-Adishatz ...connard.

116515277



Je l'ai rencontré dans «l'écho des savanes», je l'ai regardé dans «l'assiette anglaise» de Bernard Rapp et dans les belles années canal+ et je l'ai toujours adoré. Il m'a fait aimer l'histoire et j'ai lu tous ces livres. Des pages fluides, aériennes qu'on enfile à la chaîne jusqu'au mot fin ou le loufoque devient sérieux et vice versa. Quelqu'un de lumineux et bienveillant avec toujours la rigolade en épilogue. Écrivain pas assez reconnu à mon goût. Le comble, lui qui aimait tant festoyer avec son ami Jean Pierre Coffe est de trouver la mort par de vulgaires boulettes de viande. Pour la petite histoire, c'est lui qui avait découvert ce collectionneur qui ramassait les photos ratées que les gens jetaient d'un photomaton à la gare Montparnasse et c'est en écoutant cette histoire que Jean Pierre Jeunet a écrit le fabuleux destin d'Amélie Poulain. Bon vent Monsieur Jean Teulé.



Pour finir sur une note joyeuse mon billet de 2014 sur Halloween :

Je hais cette maudite fête d'Halloween et au grand dam de mes gosses je refuse de participer à cette mascarade anglo saxonne qui ne nous concerne nullement. Alors ma grande a trouvé la parade:

«- Papa je vais dormir chez Eva avec des copines pour fêter Halloween. Trop cool. Même sa mère se déguise. On va déchirer grave.

-Très bien, lui répondis je, tu lui enverras bien le bonjour.»

Sauf que mon petit dernier ne voulait pas rester tout seul en rade et qu'il voulait lui aussi participer au rituel à la tombée de la nuit. Il enfila un jean plus que troué et le sweat SWAG trop grand de sa sœur puis il se noircissait le tour des yeux et se fit un sourire diabolique avec du rouge à lèvres. En sortant de la salle de bains, il ressemblait à pas grand chose:

«-je suis Mike le serial killer de la ville.

-Ouais, répondis je d'un air septique, tu as intérêt d'être plus convaincant.

-Mais j'ai le truc qui va avec. Il ouvrit son cartable pour extraire une parfaite réplique d'un Beretta 9 mn

-Avec ça je vais être dissuasif. T'inquiètes pas Pa, il est en plastoc.

-Oui heureusement, tu me rassures. Mais ne mange pas trop de bonbons, penses à ton appareil dentaire. Demandes donc du pognon à la place. plaisantais je.

-Ah très drôle. Me répondait il narquoisement avant de filer.»

Il rentra plus tôt que prévu et déposa son butin sur la table de la cuisine. Il avait pris mon vieux borsalino et à l’intérieur du chapeau se trouvaient quelques fraises tagada, deux carambars, environ 350 euros en petites coupures et une carte bleue.

«- C'est la vieille folle au bout de la rue. Quand j'ai tendu le revolver elle a ouvert le placard de la cuisine pour retirer l'argent qui était dans une boite banania puis elle m'a jeté sa carte bleue avant de s'évanouir.» me disait il d'un air très fier.

A cet instant précis, une ambulance et un fourgon de police déboulaient dans la rue, toute sirène hurlante.

jean teulé

15 octobre 2022

LA DECADENCE

IMG_20211105_183237

La décadence est le mot qui correspond au mieux à l'atmosphère d'aujourd'hui avec ce sentiment que tout part en vrille et que les jours à venir risquent d'être bien sombres pour la plupart d'entre nous. Le fournisseur d'électricité des 20 mètres carrés de l'appartement de ma fille vient de m'annoncer que mon échéancier passe de 39 à 216 € en me demandant d'accepter cette proposition( j'ai changé de fournisseur). Ma maison fait 130 mètres carrés et je n'ai toujours pas reçu la taxe foncière. Les gens vident les stations-service de peur de manquer d'essence pour partir en week-end. On arrive presque à sentir l'odeur de la Bérézina. Les huées à l'encontre des pompiers mis à l'honneur lors du journal télévisé de 13 heuresà La Teste met en évidence le paroxysme de cette décadence par l'égoïsme acerbe de certaines personnes qui sévit malheureusement trop souvent sur ce territoire. Honte à eux. J'ai d'autres exemples sous la semelle et j'y reviendrais mais rions un peu... essayons du moins.

