IMG_20181103_200505b

 

La plage est déserte. La marée tire lentement sa révérence dans la quiétude automnale et les oies bernaches prennent leur aise sur les terres qui apparaissent. Les bateaux ont abandonné leur corps morts pour l'hiver venant et seul le cliquettement d'un hauban d'un voilier oublié par une petite bise noroît annonce les premières notes d'un requiem pour coucher de soleil. La déclinaison rapide de cet astre lumineux apporte une féerie apaisante à mon âme vagabonde. Assis sur un banc près d'un tamaris rescapé, je suis bien. Les mauves des nuages jouent les travestis avec les tons des couleurs donnant des contrastes éblouissant au bleu azur du ciel qui cherchent à se réfugier vers le crépuscule. Le spectacle est grandiose. Un chat vient se frotter entre mes jambes puis s'assoit en fixant l'horizon. Lui aussi semble apprécier ces instants ou le temps est suspendu, ou ces moments magiques pansent les plaies du quotidien qui nous rongent pour mettre en avant un instant de bonheur dans l'existant du temps présent. C'est gratuit, quasi quotidien, il suffit simplement de faire l'effort de prendre son temps pour assister à une thérapie bienfaitrice. Et aujourd'hui nous en avons bien besoin pour ne pas perdre nos repaires face à la situation que l'époque nous livre. Chercher de l'optimisme demande de plus en plus d'effort mais n'y voir que du pessimisme serait une grave erreur. Ce bassin d'Arcachon qui s 'étend devant mes yeux, si beau dans les magazines glamour, sur les selfies, sur instagram magnifié par les réseaux sociaux et si fort dans mes tripes crève lentement comme la famine qui prend la vie d'un enfant au Yémen. Oui je sais ce serait démagogique de ne plus vendre d'armes à l'Arabie Saoudite sauf qu'il est écrit que la vente c'est uniquement pour se défendre. Affamer 14 millions de personnes à l'autre bout de la planète ne choque plus grand monde. Bande de dégueulasses !! On tronçonne un journaliste et on en rigole presque. Le redneck qui peut remplir le réservoir de son pick up pour aller chasser du migrant remplace Dieu par Donald Trump. Au Brésil, Dieu lui même délaisse l'innocence des enfants pour faire élire en évangélisant Jail Bolsonaro fasciste homophobe et raciste. Tout va bien, je vais bien. Le populisme fleurit un peu partout dans les consciences mais il ne faudrait surtout pas oublier que Adolf Hitler avait été élu par le peuple. Marine Le Pen a raison de se cacher, d'être silencieuse attendant son heure de gloire. Tous les voyants sont au vert. Notre mignon président jupitérien patauge dans la semoule en s'enfonçant dans le ridicule. L'itinérance mémorielle comme il dit. Quelle jolie formule ! Vouloir glorifier le maréchal Pétain, pourquoi pas ? Allons y gaiement, nous sommes prêt à tout accepter. Gloire à Saddam Hussein qui aimait son peuple comme Bachar el Assad. Vive Donald Trump, Vive Orban, vive Salvini, vive Erdogan , vive Jörg Haider!!Oui, allons y !! Si « Crème antirides » alias Yves Foulon maire d'Arcachon aime le béton c'est que tout petit il était passionné par les briques Lego. Si « Don Saluste » alias Michel Sammarcelli maire de Lège Cap ferret distribue des permis de construire c'est que tout petit il n'arrivait pas à gagner le concours de « Châteaux sable ». Si « la Baleine » alias Marie Hélène des Esgaulx maire de Gujan Mestras a une avidité sans bornes aux mandats électoraux c'est que toute petite elle collectionnait les tirelires. J'arrête là car le chat vient de se barrer. Sûrement que je devais dégager de mauvaises ondes. Heureusement la dernière lueur du soleil offre une touche d'orange dans un dégradé de violet sombrant dans l'obscurité. Une fraîcheur enveloppe mes épaules.Je regarde les lumières des villes qui s'allument telles les loupiottes sur le Mékong, tire une bouffée sur ma cigarette ( je sais ce n'est pas bon), le chat est revenu... mais il fixe mon regard.