LE CRI DE LA BERNACHE

09 mai 2022

L'INCOMPETENCE à SON PAROXYSME

 

ed

Quelques décennies avant, la gloire des anciens seigneurs et barons du bassin d'Arcachon était de  banaliser l'incompétence de leurs actes à l'opinion publique pour mieux faire avaler les couleuvres et mieux régner. C'était une chose relativement facile à réaliser à cette époque car ce territoire baignait dans un esprit village et il n'intéressait pas encore grand monde. Pas d'internet, pas de médias, pas de réseaux sociaux ce qui a permis la mise en place d'une oligarchie qui s'est embourgeoisée et enrichie au fil du temps omettant toutes protections environnementales par un laxisme débridé pour un soi disant développement durable. Résultat: il est devant nos yeux et l'esprit bassin est parti rejoindre la tombe de mes ancêtres.

Aujourd'hui si l'oligarchie toujours en place continue à faire tourner la machine à cash, il devient de plus en plus difficile aux seigneurs de faire accepter leurs décisions et inepties car l'information circulant en temps réel court-circuite leurs ambitions en laissant découvrir leurs incompétences qui deviennent de plus en plus inacceptables. Devant cette évidence, heureusement que la dissidence amplifiée a crée l'émergence d'un contre pouvoir constitué d'associations citoyennes qui constituent un rempart pour limiter la dégradation écologique causée par les décisions des gouvernants. La CEBA (Coordination d'associations pour l'environnement du bassin d'Arcachon) avec à sa tête Jacques Storelli et Patrick du Fau de Lamothe fait un travail admirable pour la sauvegarde du bassin en attaquant devant les tribunaux, les élus qui ne veulent pas respecter les lois et leurs recours sont gagnants pratiquement à chaque fois. Dernier en date l'interdiction des «fat bike» sur les plages du littoral.

https://www.ladepechedubassin.fr/2022/04/19/les-fat-bikes-bientot-pries-de-quitter-la-plage/

Laissons de côté la polémique du pour ou du contre qui comme la plaisance sur le banc d’Arguin ou l'usage des jet-ski engendrent des débats stériles de bon sens mais basons nous essentiellement sur le respect d'application des lois. «Le dentiste» alias Philippe de Gonneville maire de Lège Cap Ferret biberonné aux ficelles par son prédécesseur «Don Saluste» alias Michel Sammarcelli qui lui même faisait ses classes de magouilles politiciennes avec le «grand Bob» alias Robert Cazalet élève de la grande école «Charles Pasqua» voulut détricoter la loi en créant un arrêté pour vouloir promouvoir un nouvel outil de consommation à offrir aux touristes. Sauf qu'avec cet arrêté les 80 % d'utilisateurs de ces engins qui les utilisent pour remplir leur story instagram ne se soucient guère des incidents graves qu'ils font subir à l'environnement et en conséquence ils enfreignent les lois en vigueur. La justice a donné raison à la CEBA sur toute la ligne et elle a donc entériné l'arrêté municipal. «Le dentiste» piqué au vif laisse sa vanité essayer d'avoir le dernier mot avec un nouvel arrêté sachant pertinemment qu'il sera perdant.

https://www.sudouest.fr/gironde/lege-cap-ferret/lege-cap-ferret-le-maire-defend-son-arrete-sur-les-fatbikes-10781030.php

La définition même de l'incompétence qui ne se soucie guère de l'argent publique gaspillé et en ce moment les exemples sur la presqu’île sont pléthores. On pourrait signaler l'ubuesque histoire des millions d'euros offert gracieusement par la COBAN pendant des années et l'impossible consensus que la mairie cherche à trouver pour abandonner cette rente illégale. Que dire de la mairie qui pendant des années, comme le petit singe de la sagesse, a fermé les yeux sur la redevance d'occupation temporaire du domaine publique pour que le puissant groupe Tastet puisse allonger la terrasse de ses deux restaurant en front de mer tout en augmentant drastiquement la redevance du petit circuit de voiture pour bambins à Claouey qui est une véritable institution. (de 750 euros à 2750 euros). Pour en finir avec Lège Cap Ferret, mon esprit tordu n'a pas pu s'empêcher de se questionner en découvrant la couverture du magazine de l'office de tourisme «Presqu’île».

