LE CRI DE LA BERNACHE

20 juin 2017

LES MOUCHES ONT CHANGE D'ANE

kick-in-the-ass

Comme d'habitude il convient de féliciter le vainqueur et comme prévu c'est la candidate de la majorité présidentielle «Pleins Phares» alias Sophie Panonacle qui a surfé la bonne vague pour terrasser le député sortant «Crème antirides» alias Yves Foulon maire d'Arcachon en lui bottant le cul pour le renvoyer à la kommandantur (mairie), sa dernière cantine. Bon, je ne vais pas pleurer. Il faut dire que le bonhomme a brillé par son inefficacité et son entêtement à vouloir être un homme d'état mais le cirage posé sur les pompes des anciens tocards de la droite lui a trop taché les mains. Finalement bon débarras mais attention ce grand ami des bétonneurs et lobbys va sûrement vouloir assouvir sa vengeance en luttant pour imposer ses projets pharaoniques aussi stupides qu' inutiles que sont le POA (pôle océanique aquitain) et son hôtel 5 étoiles sur le front de mer.

Pour la novice, à la vue de son pedigree, le pessimisme peut être de mise et il va être très intéressant d'observer son comportement face aux sourires narquois et aux dents acérées des seigneurs de l'oligarchie arcachonnaise. Comme disent mes amis en Asie: Wait and see.

Au fait, avez vous des nouvelles de «Don Saluste» alias Michel Sammarceli le maire de Lège Cap Ferret et président du SIBA (syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon)? Il y a très longtemps qu'il n'a pas placardé sa tronche dans les médias locaux et j'aurais bien aimé entendre son avis sur le décret du banc d'Arguin. Personne n'a pensé à lui demander. C'est bizarre quand même pour un président du tourisme qui vend une virée sur le banc d'Arguin comme un produit phare en tête de gondole d'un supermarché. Finalement son silence, c'est mieux ainsi mais cela turlupine mes neurones. Peut-être cherche t'il des fonds pour rembourser son ennemi viscéral de la pointe du Cap Ferret. L'indien alias Benoit Bartherotte lui demande de fournir le rapport bidonné qui annulait une décision d'état certifiant l'utilité de sa digue contre l'érosion mais la justice ne retrouve plus de traces de ce fameux rapport. C'est ballot quand même alors je souhaite que l'Indien obtiendra gain de cause pour faire cracher le vieux lion. En parlant de digue, je voudrais faire une petite mise au point au sujet de celle devant  le restaurant« Chez Hortense». Contrairement à ce que j'ai pu lire ci et là, ce n'est pas la famille respectable de cette institution qui a construit cette digue mais un chouette type un peu marginal avec des idées plein la tête que l'on a viré de force une fois l'ouvrage achevé en trouvant un vice de forme sur des droits de propriété. Don't acte. Mais revenons à Michou  notre ami des stars. Peut-être que la fosse qui se creuse de plus en plus sous la conche du Mimbeau peuple ses insomnies ou un effondrement amènerait indéniablement de l'eau salée dans les somptueuses villas ou la légèreté des permis de construire délivrés pourrait lui donner de lourds problèmes. Ainsi la maison du film« Les petits mouchoirs» aura été un signe avant coureur. Je n'irai pas jusqu'à mettre en cause la canicule qui sévit actuellement et à défaut de lui dire de boire un peu d'eau toutes les demies heures mais peut être qu'il se prélasse tout simplement à l'ombre sur une terrasse entre amis en train de se fendre la poire sur le résultat des élections législatives de son voisin d'en face.

Avant d'entendre le chant des tiroirs caisse et le bignou du groupe folklorique Lous Pignots me casser les oreilles tous les lundis soirs sur la jetée d'Andernos, avant de voir les ballons se remplir de rosé sous les volutes des merguez, avant de voir la jeunesse partir à la  recherche de l'émancipation avant l'heure fatidique du retour au bercail, avant d'entendre les campeurs commémorer Paul Ricard chaque jour, avant que certains sachent que les premières bitures resteront mémorables jusqu'à la suivante, avant que les soucis s'envolent le temps d'un sunset et que les boules de glace qui s'échappent du cornet amènent les pleurs des pitchounes, c'est que la saison estivale approche à grand pas. Alors je vais continuer à faire le tour du bassin d'Arcachon en parlant des élus qui regardent l'herbe pousser alors que les herbiers disparaissent .