«Flipper» le fidèle adjoint maire alias Xavier Paris entre dans la chambre de «la Baleine» en courbant l'échine. La Queen gujanaise alias Marie Hélène des esgaulx maire de Gujan Mestras prend son petit déjeuner dans son lit royal en regardant une chaîne de télé achat.

«-Majesté..ma très chère reine.. la discothèque le Select vient d'être démolie pour être remplacée par un Burger King et..

https://www.ladepechedubassin.fr/2022/10/05/gujan-mestras-la-discotheque-nest-plus-bientot-les-burgers/


-Ah le pacha plage... quel bonheur!... je me rappelle de Gilou aux platines avec sa chemise à fleurs, son torse velu, ses cheveux longs crasseux, sa grosse moustache dégueulasse qui se soignait au Johnnie Walker entre chaque disque. Dès qu'il me voyait arriver sur le dancefloor, il balançait du Boney M pour me voir trémousser comme une folle sous le regard des bouseux du coin accoudés au comptoir complètement imbibés, en quête d'une âme sœur consentante pas trop regardante sur la marchandise. (Elle chante) By the Rivers of Babylon... Et toi petit filou je me rappelle aussi de ce grand dadais qui essayait d'entrer au club des plus de trente ans dans l'espoir de se cogner une femme mure. Je comprends mieux maintenant ton admiration sans bornes pour ma personne, petit canaillou.

-Oh Majesté vous me faites rougir mais une partie de vos ouailles n'est pas contente du choix de cette enseigne. Pourtant j'ai sorti toute l'argumentation du manuel de la Factory du bassin d'Arcachon, pour les convaincre: les emplois, la nécessité d'une restauration rapide et bla bla bla  mais çà couine encore.

-laisse tomber tous ces vieux cons. Ils seront bien contents d'amener leurs petits-enfants pour bouffer cette merde en famille et les ploucs de la voie rapide viendront se goinfrer avant d'aller digérer sur la dune du Pilat. J'allais pas foutre un Kebab quand même. Puis la nostalgie c'est pour les loosers et elle n'a pas sa place dans mon royaume. Aujourd'hui c'est la Pitchouli qui me fait kiffer au milieu de rugbymans avinés dans les fêtes locales. Un point c'est tout. Maintenant dégage, les pantoufles chauffantes, relaxantes qui manucurent les orteils m’intéressent au plus haut point.



Un nouveau gourmandasse vient d'être levé dans les filets de la mairie de Lanton qui montre l'abondance de ce spécimen sur le territoire du bassin d'Arcachon mettant en lumière les dérives du clientélisme dont je parle fréquemment dans mes billets.

https://www.sudouest.fr/gironde/lanton/bassin-d-arcachon-a-lanton-un-permis-delivre-puis-retire-a-l-ancien-adjoint-a-l-urbanisme-secoue-la-majorite-12588434.php

Disons le, nous avons affaire à un gourmandasse de plus petite taille que ses congénères ferretcapiens ou andernosiens et que l'amateurisme de ses actes frise presque le ridicule. L'appétit vient en mangeant mais quand même. Après avoir refusé le permis de construire à un de ses administrés, le bonhomme pose le sien sur la même parcelle et la COBAN (communautés d'agglomérations du bassin d’Arcachon nord) accepte, «Miss Turlutte» alias Marie Larrue la maire de Lanton signe juste en voyant le patronyme de son adjoint à l'urbanisme en bas de la feuille. Joli flagrant délit de passe droit et de clientélisme que l'administré floué à du mal à avaler demandant illico des explications à la mairie. L'édile apercevant l'énorme boulette congédie son adjoint sur le champ feignant l'ignorance du problème du plaignant pour sauver sa vertu. Il est fort à parier qu'une nouvelle fois la justice va entrer en jeu dans un prochain épisode, à moins que de petits arrangements en famille feront oublier les péripéties maladroites du gourmandasse Belloc. A suivre donc...