 

presqu'ile

Dans les années 70-80 mon esprit libertaire se bidonnait de rire sur les affiches de Hara Kiri pendant que les puritains criaient au scandale. Aujourd'hui c'est l'inverse ou l'image est soigneusement calculée pour ne froisser personne. La photothèque de cette ville est foisonnante pour promouvoir les vacances alors pourquoi mettre en une le derrière d'une gamine qui joue dans l'eau avec un jouet chinois qui risque de mettre en émoi tous les diocèses de France et réveiller la libido de Francis Heaulme?! Quoi qu'il en soit je préfère rire sur «Jojo le chômeur» en mars 1975.

 

91HG+NPFdLL

J'arrête de matraquer «le dentiste» et ses boys car il serait injuste d'en rester là pour dénoncer l'incompétence sans oublier les autres édiles des villes voisines qui pour certains méritent la palme d'or nourrissant mes billets satiriques depuis 12 ans. Il ne faudrait surtout pas qu'Elise Lucet et son équipe de «cash investigation» débarque sur le bassin d'Arcachon car il y aurait le feu dans les mairies. Je pourrais ainsi continuer à vous balancer d'autres exemples mais si vous cherchez bien, ils vont vous sauter aux yeux. Sauf que quand l'incompétence de ces barons est masquée par la suffisance de leur égo surdimensionné en s'enfermant dans un déni récurrent il devient difficile de croire en leurs saintes paroles et encore moins quand les lois sont bafouées. Reconnaître ses erreurs et faire son mea culpa vous oblige à devenir plus compétent mais cela n'existe pas chez ces mangeurs de mandats électoraux. Pour vous vendre du vent et du béton ils sont champions du monde, pour la préservation de l'environnement ils sont pitoyables. La «Ségolène des esteys» alias Nathalie le Yondre maire d'Audenge veut bâtir un lotissement devant le château du domaine de Certes et la tronçonneuse tourne à plein régime dans sa ville pour dégager de nouvelles parcelles à bâtir.

130011233

Sûrement vexée par le triomphe l'année dernière de «Droopy» alias Jean Yves Rosazza le maire d'Andernos, alors qu'elle avait démoli l'ancienne pharmacie faisant partie du patrimoine pour y construire une résidence seniors, elle veut absolument obtenir le Graal suprême de «La truelle d'Or 2022» qui récompenserait ses services rendus à la Factory bassin d'Arcachon. Si vous ne voyez pas de l'incompétence, je vous invite à lire la page facebook Audenge citoyenne :

https://www.facebook.com/audengecitoyenne/

 

audenge citoyenne

Je pourrais continuer à vous tartiner d'incompétences de nos amis du sud bassin et vous gratiner de celles du nord bassin d'Arcachon mais je préfère en rester là... pour cette fois.