A Arès «le Squale» alias Jean Guy Perrière est en pleine crise existentielle en cherchant une solution pour être enfin en lumière. Après avoir goûté à tous les courants de la droite, Macron pourrait être son nouveau macaron. De la à se prendre pour lui?...Non,faut pas exagéré quand même.

A Andernos les ronflements de «Droppy»alias Jean Yves Rosazza sortant de la mairie vont peut être réussir à couvrir le son du bignou du groupe folklorique Lous Pignots tous les prochains lundis soirs et si il vend son portrait à des insomniaques, ils vont tous se mettre à bailler.

A Lanton les drapeaux sont en berne, le curé sonne le tocsin chaque heure et « Marine Morano» alias Marie Larrue récite des prières à la vierge Marie dans un torrent de sanglots. La défaite est amère pour son ego alors elle a décidé de ne pas se teindre en brune mais de ressembler à sa nouvelle icône  Brigitte Macron. Désormais elle va lire des livres et portera la minijupe pour aller à la rencontre de ses administrés afin de relancer la fête à la turlutte.

Audenge est la seule ville du bassin d'Arcachon ou les chiens évitent de se faire écraser pour ne pas paraître dans les pages des faits divers. La « Ségolène des esteys » alias Nathalie Le Yondre doit sûrement apprendre le language des signes pour communiquer tant son pantouflage est soporifique. L'herbe a poussé sur l'ancien centre d'enfouissement de déchets toxiques mais les vaches s'obstinent à ne pas vouloir goûter ce pâturage si particulier comme quoi, une vache n'est pas débile. Heureusement les anciens réservoirs à poissons du domaine de Certes offrent d'agréables ballades pour oublier l'espace d'une heure ou deux qu'il ne se passe rien ou pas grand chose.

A Biganos « le Béguey » alias Bruno Lafon lustre les chromes de sa harley Davidson puis ressort de l'armoire son vieux cuir vintage rempli de pin's Heavy Métal pour sa chevauchée fantastique annuelle sur des routes bucoliques. Mais avant de partir, il vient d'offrir un nouveau parfum d'ambiance à ses administrés en votant pour la création d'un crématorium. Les futurs clients auront même droit à une crémation aux pins des landes sponsorisée par ses amis sylviculteurs. C'est l'usine Smurfitt qui va être jalouse.

Au Teich il y a les oiseaux et c'est tout « El Francisco » alias François Déluga peaufine les textes de la mise en route du parc naturel marin du bassin d'Arcachon et il cogite à trouver la meilleure des propagandes compatible avec toutes les différentes sensibilités afin que les écolos, les bouffeurs de coques et la seigneurie puissent lever leur verre pour trinquer ensemble en n'y croyant pas une seconde. Dur boulot !

A Gujan Mestras « La Baleine » alias Marie Hélène des esgaulx étendue sur son transat sous un saule pleureur savoure sa future retraite de sénatrice en gobant des olives vertes accompagnés par un martini blanc bien frappé. Elle tient absolument à conseiller la nouvelle député fraîchement élue alors elle lui passe un coup de fil :

« -Ma chère, je veux vous indiquer la bonne tenue lors de vos prochains cocktails. Surtout ne touchez pas aux cacahuètes ni à la charcutaille ni aux surgelés. Ce n'est pas bon pour les bourrelets. Ne vous rincez pas à leur kir dégueulasse, taquinez plutôt la coupette de champ, si il n'y en a pas, exigez en. Mais surtout...surtout ne vous goinfrez pas de dune blanche, ne faites pas comme moi qui les enfilais discrètement à la chaîne juste avant de monter sur l'estrade et que devant le micro, l'assemblée était hilare car j'avais de la crème vanillée sur la moustache. Donc mon conseil, vérifiez bien la moustache »

A La Teste de Buch « Niniche » alias Jean jacques Eroles replonge sec dans ses travers. C'est plus fort que lui. Il ne peut pas résister, il lui faut du PPP (Partenariat public privé) et il en a repris une dose avec sa nouvelle mairie flambant neuve. Aucun sevrage n'est efficace alors il va falloir pratiquer un exorcisme ou il sera attacher sur un lit pour lui jeter de l'eau bénite en criant :

« -Groupe Pichet sort de ce corps »

 

Petit clin d'oeil du temps qui passe en Arcachonie avant l'été. Quoiqu'il en soit :

