vision-aerienne-du-banc-darguin

J'étais tranquille peinard dans mon hamac à attendre que mes paupières se chargent de sable quand mon satané smartphone m'annonce une notification de mail. Un certain emmybruault33 m'écrit:

«-T'es content?!...Gros bâtard» Suivi d'un lien du journal sud ouest sur la publication des arrêtés qui déterminent les zones d'activité et d'interdiction du banc d'Arguin sur le bassin d'Arcachon.

Ce n'est pas la première fois que je reçois ce type de message surtout sur un sujet sensible comme ce banc de sable. En prenant position pour une sanctuarisation réfléchie en 2017 j'avais déjà eu quelques insultes de personnes anonymes dont la lâcheté de leurs propos s'était évaporé de mon esprit comme l'air dans une bouteille de pshitt mais cela fait partie du jeu quand on publie sur Internet. Mais là, au moment de la sieste, juste quand le battement de mon cœur s'était mis au diapason du bon tempo pour détendre ma masse musculaire afin d'atteindre le point culminant du bien être absolu, un sombre inconnu vient de tout foutre en l'air. D'abord il ne connaît pas ma mère. Elle n'a eu qu'un seul amour qui est parti rejoindre les anges trop tôt mais les mots doux que mon père lui envoyait au dos de photos noir et blanc confortent pleinement ma génétique. Content de ces arrêtés? Non pas vraiment car je ne me réjouis pas d'une telle décision mais malheureusement elles sont le résultat de notre laxisme qui a poussé la raison à les rendre légitime face à la situation du déclin de la biodiversité et de l'écosystème du bassin d'Arcachon. Tous les rapports le disent comme celui de l'ONU (IPBES) qui préconise que l'action immédiate de la transition écologique doit être engagée par les états mais aussi au niveau local. Depuis des années, les écologistes, les sentinelles, les lanceurs d'alerte, les associations citoyennes n'ont cessé de prévenir, d'informer dans une indifférence quasi générale pour ne pas froisser l'égoïsme de l'espèce humaine qui préfère choisir le déni afin que sa propre satisfaction ne soit pas liberticide. C’est avec l'aide des barons locaux faussement silencieux, trop soucieux de ne pas froisser leur ego, qui peignent leur conscience d'un vert pâle compatible à l'urbanisation galopante et au tourisme de masse que l'alibi se construit mettant en propagande leur vision de la préservation de l'environnement. Et ces gens-là me traitent d’ayatollah, de kmers verts et de bâtard aujourd'hui?! Je vois bien la profondeur de leur bêtise et la méchanceté de leurs mots mais ne voulant pas entrer dans cette argumentation malsaine, provocatrice et stupide, j'ai simplement répondu à tous ces anonymes comme à emmybruault33:

«- Vos mots de fils de pute m'honorent...je vous en remercie»

https://www.sudouest.fr/2019/06/21/banc-d-arguin-les-arretes-qui-determinent-les-zones-d-activite-et-d-interdiction-sont-publies-6241337-2733.php

 

 

À la veille des grands départs en vacances ou il ne serait pas bon de dire que le bassin d'Arcachon est rempli de matières fécales et après la contamination des huîtres sur le banc d'Arguin, la une du journal sud ouest daté du 24 juin 2019 blanchit totalement le principal suspect le wharf, ce tuyau qui déverse en mer (à 400m des plages)  les eaux usées traitées des deux stations d'épuration du territoire. On pouvait lire en grosse police de caractère:

« Bactérie E.coli....le wharf mis hors de cause.»

Le SIBA ( syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon) gérant du wharf certifie qu'aucunes anomalies ni dysfonctionnements n'ont été remarqués et que les prélèvements effectués le lendemain étaient tous bons. Bon d'accord...pourquoi pas?! Pour une fois que cet organisme joue la transparence, le bénéfice du doute peut être appliqué. Mais alors, si ce n'est pas lui...c'est qui?! Les plaisanciers accusent les oiseaux. Oui c'est vrai, les milliers de sternes qui squattent leur terrain de jeu font aussi leur besoin, ainsi que les gros goélands qui dégueulassent leur embarcation, les cormorans, les aigrettes, les petits bécasseaux, les cygnes avec leurs gros étrons et le ragondin qui sort son derrière de son terrier pour poser sa pêche dans l'eau sans oublier aussi le congénère à coques qui vide ses eaux noires à l'abri des regards. Peut-être aussi qu'un avion revenant d'Ibiza avec un charter de touristes anglais plombés d'une énorme « tourista» a délesté ses toilettes au dessus du banc d'Arguin. Le bloc d'excréments chutant de 8000 mètres a atterri sur le crâne d'une baleine avant de se dissoudre dans les parcs à huîtres. Après une longue agonie le mammifère est retourné mourir sur le lieu du crime.

https://www.sudouest.fr/2019/06/22/bassin-d-arcachon-la-baleine-apercue-sur-les-cotes-est-morte-6246106-2733.php?fromsar=memeSujet

Une explication pas trop crédible! C'est chez moi que je pense avoir trouvé enfin le vrai coupable. Quand une grosse bêtise a été faite à la maison, j'interroge mes gosses pour chercher le responsable. Ils me répondent toujours par « ce n'est pas moi...je n'ai rien fait». J'en conclu donc que si ce n'est personne, c'est donc le bon dieu. Bingo, l'illumination!! Mais bien sûr..le coupable c'est Dieu. Ce dernier a accueilli récemment le philosophe Michel Serres qui n'est pas monté au paradis avec les mains vides. Il fallait de bonnes victuailles, des pâtés et charcuteries agenaises ainsi que quelques litrons de cotes de Marmande bien épais pour converser profondément avec le créateur. Dieu peu habitué à ripailler avec une aussi bonne compagnie  eut le transit intestinal grandement perturbé et pas question de salir le blanc immaculé de cette maison. La terre est tellement sale qu'il décida d'y aller se soulager ni vu ni connu. Il fit tourner le globe en y posant un doigt dessus. Banc d'Arguin. L'endroit lui sembla idéal car il y avait assez d'eau pour remettre en état son séant et peut être que cette action divine ouvrira les consciences pour sauvegarder enfin sa création.

« - Alléluia..nous sommes sauvés. »

IMG_20190625_0002