01 mai 2022

MANU ACTE II

DSC03483

Ça y est notre «Mignon» alias Emmanuel Macron est enfin soulagé. Il ne rentrera pas dans l'histoire comme un président sorti par des fachos. Cependant c'est petitement qu'il a fêté sa réélection au champs de Mars, même Brigitte avait misé sur la sobriété avec un complet bleu marine Louis Vuitton et son époux n'en menait pas large sur l'estrade devant un faible parterre de béni oui oui pas tellement enthousiaste. Même la tour Eiffel ne scintillait pas et les enfants qui accompagnaient le couple ne semblaient pas franchement ravis d'être présents. C'est sûr, ces derniers ont bien compris à qui ils avaient à faire et leur slogan "ni Macron ni Le Pen" n'est pas prêt de s'effacer de leur mémoire. Tout comme le président ukrainien Volodymyr Zelensky qui à peine en l'espace d'un mois a créé un néologisme et un verbe qui fait rire la planète entière et qui résume à lui seul le bilan présidentiel de ces cinq dernières années. «Macronete» ou «Macroner» en français veut dire «  se montrer inquiet d'une situation, mais ne rien faire» et les «Macronades» sont plus nombreuses que les casseroles de Nicolas Sarkozy arrivant même à susciter la haine à tous les laissés pour compte des classes sociales en bas de la pyramide. Sa crédibilité en a pris un coup et sa tâche pour gouverner devrait rapidement devenir encore plus compliquée. Il sera intéressant de voir les résultats des élections législatives pour peut être apercevoir l'espoir d'un changement mais quoiqu'il en soit, comme disait l'autre : « On n'est pas sorti de l'auberge »
Les résultats sur le bassin d'Arcachon ne sont pas surprenant et conformes à la situation. La bourgeoise Arcachonnaise a préféré miser sur une valeur sûre qui protégera leur standing plutôt que de renflouer la cagnotte de Valérie Pécresse, tout comme le bling bling ferretcapien pour maintenir le bon niveau du CAC40. Son altesse sérénissime « Crème antirides » alias Yves Foulon maire d'Arcachon se retrouve une nouvelle fois grillé pour les législatives et en tant que tête de liste LR de la région je pense même qu'il a fait la sourde oreille à l'appel aux dons de sa chef «Valoche». La politique est vraiment impitoyable. Les villes aux retraités aisés adhèrent facilement à la macronie pour passer l'âge de la retraite à 65 ans qui pérennisera le bien être de leurs vieux jours tout comme les bobos et les cadres supérieurs qui voient la belle plus value embellir leur investissement de leur niche issue des divisions parcellaires. Les villes comme Biganos ,Mios et Audenge ou les classes sociales moyennes ont trouvé refuge dans un immobilier presque accessible montrent bien comme sur l'ensemble du pays, que les frustrations poussent à choisir le Choléra pour remplacer la Peste. L'aube des jours heureux n'est pas prêt de se pointer alors je préfère laisser mon imagination divaguer dans des utopies joyeuses qui mettront des fleurs dans le no man's land d'une époque trop anxiogène. Sauf que pendant ce temps, le dérèglement climatique continue de s’accélérer dans une indifférence quasi générale, que la biodiversité se réduit à peau de chagrin mais tout le monde s'en fout. Nous sommes vraiment des gros cons. C'est affligeant et je me dois de rester optimiste pour mes enfants à défaut d'être coupable de cette situation. Je pense que je vais presque devenir misanthrope pour me protéger et juste garder les valeurs saines de la vie à offrir à ceux qui le méritent.

La vie est belle mais quelle époque de merde....

 

116515277

Depuis fort longtemps j'ai toujours aimé ce gars. Je me retrouvais dans son côté déglingos, poète maudit, mélancolie à fleur de peau et sa voix à la Tom Waits me transportait avec aisance dans son monde. Sur scène il était fascinant de voir la lumière dans ses failles me transporter de plein pied dans son univers. C'est fou comme j'aimais Arno. Alors bon vent à toi dans l'écume des plages d'Ostende.

 

22 avril 2022

LES YEUX PLUS GROS QUE LE VENTRE

breaking-bad_844e_2500x4000

En convalescence dans sa villa ferretcapienne, «Le dentiste» alias Philippe de Gonneville le maire de Lège-Cap ferret regarde tranquillement un épisode des «Feux de l'amour» sous son plaid en sirotant une tisane de camomille. «Le chimiste» alias Alain Bordeloup son adjoint à la culture déboule tout excité dans le salon. Il est tout speed, transpire à grosses gouttes, les yeux bien dilatés et les airpods dans ses oreilles diffusent du gros son électro.

« -Putain Phiphi, on va foutre le feu à la presqu’île, on va dépoussiérer le bal des pompiers. Fini les sardines, les merguez, la boule à facettes sur Claude François. Vive le «Firefighter village» le nouveau bal des pompiers 2.0. Le nouveau « Coachella » qui va illuminer le monde entier. Tu verras , la grosse Loana et Nabilla vont débouler fissa pour instagramer cet instant T. The place to be, je te le dis mon ami!!

-Ouh la, ouh la..mollo sur la fiesta. Il va falloir convaincre les ploucs qu'il risque d'y avoir du bruit.

-T'inquiète pas mon Phiphi, je suis le king de la chimie. Le Walter White du bassin. Je vais produire quelques kilos de Meth et mettre du cristal dans l'eau courante qui va rendre Love tous les voisins, heureux de remuer leurs bidoches sur des rythmes endiablés jusqu'au bout de la nuit. Ils en redemanderont encore.

-N'oublie pas les écolos. Tu es sur un site protégé. Ils vont couiner.

-No problème..ils seront tellement défoncés qu'ils boufferont la salicorne à pleines dents, qu'ils se rouleront dans la vase, qu'ils se mettront nus pour faire l'amour. Que du bonheur je te dis! Tu vas voir. En arrivant je t'ai mis discrétos un petit cristal dans ta tisane. Dans pas longtemps, tu vas te lever pour te déhancher dans ton salon sur du DJ Snake. Tu vas être chaud patate, le corps en feu.