« Enjoy life and take care of yourself »

bernache


15 juin 2017

POUR BOYTON

07

Quand je l'ai devant mes yeux, mon regard part à la recherche d'un souvenir lointain ou mes joies enfantines étaient guidées par les mots de mon grand-père. Dans ma mémoire elles sont gravées au fer rouge mais aujourd'hui mon coeur saigne de voir que l'ocre de la désolation gomme inlassablement le vert de la vie en emportant les couleurs de mes émotions. Le nord bassin d'Arcachon meurt comme mon vieux chien fidèle avait attendu mon retour pour libérer son dernier souffle. Je souris quand même au gamin qui construit un gros château de sable et je compatis avec son père qui peste pour la vase collée à ses pieds. Mon vieux voisin René savoure la douceur printanière assis sur un banc près du tamaris à l'ombre et à l'abri du vent. Quotidiennement les deux mains sur sa canne il fixe l'horizon. Peut-être cherche t'il lui aussi à retrouver un morceau de nostalgie mais je crois plutôt qu'il préfère tout simplement savourer l'instant présent. Quand je lui ai dit:

«-t'as vu René, il n'y a plus rien, plus un herbier.»

Il m'a répondu un mouais laconique comme si la fatalité avait fait fuir ses illusions. Je le salue en posant ma main sur son épaule et une boule de colère et de frustration prend possession de mon corps. Je revois les yeux brillants et le sourire de mon grand-père quand il me montrait l'anguille qu'il venait de foëner. Je ne peux plus rester dans mon coin à écrire, il faut que je sorte de ma tanière pour montrer du doigt l'indifférence de nos consciences à accepter que la mort remplace la transmission de la vie. Je suis quelqu'un qui vit dans l'ombre, dans la discrétion, qui aime prendre le temps pour réfléchir et me mettre dans la lumière me fait peur. Peur de ne pas trouver les mots justes ceux qui s'impriment dans les pensées et pourtant de longs discours peuplent ma tête. C'est avec violence que j'ai accepté de participer à un débat sur la radio locale« Radio Cap Ferret» au sujet du décret du banc d'Arguin. J'ai médité pour calmer ma nervosité, je me suis préparé à réciter des phrases mais devant le micro j'étais l'adolescent à son premier rendez vous amoureux qui bafouille un peu ses mots le coeur palpitant. J'aurai voulu dire plus de choses bien sûr, mes mots sortaient de ma bouche maladroitement me paraissant même confus mais j'espère que leur sincérité aura pu être entendu. Le débat fût serein et constructif ou les divergences purent s'exprimer et malgré mes balbutiements je suis rentré à la maison avec le coeur léger et empli d'une énergie positive qui conforte mes convictions pour continuer la lutte. Alors avant de pousser le portail, je suis retourné voir le bassin. La marée était totalement basse. Le château du gamin était chouettement décoré de coquillages et le silence se couchait sur la plage déserte alors j'ai imaginé les mouettes et les aigrettes gambadant dans les flaques à la recherche d'une crevette, les palourdes se cachant pour attendre la prochaine marée, les herbiers délivrant les contrastes de vert et au loin, une silhouette... C'était beau.
Pour Boyton.

Ps: un grand merci à Hervé Hélary le patron de«Radio Cap Ferret» qui a su me convaincre et m'a permis de mettre du son sur mes mots. Merci encore.

 http://www.radiocapferret.com/emission/la-boite-de-pandore-de-tonton-h/2017/06/14/1604/le-banc-d-arguin-joel-confoulans-stephane-scotto-patrick-herzan-le-cri-de-la-bernache.aspx

Posté par paterzan à 22:42 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 juin 2017

MAKE OUR BASSIN ARCACHON GREAT AGAIN

EDITO

Houlala quelle volée de bois vert que j’ai pris au sujet de ma position sur le nouveau décret du banc d'Arguin sur le bassin d'Arcachon !!

http://www.lecridelabernache.com/archives/2017/05/14/35285771.html

Donc Je préfère écrire une tribune pour répondre collectivement aux quelques mails injurieux que j'ai reçu ( même si comme disait Chirac: ça m'en touche une sans faire bouger l'autre) et clarifier ma décision sur ce fameux décret.

