elliott_erwitt_26

 

Si j’admets que le concept théologique de la rédemption doit avoir une légitimité sur l'âme humaine croyante ou non croyante, je pense que son acquisition doit se traduire dans l'humilité. Cependant il est consternant de voir que l'opinion publique n'interprète pas la même définition du mot rédemption. Elle se croit même capable d'être juge, de poser une interdiction et un rejet portée par des émotions vives populaires d'un acte ayant entraîné la cause d'un décès et à contrario elle peut donner ou éprouver du laxisme pour des actes malhonnêtes,mensongers rongés par la cupidité. Par exemple je trouve dégueulasse la mise au rebut publique faite à Bertrand Cantat. Je n'approuve aucunement ce qu'il a fait, mais il a payé sa dette rendue par la justice. Il a donc le droit d'exercer ce qu'il sait faire et s'opposer à ce qu'il le fasse représente une double peine qui me semble immorale. Il y a quelques jours, Jérome Cahuzac ancien ministre du budget sous la présidence de François Hollande qui a payé sa dette rendue par la justice était interviewé sur France Inter sur un possible retour en politique. Je n'ai rien contre cette possibilité et même si je place pénalement ce qu'il a fait au même pied d'égalité que celui de Bertrand Cantat, il est en droit de pouvoir prétendre à revenir sur l'échiquier politique. Sauf que cette fois ci l'opinion publique ne donne pas le même sens à l'immoralité permettant à ce monsieur d'obtenir une possibilité de rédemption absolue. Pourquoi pas?! Mais si on donne à l'un, on se doit de donner à l'autre. Sauf que Jérome Cahuzac est reparti dans ses travers dans son argumentaire sur la trahison et le mensonge en accusant François Hollande d'avoir menti, en disant qu'en 2013 il voulait infléchir la courbe du chômage et de continuer à mentir pendant son quinquennat en sachant que ce serait impossible reconnaissant que la courbe s'est infléchie au début du mandat d'Emmanuel Macron grâce aux actions mises en place par son prédécesseur. Ce ne peut donc pas être un mensonge mais seulement une erreur de timing. Je pose donc la question lequel des deux mérite d'avoir le droit de se faire oublier? J'ai ma réponse et elle ne fait aucun doute à mon esprit sauf qu'une tragédie semble être moins pardonnable qu'un mensonge éhonté sous serment et il est regrettable que l'indécence n'arrive pas à les départager.

Je vous invite à visionner cette vidéo et vous faire votre propre avis. 

https://www.youtube.com/watch?v=LdIKcXw0-H8

lot

 

 

Parfois il faut que l'actualité m'apporte du grain à moudre pour m'aider à écrire mes billets. La dernière parution de la dépêche du bassin du 30/11 au 06/12 vient de m'en apporter un gros sac que je vais m'employer à le broyer pour vous le servir en expresso sauce bernache. Je me réjouis de voir que ce journal revient à pas feutrés sur des sujets épineux concernant l'environnement et l'état des lieux de ce territoire. Après que le journaliste Alexis Blad fut quelque peu blacklisté par la Factory du bassin d'Arcachon rendant l'hebdomadaire plus consensuel pour les barons et seigneurs, il semblerait que le journaliste Jean Baptiste Lenne soit devenu végan ou végétarien pour que l'écologie puisse enfin verdir un peu plus ses articles. Dans la rubrique «le bassin en parle » Il envoie:

« -Sur le bassin, ces microplastiques détectés partout autour de nous»

Une scientifique docteur en sciences associées avec des organismes pointus sur l'environnement ont épluché de fond en comble le bassin d'Arcachon.

«-Plage, eaux de surface et colonne d'eau, sédiments... Dans tous ces compartiments on y retrouve du plastique issu des activités humaines. Un travail scientique tout autant qu'une prise de conscience d'une pollution omniprésente, y compris sur un territoire que l'on estime préservé.»