-Je te rappelle que je viens d'être opéré du cœur.

-Pas de soucis j'ai de la weed pour la descente...et après on signera les papiers. Il manque un peu d'oseille pour que cette journée reste la plus folle ad vitam æternam.

-C'est bizarre, j'ai chaud tout d'un coup et mes jambes commencent à trembler. Puis...elle est vachement bien ta musique...

https://www.sudouest.fr/gironde/lege-cap-ferret/lege-cap-ferret-la-fete-des-pompiers-a-bertic-fait-du-bruit-avant-meme-de-commencer-10395074.php

 

Dans cette histoire de bal des pompiers new wave, il est assez marrant de voir l'amateurisme dépasser l'ambition de quelques personnes engluées sur un projet musical. Alain Bordeloup a quand même sous estimé la capacité de réaction de ses administrés avec une petite pointe de condescendance. Vouloir faire un festival ou organiser un concert d'électro-pop pour dynamiser l'espace culturel dans une saison estivale pour sa ville est une très bonne chose surtout après une longue période de pandémie et un conflit anxiogène aux portes de l'Europe. Encore faut il ne pas brûler toutes les étapes d'organisation en mettant la charrue avant les bœufs. En juin 2021 plusieurs lecteurs m'avaient informé de leurs inquiétudes sur la programmation d'un festival électro-pop durant trois jours sur la place Bertic à Claouey prévu en septembre 2022. Apparemment les organisateurs décidèrent de réduire la voilure en cherchant une meilleure solution pour faire aboutir leur projet et l'amicale des pompiers d'Arès-Lège Cap Ferret avec leur bal le 13 juillet était idéal pour servir de caution et donner de la légitimité. Il est bon de rappeler que le bal des pompiers le 14 juillet est une fête populaire permettant aux habitants et aux touristes de montrer leur reconnaissance à ce corps de métier et c'est aussi une tradition. Le concept « Firefighter village », un anglicisme un peu kitch à mon goût, a été crée en catimini, en dépit du bon sens et malgré l'originalité qui mériterait d'être approfondie, beaucoup de questions en suspens me laissent dubitatif. Mettre à l'honneur la corporation de 15 à 19 heures en plein cagnât et lancer les concerts payants jusqu'à minuit sur un site classé Natura 2000 est quelque peu prétentieux, tout comme signer des artistes sans avoir toutes les autorisations, c'est très osé. La programmation qui est d'une très bonne qualité aurait mérité une faisabilité plus réfléchie, d'autant plus que les 200 000 euros de budget(source Sud Ouest) sorti dont on ne sait ou, risque d'être diluer pour pas grand chose. Finalement la soirée se déroulera sur la plaine du Trinquet qui borde la départementale. C'est moins glamour mais elle aura le mérite d'exister... en souhaitant qu'il ne pleuve pas ce 13 juillet 2022.

https://www.sudouest.fr/gironde/lege-cap-ferret/lege-cap-ferret-la-fete-des-pompiers-se-fera-au-trinquet-10662146.php

 

 

09 avril 2022

ON S'INTERROGE...

droopy_small

 

A ANDERNOS , ON RASE GRATIS

Dans son bureau de la kommandantur d'Andernos les bains, « Droppy » alias Jean Yves Rosazza le maire termine laborieusement sa grille de sudoku. Son serviteur « Colibri » alias Eric Coignat adjoint chargé du développement durable, de l'environnement, du littoral ouvre la porte en grand en s'écriant :

«-Monseigneur....Sa majesté «La Queen Gujanaise»

«La Baleine»alias Marie Hélène des Esgaulx maire de Gujan Mestras fait son entrée dans le bureau avec sa garde rapprochée qui balance des coquilles d’huîtres Laban sur son passage.