Tout d'abord je tiens à préciser que je ne suis pas un écologiste mais un simple citoyen essayant d'être responsable. Ma philosophie est de croire que l'être humain fait parti d'un ensemble ou il doit cohabiter avec son environnement pour construire un chemin de vie. Je comprends la colère des opposants. Quand l'interdiction de fumer dans les bistros a été appliquée, j'étais furax mais aujourd'hui je pense que cette décision allait dans le bons sens. Pour autant je ne partage pas cette colère parce que je crois que ce décret même avec ses imperfections est juste, nécessaire et surtout qu'il va dans le bon sens. Puisse t' il ouvrir enfin les consciences de la dégradation de l'écosystème de notre territoire car, je pèse mes mots, l'urgence est de mise. On parle beaucoup de ce splendide banc de sable et très peu de la désolation du nord bassin à marée basse. Effectivement sur l'eau on ne la voit pas. Cette colère des plaisanciers et autres peut être similaire à celle de Donald Trump en ne voyant pas que l'époque a changé. Il est tout à fait possible de recréer une économie locale, repensée, restructurée allant dans le bon sens de la sauvegarde de notre territoire si toutes les volontés veulent y croire.

 

 

C'était à prévoir, les ravages de la Macronite ont tout bouleversé jusqu'à la 8ième circonscription de la Gironde. Notre député sortant «Crème antirides» alias Yves Foulon maire d'Arcachon semble se plier avec amertume au résultat des urnes en se demandant comment il pourrait en prendre une petite dose pour le second tour. En effet la candidate en marche«Pleins phares» alias Sophie Panonacle est chargée à bloc. La macronite lui a donné la force de ringardiser ses adversaires et elle veut en distribuer à qui veut pour la rejoindre dans son trip.
Dimanche prochain il peut pleuvoir, l'abstention sera très élevée et la dame devrait être élue pour être la béni oui oui de son Escobar mais elle devra faire attention aux effets secondaires quand il va falloir copiner avec l'oligarchie locale pour traiter les dossiers chauds.( surtout avec les bouffeurs de coques)
Quand à son Gourou Emmanuel Macron actuellement en lévitation que même si tu pose sa tronche sur un yaourt il y aurait rupture de stock, il y a quelques petits signes assez significatifs vite étouffés par sa communication performante, omniprésente limite tyrannique ( la blague du bateau comorien, aller voter en Falcon mais se faire photographier en vélo avec Brigitte, accrochage avec les médias) qui confortent mon opinion et ma méfiance en pensant que ce scarface de la politique sera peut-être le plus grand génial imposteur de ce nouveau siècle. Nicolas Sarkozy a même affirmé:
«-Macron c'est moi en mieux.»

Quoi qu'il en soit, dans toute euphorie c'est la descente qui est le plus difficile à gérer et avec les nouveaux macronitomanes qui vont remplir l'assemblée cela ne va pas être simple.

Wait and see.

30 mai 2017

T'AS PRIS QUOI?

crumb1-751148

 

 

EDITO

Il faut quand même le reconnaître, notre nouveau président assure comme une bête en dépoussiérant le microcosme politique des décennies passées. Il est malin le bougre. Profitant de son état de grâce, son opération séduction amplifie son mouvement à l'international et à l'électorat français. Il fait le job pour que ses marionnettes deviennent de bons petits députés près à avaler les couleuvres afin d'obtenir une majorité suffisante à l'Assemblée au détriment des problèmes locaux qui sévissent dans les circonscriptions. Avoir attraper Nicolas Hulot dans sa besace est du grand art. Depuis Chirac personne n'avait réussi. Maintenant je vois mal comment notre nouveau ministre de l'écologie va pouvoir autoriser l'aéroport de Notre Dame des landes, s'opposer au nucléaire et autres débats chauds environnementaux en restant droit dans ses bottes.
Au G7 en Sicile Emmanuel Macron a montré son habileté pour assurer une certaine légitimité au regard des puissants anticipant la machine à broyer les phalanges de l'imprévisible Donald Trump, prenant une pose romanesque avec Justin Trudeau pour affoler les fantasmes sur la toile, lançant même la petite blagounette qui va bien au bon moment comme un clin d'oeil à ses prédécesseurs. Même Brigitte a fait le boulot semblant être radieuse de sa fonction et de montrer sa garde robe gentiment offerte par  LVMH. Le seul petit bémol à mes yeux, sûrement dû par l'embellie, serait d'avoir déclaré que le dialogue peux exister avec Donald Trump au sujet du changement climatique. Je préfère ,une fois n'est pas coutume, entendre le propos d'Angela Merkel disant la difficulté croissante à s'entendre avec les USA et prônant une Europe forte face aux décisions fantasques du blondinet oxydé du bureau ovale. 
Pour finir en fanfare son plan com séduction de début de mandat il a sorti le grand jeu avec le château de Versailles pour accueillir Vladimir Poutine évitant ainsi les contraintes d'une visite d'État à l'Elysée. Mise à part les poses pour les photographes, rien n'est sorti de cette entrevue avec un président russe vieillissant à la recherche d'un coup de poppers pour redorer son blason et un Emmanuel Macron joliment brasseur de vent. Même pas une fausse note à se mettre sous la dent. Heureusement que les tweets de Nadine Morano remettent la bêtise à l'ordre du jour et on pourrait même imaginer que le mot caché dans le mur des lamentations par Donald Trump soit:

«-Mélania i love you».