 

A quelques jours du Mondial de football au Qatar, ne voilà t'il pas que l'on s'insurge contre cet événement sportif et qu'on veuille le boycotter pour des raisons éthiques et tout le tsoin tsoin. Quelle belle hypocrisie! Car ce n'est pas aujourd’hui qu'il fallait agir mais 6 ans en arrière quand les pétrodollars corrompaient les instances et gouvernements pour faire accepter ce non sens catastrophique si évident à la planète entière et c'est à ce moment qu'il fallait refuser l'attribution de cette coupe du monde à ce pays Tous ces gens qui se sont goinfrés ont mis deux ans pour s'apercevoir qu'il fait 50 degrés l'été et qu'il serait préférable de repousser la compétition de 6 mois pour avoir une température clémente avec l'appui d'une climatisation. Non sans blague! Mais le bashing fait au Qatar ces jours ci montre une certaine arrogance de notre part. Je vous encourage à lire le dernier dossier du canard enchaîné «Qatar, l'envers du décor» pour mieux comprendre les rouages de ce petit émirat du moyen orient. Sans être l'avocat du diable aujourd'hui nous n'avons aucunes légitimités pour accuser ce pays de tous les maux alors que nous laissons des milliers de vies se noyer en méditerranée, des milliers de gens croupir comme des rats à Calais, que des gens crèvent la dalle en silence, que certains n'ont pas de toit pour dormir etc etc... Pas d'écran géant dans les fan zone des grandes villes alors ce sera biere et pizza sur le canapé. On vient juste d'accorder les jeux asiatiques d'hiver à l'Arabie Saoudite pour 2029 et je n'ai entendu presque personne s'offusquer. En fait c'est peut être cela la décadence.

«-By the rivers of Babylon.....»

 

 

 

07 octobre 2022

ARCACHONIE,LES VIEUX SONT ROIS

edito du coin

En Arcachonie le business de «l'or gris » tourne à plein régime. Il faut bien reconnaître que la clientèle ne manque pas sur ce petit territoire et comme elle a de l'oseille dans les poches, la cupidité attire les bons samaritains prêt à tout pour embellir le bien être des personnes âgées. Si son altesse sérénissime «Crème antirides» alias Yves Foulon le maire d’Arcachon est réélu chaque fois comme le président du Kazakhstan c'est grâce à cette clientèle qui constitue majoritairement ses administrés et le bonhomme n'y va pas de main morte pour les bichonner et les caresser dans le bons sens du poil. Vélo offert, colis, fleurs, bisous bisous il ne ménage pas ses efforts. Il vient même de lancer une mutuelle municipale pour soi disant faire baisser les mensualités. Certes les mutuelles municipales existent déjà dans quelques villes mais on peut s'interroger de son utilité dans son royaume ou les classes moyennes sont cantonnées à lécher la périphérie du bord de mer. Alors avec une complicité bien partisane du quotidien Sud ouest, la promotion du « bien vieillir sur le bassin d'Arcachon» est lancée et les acteurs des services aux personnes âgées sortent toutes leurs panoplies et habits d'apparat afin de déculpabiliser et d'apaiser les charges des descendants. Moyennant rémunération il va de soi. La mairie n'aura plus qu'à finaliser le don et le legs pour avoir un bon retour sur investissement.

Cette bienveillance soudaine apportée à nos aînés démontre toute l'hypocrisie que la société occidentale accorde aux anciens. Dans d'autres cultures ces questions ne se posent pas car les vieux sont accompagnés et participent à la vie sociale jusqu'au dernier souffle. Nous sommes tous confrontés au dilemme de fin de vie de nos parents et nous devrions garder à l'esprit que notre devoir est de les aider à partir dans la dignité. Aujourd'hui cette charge m'incombe pleinement ou je me dois d'accompagner ma mère de 90 ans à poursuivre sa vie chez elle dans une autonomie relative pour lui éviter l'isolement des maisons spécialisées. Alors oui, la France dispose de pleins d'aides pour soulager les taches quotidiennes et autres services (presque) gratuits. Enfin sur le papier car dans la réalité c'est une autre paire de manche. Pour ne pas être pris au dépourvu il faut tout anticiper et prévoir les probables pertes d’autonomie ou aléas qui pourraient surgir entraînant des changements dans l'organisation. Savoir être patient avec l'administration française des services sociaux et rester surtout courtois. Dossier d'une demande d'aide ménagère déposé en octobre, évaluation d'une dame du conseil régional en avril qui classe ma mère dans une catégorie permettant l'obtention de deux heures par semaine d'une aide ménagère par le CCAS local pour juin. En cas de changements ou d'incidents, cette dame me donne sa carte professionnelle et son numéro de téléphone pour la prévenir. Suite à un grave incident domestique de ma mère au mois de juin exigeant une prise en charge pour d'autres soins, je reprends donc la carte de visite de la dame. Je m'aperçois qu'elle n'est joignable que le mercredi après midi. J'attends donc le mercredi suivant pour appeler. Après de multiples essais et au bout de 30 minutes une personne humaine décroche en me signalant que la dame demandée n'est pas disponible étant en déplacement et que dans le cas que je viens de lui exposer il convient de refaire un nouveau dossier. Je lui signale que son dossier date du mois d'avril et qu'il suffit de reprendre son historique pour l'actualiser:

«-Monsieur, il faut impérativement joindre sa feuille d'imposition de l'année en cours.