« -ouh la... dis à tes sbires de ramasser leurs merdes, ils vont me rayer le plancher en chêne. Lui dit Droopy furax

-Un ton en dessous. Je te rappelle que tu n'es qu'un petit seigneur et que ce geste signifie longévité et prospérité à mon hôte. Déjà qu'il m'est difficile de m'éloigner vers des contrées lointaines car l'odeur de la vase de ces terres nordiques perturbe fortement mon tube digestif et en plus, je dois te remettre ma ceinture en or du meilleur bûcheron du bassin d'Arcachon que j'avais en titre depuis quelques années grâce à un dur labeur qui a servi d'exemple à tout le territoire. Je dois reconnaître qu'avec 26 platanes, 11 arbres, six pins et quelques arbres remarquables en à peine quelques mois, tu places la barre très haute. Mon amour propre en a pris un coup mais comme c'est pour le bien de la communauté alors en récompense je te remets cette ceinture qui ornera très bien ta cheminée à côté de la truelle d'or fraîchement acquise.

-Oh c'est trop d'honneur, si j'avais su ta venue, j'aurais fait préparer du Dom Pérignon et des dunes blanches dont tu raffoles mais si tu veux il doit me rester un vieux fond de rhum ambré et des cacahuètes.

-Non merci en ce moment je tourne au Spritz et aux bâtonnets de carottes trempés dans l’houmous. Je surveille ma ligne.

-Au fait ma très chère reine. Toi qui as déjà reçu deux tronçonneuses d'or, le Graal suprême en Arcachonie, t'aurais pas un petit tuyau pour compléter ma collection de trophée?

-Je vois que tu y prends goût, que le pouvoir t'a ouvert l'appétit mais pour la tronçonneuse d'or il faut frapper un bon coup. Si tu cherches bien je suis certaine que tu arriveras à tes fins. Alors comme tu es un adversaire redoutable et que j'ai envie de retrouver ma ceinture, je vais vite retourner dans mon territoire pour voir une bien belle parcelle qui pourrait bien me la faire revenir autour de ma taille. Dit la baleine en repartant

-Et les coquilles d'huitres ...Qui va les ramasser ?

-Demande à «Colibri» il aime trop bien faire le ménage pour toi. »

rase

Le massacre des platanes avenue Thiers à Andernos les bains exécuté en catimini a suscité beaucoup d'émois, d'incompréhensions et de colères de la part des gens du quartier et bien au delà. A l'évidence un cap vient d'être franchi car le mot trahison revient souvent dans les mails que je reçois. Je me dois de publier(avec accord) celui du « collectif Lacazien » qui résume bien la situation :

 Collectif Lacazien

 SONT ILS DEVENUS DINGUES?

Mais à quoi va finir par ressembler Andernos les bains ? Aux villes nouvelles autour de Paris où le béton se dispute au béton ? Aux villes sans âmes, comme ils en existent tant en France ?

En son temps l'ancien maire, Philippe Pérusat n'y était pas allé de mains mortes avec, notamment, les platanes de l'avenue du général De Gaulle, livrés à la morsure des tronçonneuses, sans tenir compte de la spécificité d'une rue commerçante et d'une station balnéaire plus que centenaire, avec ses maisons modestes ou luxueuses, mais répondant toujours à une charte architecturale, non pas imposée, mais partagée.

Philippe Pérusat après 40 ans de règne sans partage avait ouvert la voie au grand n'importe quoi : immeubles sans style, réalisations invendables (la saga du Vita Hotel) mais c'était un homme d'affaires, un promoteur immobilier et il n'avançait pas masqué. Avec lui les choses étaient claires...

Avec Jean Yves Rosazza, un nouveau pas a été franchi. Elu en 2014 comme enfant du pays, il se présentait comme un défenseur du pauvre de l'orphelin et de l'environnement.

Hélas, Bolsonarosazza comme il est désormais surnommé par un bon nombre de ses administrés doit avoir une phobie des arbres: après la rue du 11 novembre dénaturée, après les 11 pins anciens coupés sans concertation sur la place Camille Goubet pour installer le marché provisoire, après les arbres coupés du bois du broustic présenté pourtant comme « inviolable » en 2014 pour faire un chemin piétonnier et plus loin des places de parking, après les arbres remarquables chez des particuliers laissés aux mains des promoteurs(dernier en date rue de la mairie) c'est maintenant au tour de l'avenue Thiers de subir cette infamie environnementale, la coupe rase de tous les platanes qui faisaient le bonheur des promeneurs et des riverains. Et tout ça pour quoi ?

POUR PERMETTRE AUX CAMIONS DE PASSER

A l'heure de la transition écologique, quelle ville allez-vous laisser à nos enfants ? Un cinéma ou là encore le béton est roi. Une place de marché tellement minérale que les arbres restants semblent tristes. Des permis de construire à gogo avec des divisions parcellaires qui artificialisent encore plus les sols.