 

Écho de campagne dans la 8ième circonscription de la Gironde

Dans la salle de gym de la Kommandantur à Arcachon, le seigneur « Crème antirides » alias Yves Foulon le député maire sortant tourne autour d'un sac de boxe comme un mort de faim en tapotant le cuir avec ses petits poings gantés, torse nu en short au couleur Veolia. Les toxines de frustrations s'échappent de tout son corps pour dégouliner en flaque sur le parquet. Il est au bord du malaise vagal et l’inquiétude pointe son nez sur Vévette alias Yvette Maupilé adjointe au maire qui surveille son protégé au coin de la porte.

« -Pan pan ! tiens prend çà la marcheuse macronienne.(Sophie Panonacle LREM) Pan pan ! Tiens prend çà la libanaise ché guévarienne.( Anny Bey DVD) Pan pan ! Tiens prend çà la blondasse insoumise.(Cécile Coti FI) Pan pan pan ! Prenez çà bande de gonzesses novices qui veulent piquer ma place.

-Houla houla Monseigneur ! votre misogynie prend le dessus sur votre sagesse. Ce n'est pas bon pour votre campagne électorale. Répond Vévette en lui portant son peignoir.

-Ma bonne Vévette, tout fout le camp. Il faut mettre de la parité dans le business alors les gourmandes se pressent au portillon pour avoir la plus belle part du gâteau. J'ai du moi aussi me plier à cette nouvelle folie. Le vieux lion ferret capien Don saluste (alias Michel Sammarcelli maire de Lège Cap Ferret)voulait me refourguer son bras droit De Gonneville. Je ne suis quand même pas né de la dernière pluie. Le squale (alias Jean Guy Perrière maire d' Arès) est trop imprévisible et avec sa dernière envolée ultra nationaliste, il aurait été un boulet. Puis il me fallait une femme pour montrer cette fameuse parité. Alors j'ai du me résoudre à prendre l'autre bécasse de Lanton, Marine Morano (alias Marie Larrue maire de Lanton). Je crois que j'ai fait une belle boulette. Pour les projets inutiles elle est championne du monde et pour le reste, ce n'est pas brillant. ( http://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/4463388/arles-le-parc-aquatique-splashworld-en-redressement-judiciaire.html), De plus je vais devoir me farcir le bisouquage du 3éme âge et serrer les pognes au marché.Tu sais bien que ces rituels abîment ma manucure et mon teint halé. Au fait, elle est ou la belette ?

- Votre SUPPLEANTE monseigneur. Votre suppléante se trouve dans votre bureau. Comme vous lui avez dit de répéter tout comme vous et de faire tout comme vous, elle a fait de la zumba et vient de terminer de sauter à la corde. Il était temps que ça s'arrête car ses sauts de cabri sur le sol résonnaient dans tout votre palais. Il serait bien maintenant de l'inviter en gentleman à partager un de mes Mojitos, histoire de faire du lien pour redorer votre image aux yeux de votre électorat.

- tu as raison ma bonne Vévette. Charge donc le rhum au maximum dans son godet. Peut être qu'au deuxième verre j'arriverai à la faire teindre en brune. Les blondes portent malheur en ce moment.

14 mai 2017

YEP YEP YEP

55973043

 

 

Yep Yep Yep ! Enfin !! Le décret de la réserve naturelle du banc d'Arguin sur le bassin d'Arcachon vient d'être publié au journal officiel avec de nouvelles règles et de nouveaux interdits.

http://www.sudouest.fr/2017/05/12/bassin-d-arcachon-le-decret-de-la-reserve-naturelle-nationale-du-banc-d-arguin-est-publie-3440517-2733.php