-Madame, nous sommes toujours dans l'année en cours, donc vous avez sa déclaration dans son dossier.» Elle a raccroché.

Finalement c'est en septembre que la dame est revenue pour constater le changement et  changer le niveau d'autonomie pouvant accorder des soins supplémentaires. Je pourrais continuer ainsi sur le travail des infirmières surbookées qui viennent lever ma mère, la laver et l'habiller en 8 minutes chrono. Je n'en veux en personne mais j'ai dû intervenir gentiment pour qu'elles puissent remettre un peu d'humanité dans leur travail. Idem pour les aides ménagères ou il faut batailler sans les froisser pour un résultat juste acceptable.(heureusement il y en a des très sérieuses) Sans compter l'impossibilité de trouver un kinésithérapeute pouvant se déplacer à domicile sur la vingtaine officiant localement.(j'ai enfin réussi à trouver) Sans jeter de pierres à personne, toutes ces choses mises bout à bout vous bouffent votre énergie,votre moral et votre temps. iI faut absolument éviter que le sentiment d'abandon ne prenne le dessus sur la solitude des vieux jours. Accompagner un proche dans la dernière ligne droite de sa vie n'est pas une mince affaire. C'est parfois même très difficile et il faut surtout ne jamais négliger sa vie sociale,affective et professionnelle pour ne pas voir la situation dériver vers le sacerdoce. Même si en Arcachonie les gens et ménages aisés feront prospérer ces officines de "l'or gris", seule la conscience restera le seul juge de nos actes.

******

 

 

Ne sont-ils pas mignons ces petits soldats allemands qui profitent joyeusement des joies de la plage d'Arcachon pendant l'Occupation en 1940?

clipboard01-1200

 

https://www.sudouest.fr/culture/histoire/video-quand-les-soldats-allemands-profitaient-du-soleil-et-de-la-plage-sous-l-occupation-a-arcachon-12472082.php

Cette vidéo est un témoignage riche pour la mémoire de la ville d'Arcachon et elle est aussi croustillante avec un certain regard. Dans cet article on apprend que les commerces de la ville tournaient plein pot pour le plus grand plaisir des hôtes. 82 ans plus tard rien n'a changé. Désormais c'est le tourisme de masse qui occupe les lieux et si les batailles de petits chevaux sur le sable semblent de nos jours un peu désuet, elles sont remplacés par le maudit bruit d'une balle de plastique sur le bois d'une raquette et les cris des bambins qui ont peur des crabes et du varech. Les soldats qui plongeaient dans le chenal sur un bateau surchargé sans gilets de sauvetage n'ont rien à envier aux hordes de semi rigides et hors bord surpuissants qui sillonnent les flots pendant la période estivale. Comme ses prédécesseurs son Altesse sérénissime sait bien cajoler cette bonne clientèle en n'hésitant pas à dépenser des millions d'euros pour réensabler les plages de son royaume.

https://reporterre.net/A-Arcachon-l-absurde-deplacement-de-sable-abime-l-ecosysteme

Ce sujet hautement sensible à ce jour amène beaucoup de clivages dans les conversations et ce non-sens écologique véritable gouffre financier pour le contribuable met en évidence le déni des barons de l'oligarchie arcachonnaise face au dérèglement climatique et la disparition de la biodiversité du bassin d'Arcachon. Pris au piège d'une idéologie obsolète de court terme, un peu comme la carotte qui fait avancer l'âne.Cependant quelques arcachonnais(es) auront peut-être une petite larme en imaginant apercevoir enfin le mystérieux grand père qu'ils n'ont pas connu.