Quelle sera la prochaine étape ? Vendre le bois du Broustic pour bâtir une résidence pour seniors aisés, un lotissement pour de nouveaux arrivants aisés parsemé de quelques logements sociaux ?.... On s'interroge... collectif lacazien

 

118438366

Il semblerait que la fièvre balkanyenne soit revenue frapper plus fortement «Son Altesse Sérénissime Crème Antirides» alias Yves Foulon le maire d'Arcachon. En Décembre 2017 mon billet s'intitulait «Arcachon Papers»:

Revenons aux affaires car le rififi traîne sur le bassin d'Arcachon et plus particulièrement au sud bassin. A Arcachon les « Arcachon Papers » viennent d'exploser lors du dernier conseil municipal. La libanaise chéguévarienne alias Anny Bey de l'opposition a sorti la sulfateuse en balançant dans la marre, un gros pavé de conflits d’intérêts qui pointe ouvertement un adjoint au maire pour être associé à une société de promotion immobilière agissant dans la ville et impliquant le maire en personne, pour d'étranges liens avec la société Hemingway Entreprises SI basée aux îles Canaries . C'est du lourd et du très lourd et il va être intéressant de voir l'évolution de cette affaire. En effet la réaction du maire et de son adjoint est assez surprenante. Ils ont levé les yeux au ciel, crié au scandale mais n'ont jamais employé le mot diffamation. Cela pose question et la réponse d'Yves Foulon le maire laisse vraiment perplexe:

«-A titre privé, j'ai acheté avec mon frère un local vide et inoccupé depuis de nombreuses années dans le quartier de l'aiguillon, dans le but de le louer à un professionnel. Son prix est de 370000 euros et j'ai donc investi à titre personnel 185000 euros pour me constituer un complément de revenu pour ma retraite.»

(Assurer ses arrières c'est humain mais 185000 euros est une belle somme. S'agit il d'un crédit, d'un emprunt, ou d'économies, mystère?)

«-Pour acheter ce local, nous avons crée une SCI dénommée Mestrezat, dont je détiens la moitié des parts, qui bien sûr est immatriculée en France à Arcachon et qui paiera les taxes et impôts en France.»

(Jusqu'ici rien d'anormal ni illégal. Le siège social de cette SCI est au 54 boulevard Mestrezat dans le quartier de l'aiguillon et sur Google Map on peut y découvrir un entrepôt à l'abandon sur une belle surface foncière. Maintenant un édile qui monte une SCI dans sa propre ville amène obligatoirement des questions ou la moralité joue avec la légalité)

«- Mon frère Roger Padois a vécu une grande partie de sa vie professionnelle de salarié aux Canaries jusqu'à sa retraite. Il a crée, en 2005, quand il habitait aux Canaries une société de droit espagnol dénommée Hemingway respectueuse de la loi espagnole et européenne.»

(là, je dois dire qu'il arrête de nous prendre pour des saucisses. Son demi frère Roger Padois n'est pas le premier perdreau de l'année, ni le petit ouvrier d'une société espagnole. Il suffit de voir le pedigree de ce monsieur sur internet pour se rendre compte que c'est un homme d'affaires terriblement redoutable sachant s'encadrer efficacement pour faire fructifier son business. Prétextant un solide attachement filial à la ville d'Arcachon, il rachète Sainte Anne (les eaux Abatilles) en perte de vitesse, en s'associant avec le groupe Bertrand qui est un empire dans la brasserie et l’hôtellerie de luxe, pouvant donc augmenter le volume de production. Ainsi le chiffre d'affaire grimpe fortement alors il peut revendre cette société rapidement avec une belle plus value. C'est effectivement de l'investissement. Entre temps, le monsieur n'a eu aucuns scrupules pour vendre à l'acquéreur en vue d'agrandissement, les terrains de tennis d'un club plus que centenaire. Effectivement sa société est basée sur les îles Canaries qui sont devenues un peu plus propres au niveau fiscal mais qui bénéficient quand même d'avantages non négligeables)

«-Roger Padois a choisi d'être représenté dans la SCI Mestrezat par cette société à la hauteur de 50% des parts de ladite SCI. Je précise que je ne suis pas associé dans la société Hemingway qui détenue en totalité par mon frère. Cet investissement représente une somme équivalente à un petit appartement à Arcachon.»