Quinze ans d'attente mais c'est fait. Je m'en réjouis pleinement en sachant très bien que cette publication va faire grincer les dents de certains. Le monde change et nous devons nous adapter en acceptant les sacrifices nécessaires pour que notre environnement soit le plus sain pour les générations à venir. Il ne faut pas laisser nos sentiments être dominer par la nostalgie et nos libertés anciennes. Il faut accepter l'évidence pour refuser les dérives qui mettent en péril tout cadre de vie. Le banc d'Arguin est un lieu exceptionnel posé sur un écrin et toutes les traces humaines sont comme les impuretés sur un diamant brut. Ce décret est le résultat de nos actes qui ont été amplifié par une époque ou le virtuel comble nos désirs donnant au selfie plus d'importance qu'un souvenir tout en laissant le laxisme dominer notre comportement. C'est ainsi... alors faisons en sorte de nous adapter pour ne pas passer pour de vieux cons et difficile de ne pas être un vieux con avec le temps qui passe. Mes gosses savent très bien me le dire alors j'encaisse et j'assume en remettant parfois en évidence mon point de vue sur la table. C'est ainsi.

Alors oui, les couineurs vont beugler leur frustration au quatre coins du bassin d'Arcachon. Il suffit de lire le commentaire de l' association ABA (amis du banc d'Arguin) pour s'en rendre compte :

« Ce décret va impacter gravement nos usages (oui c'est sur, fini l'apéro avec Dédé en savourant le coucher de soleil )et l’économie locale. (Il faut m'expliquer en quoi cela va changer l'économie locale)

Il parait incroyable qu’une simple association passionnée par les oiseaux déconsidère à ce point les autochtones,( Je rappelle quand même que le banc d'Arguin est classé réserve naturelle nationale depuis 1972 soit 45 ans de cohabitation et passe droit) tous les visiteurs amoureux du Bassin d’Arcachon et toute l’économie de la plaisance et produits dérivés. (C'est un peu léger comme attaque il faudrait développer ces arguments)

C’est la préservation des égoïsmes écologistes (à connotation politique en considération des alliances récemment affichées) ( Hou-la les grands mots ! Pour des gens qui ce disent respectueux de l'environnement,l'écologie à bon dos)au détriment du partage de bon sens qui a toujours prévalu depuis des siècles sur le Bassin. (Ha ha ha laissez moi rire. Elle est bien bonne celle là. Le partage du bon sens n'a jamais existé sur le bassin d'Arcachon ou alors que dans un sens. La dégradation écologique du bassin d'Arcachon est justement le résultat de ce partage de bon sens comme vous dites) De nouveaux venus tombés du nid veulent s’affirmer en coucous prédateurs du bonheur de tous les autres usagers de ces espaces naturels.( Heureusement qu'ils sont là car les gars du coin sont incapables d'avoir du bon sens)

Les écologistes (Il y a aussi beaucoup de simples citoyens) ne doivent pas avoir le monopole sur un territoire d’intérêt général local( En quoi ce territoire est d’intérêt général local)

Le fond du Bassin pénalisé (C'est vrai avec toute la vase qui s'agglutinent sur les terres et les chenaux)

Ce décret va dissuader tous les usagers du fond du Bassin et également ceux qui pratiquaient le port terrestre :

·Les premiers ne vont plus faire un simple aller-retour (au prix du carburant ) pour une seule journée au Banc d’Arguin et les horaires de marées vont d’autant plus réduire les opportunités ( Le mouillage est encore autorisé ailleurs)

·Les seconds ne vont pas faire aussi plusieurs aller-retour de 24 h maximum pendant leurs vacances(Pourtant cette condition existera toujours)

La concentration sur les autres spots de séjour

Enfin, on peut imaginer l’étalement dans tous les autres spots de séjour, dans tout le Bassin, qui va amener, en considération de leur nombre de plus en plus réduit, une concentration insupportable et certainement polluante. (Je suis d'accord, vivement qu'un nouveau règlement interdise ou régularise ce genre de comportement dépourvu de bons sens)

L’ABA-33 envisage d’ores et déjà une mobilisation spectaculaire sur l’eau pendant cette période d’élection de nos représentants locaux.( « Crème anti rides » alias Yves Foulon député maire d'Arcachon défend votre position)

Même si je ne partage pas ce point de vue, je comprends la frustration et la colère. Cependant je ne veux surtout pas être traiter d'égoïste. Ce décret est la suite logique d'une évolution entraînant le changement de mentalité crée justement par le manquement du partage de bon sens sur ce territoire.Alors avec la liste des candidatures pour les élections législatives qui grossit, il y aura bien un poulain qui aura le cœur à vous soutenir. Mais pour gagner la place de député de la 8 circonscription de la gironde, il n'y a qu'une recette et je vous la livre :