*******

 

Comme pour Karim Benzema pour le ballon d'Or, le titre de la truelle d'or du bassin d'Arcachon ne devrait pas échapper à «la Ségolène des esteys» alias Nathalie le Yondre la maire d'Audenge mais malgré ses efforts à tronçonner les arbres centenaires dans sa ville, le titre de la tronçonneuse d'or semble désormais lui échapper au profit du «Novice» ou «le Jack Lang du Nord bassin» alias Xavier Daney le maire d'Arès pour l'abattage d'une parcelle de forêt au lieu-dit la montagne pour 215 logements à venir. Alors pour se consoler d'avoir raté le Grand Chelem elle a trouvé du réconfort dans les molécules du béton qu'elle semble renifler à très hautes doses. La dame telle que Catherine Frot dans le rôle de Marguerite récite les gammes de greenwashing du livret de la Factory mettant en lumière les contradictions de ses actes sous les applaudissements feutrés de son conseil municipal partisan. En minéralisant son centre-ville, elle voudrait tellement que sa petite ville devienne la nouvelle station balnéaire hype du bassin d'Arcachon et si beaucoup de ses administrés grincent des dents et aboient à juste titre... Elle en a rien à foutre.

******

116515277



Monique doit avoir le cœur gros et se sentir bien seule car Michel son mari, son alter ego vient de tirer sa révérence sans trop de bruits médiatiques. Les travaux sociologiques de ce binôme Pinçon-Charlot sur la bourgeoisie, les élites du pouvoir et les conséquences sur les classes ouvrières ont imbibé mes réflexions et éclairé ma chandelle. Parfois controversé(comme Bourdieu d'ailleurs) leurs ouvrages sont passionnants, faciles à lire et tellement justes. Je vous encourage chaudement à les lire ou relire. Bon vent Monsieur Michel Pinçon.

Photo-cyrille_choupas-768x513

 

photo Cyrille Choupas

Posté par paterzan à 09:46 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 septembre 2022

EN ATTENDANT LA PLUIE

1663658173096

 

C'est étrange, mes pensées s'éparpillent dans le dérèglement climatique ou les 40 degrés en septembre commence à m'ennuyer sérieusement. Pourtant je suis friand de la chaleur mais quand je suis dans de lointaines contrées. Une espèce de lassitude traîne dans l'air me rendant presque mélancolique. J'aimerais tellement qu'il pleuve...mais qu'il pleuve... car les cèpes ont besoin d'eau pour pousser. Les forêts brûlent tout autour de nous, l'érosion fait rage et la biodiversité continue à décliner sans bruit ..mais tout le monde a l'air de s'en foutre...Tiens!! Ça crame à Arès. L'enfer se rapproche...

Notre "Mignon" Manu 1er alias Emmanuel Macron balance qu'il faut mettre fin à l'abondance et à l'insouciance alors son caniche aux finances "Nono la thune" alias Bruno Lemaire ne veut surtout pas taxer les supers profits de peur d'arrêter le ruissellement dont beaucoup d'entre nous attendent encore que quelques gouttes nous tombent dessus car la méthode distribution de chèques à la populace ressemble aux latrines des châteaux forts qui se vidaient sur les pieds des villageois. Les goinfres et les gourmandasses sont hilares et peuvent dormir tranquille. Pour ma part, j'ai arrêté d'être insouciant en me remettant au sport pour mettre légèrement fin à l'abondance de mon tour de ventre.

Pour appuyer mes propos, je vous encourage à regarder cette vidéo et lire les travaux de cette franco américaine Esther Duflo prix Nobel d'économie:

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/taxer-les-superprofits-une-vraie-bonne-idee-pour-ameliorer-la-justesse-de-notre-systeme-fiscal-selon-l-economiste-et-prix-nobel-esther-duflo_5338696.html

 

 

Avec la disparition de Jean Luc Godard c'est la confusion qui domine dans mon esprit car son œuvre cinématographique est totalement hermétique à mon cerveau. Je ne peux pas. Je reconnais à juste titre son génie mais l'homme qu'il était me fascinait au plus haut point en maîtrisant l'art de la contradiction au service de sa liberté.

«-Il est probable que le possible n'est pas impossible.»