(Alors pourquoi avoir fait tout ce montage financier pour simplement acheter un petit T1?)

« -Tout est donc transparent, légal et ne dépend en rien d'une décision ou d'un acte découlant de mes fonctions d'élu. » Yves Foulon.

(No comment...)

Cinq ans plus tard, il semblerait donc que cette fièvre a ouvert d'avantage l'appétit du seigneur arcachonnais et encore une fois il convient de saluer le journaliste Alexis Blad de la dépêche du bassin pour avoir mis de la lumière dans l'opacité des affaires de l'empereur.

 

Capture1

Nous ne sommes plus sur une petite affaire de quelques milliers d'euros représentant un modeste appartement en front de mer mais sur plusieurs millions d'euros. Cette fois ci, toujours avec son cher frérot, Sa majesté a envie de régner dans la luxure digne de son rang, alors quoi de mieux de de retaper et d’améliorer une villa Historique les pieds dans l’eau et qui tombe en décrépitude. La villa Salesse ou jadis Salvador Dali et sa femme Gala sirotaient des Mojitos sur la terrasse en croquant un carré de chocolat Lanvin. Classée architecture remarquable, cette vieille dame appartient au patrimoine local et il serait raisonnable de penser qu'elle le reste.

Que nenni, «Crème antirides » y voit un joli pied à terre pouvant accueillir plein d'amis avec une petite surélévation qui ne devrait pas gêner grand monde.» Hélas la gourmandise est vraiment un vilain défaut. Bien sur, seul le nom du frérot apparaît sur le permis de construire mais l' association de sauvegarde du site d'Arcachon (ASSA) veille au grain pour que cette maison reste remarquable. L'opposition est vent debout en accusant, à juste titre, la profonde opacité des acquéreurs qui flirtent chaudement avec les conflits d’intérêts de tous genres. Si on regarde sur le site gouvernemental Etilad (image ci joint) on découvre que l'acte de vente de la villa Salesse n'est toujours pas acté (pourtant le permis de construire est sur le portail) et que la petite maison du 137 bis a été vendue pour 2,5 millions d'euros. Combien vaut la villa Salesse?

 

foulon salesse

Comme pour l'édile d'Andernos les bains, on s'interroge... surtout en ayant entendu la magnifique parole du défenseur Bernard Lummeaux :

« -Il n'est pas légitime qu'un maire dispose de quelques biens immobiliers dans sa commune »

C'est tellement vrai....

12 mars 2022

SACRES LOULOUS!!

116515277

C'est un sacré loulou que les moins de vingt ans ne pouvaient pas connaître mais qui aura marqué plusieurs générations en laissant une trace indélébile sur Andernos les bains. Sa grande carcasse et son visage jovial éclairaient toutes les festivités de la ville et son dénouement sans faille pour les associations et le club de football mérite le plus grand respect. Avec quelques amis il avait eu l'outrecuidance d'amener des pointures du jazz dans un bled de trois mille âmes, ce qui donna ses lettres de noblesse à un festival reconnu internationalement. J'ai connu «Loulou» quand il tenait le «Café de la Plage», quand après les matchs les équipes se retrouvaient pour le verre de l'amitié, un indien en minime, un demi en junior. C'est dans son bar que j'ai appris à jouer au billard français avec Pierrot Frédieu et Bernard Baudoin. Le tapis et les bandes étaient toujours nickel et il ne fallait surtout pas oublier de remettre du bleu sur la canne. Loulou aimait bien nous surveiller mais il fermait les yeux quand nous mettions quelques francs sur une partie de «bouchon ». Le 8 juillet 1982 je prenais la seule place qu'il restait au fond du bar. Une soirée festive, dans une ambiance enfumée ou les yeux fixaient la télévision au dessus de la cheminée. La chaleur estivale étouffante faisait descendre les fûts de bière aussi rapidement que la ferveur grimpait dans l'assistance. Quand l'héroïque Maxime Bossis rata son tir et que le monstre Horst hrubesh qualifia son équipe, l’injustice de ce match d’anthologie me fracassa entièrement me mettant dans un désarroi total. Je pleurais toutes les larmes de mon corps. Inconsolable. Alors «Loulou» m'avait pris dans ses bras pendant de longues minutes en me promettant qu'on la gagnera un jour. Ce semeur de bonne humeur aimait passionnément le dessinateur Albert Dubout, alors quoi de mieux qu'un détournement d'affiche pour lui rendre hommage. Bon Vent LOULOU....

