edito du coin

Début juillet...temps de merde. L'automne avant l'heure qui amène la déprime. Sur le bassin d'Arcachon les tiroirs caisses sont lustrés prêt à se remplir de devises touristiques afin de remonter le moral de la populace en ces temps de pandémie. A mon humble avis la quatrième vague va se pointer rapidos à l'horizon mais je vois mal le gouvernement dire en plein été «Désolé on ferme». Inch allah comme dit mon pote Hamid.

Les élections départementales autour du bassin n'ont réservé aucunes surprises si ce n'est le canton de Gujan Mestras qui passe à une pseudo gauche mettant une petite fessée de rappel à la « Queen gujanaise » alias Marie hélène des Esgaulx maire de la ville. J'aurais voulu être une petite souris pour voir «La baleine» et sa cour mettre un bulletin socialiste dans l'urne afin de ne pas voir son ennemi juré et ancien ami dans l'ancien temps Jacques Chauvet détenir le portefeuille du canton. Mieux vaudra traiter avec « Pinpin » alias Cédric Pain maire de Mios qui aura sûrement besoin d'elle en tant que présidente de la Cobas (communauté d'agglomération du bassin d'Arcachon sud) faisant continuer la bonne vieille pratique des petits arrangements entre amis.

La préfecture de la nouvelle Aquitaine tire une nouvelle fois les oreilles des barons du bassin d'Arcachon pour faire avancer plus vite la mise en place du SCOT (schéma de cohérence du territoire). https://www.sudouest.fr/gironde/arcachon/bassin-d-arcachon-la-prefecture-somme-les-elus-d-avancer-sur-le-scot-4021675.php?fbclid=IwAR3tweiZzTaTXj_lIZkOnLsjjwQpgL-_WLuvOhM_tKuO0taBYGcrNgFqdHY.

Pour les non initiés, je vous encourage de relire la pléthore de billets sur ce sujet que j'ai écrit dans ce blog en utilisant mon moteur de recherche. Sinon pour synthétiser, pendant quinze ans les seigneurs du bassin ont voulu imposer leur diktat sans tenir compte des avis extérieurs. A chacune de leur proposition quand les opposants leurs disaient non non, ils répondaient si si, mais perdant à chaque fois devant les tribunaux, ils revoyaient leur copie en essayant d'autres formules technocrates afin d'espérer que leur martingale soit plus digeste. Cette sous estimation des opposants a conduit une multitude de recours en justice jusqu'à ce que l'état annule définitivement le SCOT engloutissant des millions d'euros d'argent public et laissant les anciennes lois en vigueur, plus permissives, plus destructrices pour l'environnement mais aussi plus lucratives pour l'oligarchie jusqu'à l'obtention d'un nouveau plan. C'est « Marine Morano » alias Marie Larue, sûrement de nouveau maire de Lanton qui doit s'y coller mais la dame qui a bien appris la musique traîne un peu la patte pour pondre un plan qui pourrait satisfaire tout le monde. Quand on a la main dans le pot à miel il n'est pas facile de se lécher les doigts. Entre temps, l'investissement, l'urbanisation, le business autour du nom du bassin d’Arcachon ont su profiter allègrement à certains pour en arriver là ou nous en sommes aujourd'hui. Comme je le rappelais dans un précédent billet, Andernos les bains est devenue une terre sainte pour les nouveaux arrivants. Plein de monde veut sa bicoque sur ce territoire quitte à chasser l'autochtone à coups de milliers d'euros. L'avenue des colonies qui porte bien son nom est devenue « La bande de Rosazza », c'est pour dire... Alors pour me changer les idées j'ai décidé de regarder la dernière vidéo de « Crème antirides TV » alias Yves Foulon maire d'Arcachon et président du tourisme, des eaux usées, des eaux pluviales et des poissons rouges qui grâce à nos impôts a pu s'offrir un média de propagande tout à sa gloire. Une émission de trente minutes au joli nom de « Terre de mers » ou la vaseline coule à flots avec des images bien léchées, des invités prestigieux et une ode à la préservation pour ce territoire. La directrice du parc naturel marin Mélina Roth décrit une biodiversité extraordinaire avec des zostères sains qui sont les plus grand d'Europe vivant dans un écosystème protégé et bla bla bla. Oh mon bassin !! Mon si beau bassin... Je dois dire que le blues est monté directement à mes neurones en voyant tant de gens heureux qui se sentent privilégier de vivre dans un lieu d'exception et que moi pauvre con, je m'efforce justement d'ouvrir les yeux de ces gens afin de leurs faire découvrir ce qui se cache sous ces images d'Epinal.

Quelques jours plus tard, la même directrice déclarait dans le journal Sud ouest qu'il fallait absolument se tourner vers la protection des zostères car depuis les années 2000 la régression est de 84% pour les zostères marines et de 45 % pour les zostères naines. https://www.sudouest.fr/tourisme/gironde/bassin-arcachon/bassin-d-arcachon-le-parc-marin-tourne-vers-la-protection-des-zosteres-4022415.php

Heureusement pour cette dame que le ridicule ne tue pas, mais le touriste s'en fout de mes états d'âmes, il veut ce qu'il voit dans les magazines, les médias, les réseaux sociaux ainsi il pourra donner plus facilement son argent à ces gens heureux afin qu'ils puissent revenir dans le prochain épisode de « terre de mers » pour parler de la sauvegarde du bassin d'Arcachon. Le tambour de la machine greenwashing est lancé, il tourne et tournera encore longtemps.

Bonnes vacances quand même, take care and enjoy life.