OUAH!! Tu parles d'un scoop!! cela fait plus d'une décennie que les sentinelles et les associations environnementales le dénonçaient publiquement mais que la Factory du bassin d'Arcachon et leurs réseaux s’efforçaient d'édulcorer cette problématique à l'opinion publique en nous rabaissant de propagandistes en fake news, d' Ayatollahs et tout le tsoin tsoin... Dans l'article suivant juste en bas :

«- le comité régional de la conchyliculture Arcachon Aquitaine(CRCAA) vient de lancer son marché public de travaux pour la réalisation de trois forages d'eau salée pour ceinturer le bassin , permettant aux professionnels de faire face aux contraintes et aux conséquences des crises sanitaires.»

Bizarrement, le nom du président de ce comité n’apparaît pas, sûrement pour ne pas faire croire que cette décision d'aller essayer de trouver au plus profond de la mer propre dans une mer dégueulasse ne viendrait du «Ché Labanos» alias Olivier Laban.

Deux pages plus loin , toujours sur l'environnement :

«-l'état dresse le (lourd) bilan des tempêtes»

« Tous les navires échoués ont été récupérés »

Sauf tous ceux qui ont sombré ou qui se sont fracassés contre les digues.

«-11 hectares de concessions perdus sur Arguin »

«-Jusqu'à 14 mètres de recul sur nos plages »

«-Digues impactées, perrés fortement endommagés »

«-Un réseau d'eau mis à mal»

No comment, lire mes billets précédents même si il est regrettable de constater que le prévisible doit devenir réalité pour mettre à défaut ceux qui n'avaient que l'ambition de faire tourner la machine à cash au développement du tourisme de masse soi disant durable en fermant les yeux et les oreilles à toutes oppositions et dissidences qui critiquaient leur vision de court terme. D'ailleurs le silence des élus, des instances est assez significatif de leur culpabilité. Jusqu'au moment ou un de ces seigneurs nous sortira la phrase magique:

«-Mais qui aurait pu prévoir de telles tempêtes et de tels dégâts.»

Alors je lui répondrais: «Ben nous... idiot.»

 

ElliotErwitt-Peacemarch-full

La palme humoristique de la semaine revient à «Jack Lang d'Arès» alias xavier Daney le maire:

«-Il est nécessaire de maintenir les arbres et de replanter à chaque fois qu'on arrache des arbres. Oui, mais par contre il faut continuer à construire. Voilà ce qu'est l'écologie.»

Splendide,isn't it?! Fallait oser le dire quand même! Michel Audiard n'aurait pas fait mieux.

Le journaliste Jean Baptiste Lenne, décidément très en forme, balance la troisième couche avec en titre :

«-Zostères: Qui se préoccupe de l'impact des antifouling?»

Je vois d'ici son «Altesse sérénissime Crème Antirides» alias Yves Foulon le maire d'Arcachon vert de rage, demander illico de préparer la potence pour sanctionner le scélérat qui s'acharne à décrédibiliser la Factory de bassin d'Arcachon. Mais le meilleur dans cet article vient du témoignage de «Titi Gros Minet» alias Thierry Lafon ancien président du CRCAA. Petit flash back pour remettre les choses en ordre. Le «Ché Labanos» président à l'époque des ostréiculteurs qui copinait outrageusement pour la Factory tout en se régalant , pensait obtenir la présidence du Parc Naturel Marin. Sauf que la Factory lui faisait comprendre qu'il valait mieux mettre un gars qui connaît les ficelles comme «La Pantoufle» alias François Déluga ancien maire du Teich pour ne pas interférer dans la rentabilité de la Factory. Vexé d'un tel affront, «Ché Labanos» démissionna sur le chant et fut remplacé par «Titi gros Minet» qui semblait être la serpillière parfaite pour le poste. Une fois à la présidence de la CRCAA, le bonhomme découvrait qu'il venait de faire rouler dans la farine et qu'il devait servir de faire valoir jusqu'à la fin de son mandat. Aujourd'hui, le «Ché Labanos» vient de récupérer le poste et essaye de jongler avec la Factory pour imposer un nouveau métier comme son bébé de produit marketing, c'est à dire le dégusteur-ostréiculteur. Sauf que dans l'article «Titi gros minet» tient sa vengeance en balançant du lourd sur la disparation des herbiers, la prolifération des mouillages, sur les antifouling et toutes les choses qu'on lui a empêché de faire ou de dire. Il devait en avoir gros sur la patate alors il s'est lâché à juste titre:

«-La plaisanterie dure déjà depuis plusieurs années »

«-On sait très bien que la ville de Lège Cap Ferret dépasse largement le nombre de mouillage autorisé»(les autres villes aussi)

«L'usage des antifouling a rendu progressivement les hauts du bassin stériles. La Zostère y régresse et l'écosystème est dans un état lamentable. Le Parc naturel marin doit avoir le courage d'être lanceur d'alerte car on met des produits biocides dans une zone Natura 2000, le bassin d'Arcachon»

Applaudissement s'il vous plaît...

 

Elliott Erwitt3

La cerise sur le gâteau en guise de désert serait l'article sur le début de la démolition de la fameuse cabane tchanquée qui ressemblerait plus à une homélie dans l'espoir de récupérer de l'oseille et ou il est bon de rappeler tous les grands donateurs et mécènes dont la fondation du crédit agricole dont les antennes régionales et nationales ont balancé 25000 balles chacune. Le «Ché Labanos» se réjouit de ce geste fort si naturel de la boite dans laquelle il bosse ou bossaitet c'est avec la larmichette au coin de l’œil qu'il disait:

«-Pour un enfant du pays comme moi, c'est un moment historique»

Nom de dieu, j'ai envie de chialer quand je vois tant de générosité, Véolia, l'UBA, le Crédit Agricole, toutes ces sociétés philanthropiques au chevet d'une cabane pourrie dont on peut acquérir encore un morceau certifié authentique pour 1000 euros et l'espace d'un millième de seconde j'arrive à compatir avec la fierté de «Ché Labanos» sauf que ce monsieur est béarnais de naissance, qu'il soit devenu un enfant du pays, je lui laisse le bénéfice du doute mais qu'il participe à la mascarade pour récupérer des fonds pour un modeste budget de reconstruction aussi conséquent que les frais de bouche de la Factory me donne vraiment l'envie de broyer du grain.

455fdcf7c2c57bd2c1811a043536882b

Je ne peux pas finir ce billet en vous signalant mon immense tristesse en apprenant le décès de Shane Macgowan le chanteur du légendaire groupe irlandais «The Pogues» Pour certains, il n'était qu'un ivrogne déglingué aux dents pourries qui chantait des chansons celtiques façon punk. C'est en partie vrai mais Shane était un poète, un génie qui avait l'Irlande dans les tripes et ses chansons, ses prestations sur scène étaient sa manière à lui de revendiquer les racines de son peuple. Il le faisait tellement bien qu'il obtenait une reconnaissance éternelle pour l'Irlande avant tout et toute la diaspora irlandaise dispersée tout autour de la planète. J'ai eu la chance de le voir chanter à son apogée dans la fin des années 80 au Chat Bleu à Bordeaux. J'étais ressorti dans un état minable aux premières lumières de l'aube sans me rappeler comment j'étais rentré à l'appartement mais pourtant aujourd'hui encore je n'ai pas oublié ce concert. Bon vent à toi Shane...

Si vous voulez en savoir beaucoup plus sur sa vie complètement folle, regardez vite ce film toujours en replay sur Arte, un petit bijou :

https://www.arte.tv/fr/videos/110270-000-A/ma-vie-avec-les-pogues-l-epopee-sauvage-de-shane-macgowan/

53774cfb-c10d-4799-a858-6e6683d0e342

 

Toutes les photos d'illustrations de ce billet sont de Elliott Erwitt, un immense photographe qui vient lui aussi de partir vers les étoiles, rejoindre peut être Shane. Bon vent Monsieur Elliott Erwitt.