Il reste ses films qui traverseront le temps, que peut être j'arriverai à saisir toutes les subtilités en avançant vers la maturité du grand âge. Je verrai bien. A bout souffle comme l'état de la biodiversité du bassin d'Arcachon et Opération béton pour le reste du territoire. Le Mépris est souvent présent dans tous les conseils municipaux et la sublime bande son de Georges Delarue pourrait accompagner les promesses électorales même si certains d'entre eux font Bande à part . Je vous laisse deviner qui dans l'oligarchie arcachonnaise serait Pierrot le fou et le petit soldat Avec je vous salue Marie, je pourrais vous dire deux ou trois choses que je sais d'elle. Hélas pour moi les décisions politiques sur le bassin d'Arcachon sont un film comme les autres.

Bon vent à vous Monsieur Jean Luc Godard.

 

Décidément les avis d'obsèques remplacent la pluie et donnent de la matière aux chaînes infos. Pour la Queen Elizabeth ll j'ai une anecdote à son sujet. Fin des années 80, j'étais parti rendre visite à mon frère en Nouvelle Zélande. Pour le premier de l'an nous dînions chez sa belle famille dans un pavillon ouvrier de la banlieue de Christchurch. Cette vieille famille écossaise avait fui les années Thatcher pour trouver un peu de tranquillité à l'autre bout du monde. Le père était un accordeur de pianos réputé mais qui bouffait monstrueusement son salaire dans les paris de canassons et la boisson. Sa femme passait ses journées sur son canapé à fumer des Dunhill à la chaîne en regardant des soap opéra à la télévision attendant la venue de copines dans l'après midi pour boire le thé et les lichettes de Brandy pour bien rigoler. Leurs deux grands fils, cheveux long teeshirt «Ramones» préféraient traîner dans les pubs que d'aller au boulot et ne foutaient vraiment rien à la maison. J'étais carrément projeté dans un film de Ken Loach. Quand la Queen Elisabeth apparût sur l'écran, les parents se levèrent d'un seul homme et chantèrent de vive voix «God save the Queen» la main sur le cœur puis ils écoutèrent son discours religieusement plantés dans le salon. Je ne savais vraiment pas quoi faire et cette situation commençait à me faire sourire et presque rire quand les deux fils ont déboulé sans bruit dans pièce en faisant des doigts et bras d'honneur à la reine dans le dos de leurs parents. La monarchie anglaise perçue par son peuple, dans toute sa splendeur. Cependant bon vent à cette grande dame qui a traversé les siècles pour devenir une véritable icône.

 

Capture

Autre grande figure locale andernosienne Fernand Delort qui vient de nous quitter et que je voudrais saluer. L'église était trop petite pour accueillir tout le monde mais les vieilles familles de la ville étaient présentes pour lui rendre hommage. Ancien coureur cycliste professionnel il avait ouvert un magasin de cycles à son nom et l'enseigne tourne toujours en ayant gardée son esprit, seule rescapé du temps d'antan. Il habitait en face de chez mon grand père Boyton et il m'engueulait sévère quand je lui ramenais trop souvent mon vélo cassé. Quand je suis revenu m'installer définitivement sur ma terre d'enfance après des décennies de pérégrinations autour de la planète c'est à la terrasse du bar basque que je l'ai recroisé. Attablé avec ses amis au petit café du matin à raconter ses histoires de chasse avec sa voix rauque, ses yeux bleus perçant m'ont scanné quelques longues secondes avant qu'un large sourire s'affiche sur son visage :
«-Oh putain...petit Boyton...assis toi et comment vas-tu ?»
Nous avons discuté du bon vieux temps. Nous avons ri, beaucoup ri et c'était bien.

Bon vent Monsieur Fernand Delort.

fernand

 

Notre mère supérieure «Zaza la pogne» alias Élisabeth borne la première ministre demande à son bon peuple de mettre un pull, de baisser le chauffage cet hiver, de mettre un couvercle pour faire cuire les pâtes, de récupérer l'eau de cuisson pour le bain du bébé et plein d'autres mesures pour économiser l'énergie à cause de ce maudit Poutine et sa guerre en Ukraine. Ainsi les SDF pourront eux aussi comprendre et compatir à l'effort de la nation en se sentant moins seuls dans la rudesse des nuits hivernales sur les pavés des trottoirs. C'est pourquoi il va être nécessairement urgent d'appliquer la réforme des retraites pour travailler plus permettant d'honorer les factures d'énergies et d'assurer le train de vie aux actionnaires qui font vivre le pays. Les goinfres et gourmandasses sont hilares et peuvent dormir au chaud.

 

J'aimerais tellement qu'il pleuve..mais qu'il pleuve...