 

cesar60x80

 

 

Ça y est!! Nous connaissons les douze apôtres qui peuvent prétendre à ouvrir les portes du paradis et Judas a remplacé son S par un Z. Il y a peu, des kilomètres d'articles de presse et des tonnes d'heures de débats d'experts sur les chaînes info décortiquaient et critiquaient le bien fondé des élections présidentielles américaines. Il est assez surprenant que la bidouille pondue par François Bayrou pour permettre à certains d'obtenir le nombre nécessaire de parrainages n'a pas suscité le même enthousiasme auprès des médias. Cette même personne, il y a quelques années hurlait qu'il fallait à tout prix faire barrage au front national et à toutes idéologies fascistes signant même pour changer le système de parrainage en rendant publique les noms des maires pour plus de transparence.(2017) Effectivement on peut penser qu'il serait illogique que Marine Le Pen ou Eric Zemmour ne participent pas à la course à l’Élysée. Autant faut il que ces candidats obtiennent le nombre nécessaires de parrainages comme la loi le prédit. Avant de partir en voyage, j'attends d'avoir mon billet d'avion en poche. Alors pour leurs faciliter la tache, notre bon Béarnais trouve un joli tour de passepasse en décidant qu'un parrainage n'est pas un soutien au candidat ce qui lave instantanément le nom des maires et qui revient à appliquer l'ancienne loi sur la loi en cours. Il a même accordé son parrainage à Marine le Pen. Les bras m'en tombent...la démocratie a vraiment bon dos mais je ne suis même pas étonné...on a ce que l'on mérite. Donc il ne reste plus qu'un mois avant de mettre son bulletin dans l'urne et entre un covid qui n'existe plus, une guerre à notre porte et un président qui ne veut pas débattre, la course pour être au second tour face au «Mignon»risque d'atteindre des sommets de déliquescences nauséabondes.

 ****** 

En Arcachonie, la «Queen Gujanaise» alias Marie Hélène des Esgaulx maire de Gujan Mestras a les bras tellement long qu'elle peut se gratter les orteils debout. La dame savoure modestement le résultat de la cour d'appel qui a jugé qu'il n'y avait pas injure dans l'affaire avec«Jeannot» alias Jean Touzeau maire de Lormont et président du SMPB qu'elle avait qualifié de SS allemand ouvertement en publique dont j'avais relaté les faits dans plusieurs billets. A la lecture du jugement, avec mon ami Yves juriste-avocat nous avons eu la même réflexion:

«-Ouah, elle est vraiment balèze la Baleine!!»

Une reine qui ne supporte pas que l'on utilise l'autorité contre elle dans son royaume pour lui faire admettre une décision collégiale(syndicat mixte des ports du bassin d'Arcachon) par une personne étrangère à son territoire d'une institution dont elle n'a pas reconnu la légitimité pourrait être une circonstance atténuante. Considérer que l'utilisation du terme «SS allemand» était «malhabile» dans cette situation est plus qu'une évidence mais c'est quand même un fait établi. Que l'amour propre de «Jeannot» en soit affecté c'est légitime mais demander la démission et le retrait de la légion d'honneur c'est excessif. La «Queen Gujanaise» en se faisant passer pour la victime a convaincu la cour d'appel de trancher en sa faveur et la blanchir. La défense de «Jeannot» aurait pu appuyer sur le fait que la dame ne s'est jamais excusée ni avoir eu aucuns regrets donnant tout le sens à l'injure, ou peut être y a t'il eu un compromis entre les deux parties pour oublier au plus vite cette sale histoire car «Jeannot» n'est pas trop pressé de communiquer sur cette décision de justice. C'est curieux.

Dans cette pathétique affaire de bataille d'égos, il n'y a pas de vainqueur mais simplement une mise en lumière de la nature profonde de ces deux protagonistes.

https://www.francebleu.fr/infos/politique/gujan-mestras-traite-de-ss-allemand-jean-touzeau-demande-la-demission-de-marie-helene-des-esgaulx-1598016008

 

 

1122827--950x0-2

La blague du jour nous arrive d'Eric Cioti à Arcachon avec Yves Foulon le maire pour la campagne présidentielle de Valérie Pécresse :

«-Rien n'est joué»