tronche

détournement emprunté à Auste Derrière http://www.augustederriere.com/

 

Aujourd'hui le petit vent d'est printanier qui réchauffe ma carcasse et les fleurs blanches de mon prunier me mettent en joie. J'ai l'impression de laisser l'hiver comme on abandonne un chien sur le bord d'une route. Content de ne plus le voir en espérant qu'il ne revienne plus. J'ai envie d'être gentil. Je vais peut être faire le ménage à la maison pour soulager ma douce et tendre puis non, je préfère lui laisser tout le loisir de perfectionner le maniement de la serpillière. Sur ma terrasse en sirotant mon café je laisse la nature enchanter mon esprit. Les oiseaux commencent à chercher des brindilles pour leurs nids sous le regard indifférent de mon chat qui chasse le petit mulot ayant élu domicile au milieu des bûches de chênes. Les résidences secondaires closes laissent échapper encore un silence salutaire et l'acquisition d'un déambulateur de mon cher vieux voisin m'épargne désormais des nuisances occasionnées par sa passion pour le bricolage. Tous les feux sont au vert pour une bonne journée.

J'en donc profite pour éplucher la presse locale, histoire de, et je tombe sur le compte rendu de la 7 ième rencontres professionnelles du tourisme à Arcachon dont je vous avais parlé dans mon précédent billet. On a pu entendre Pierre Eloy dire :

« -Jouez collectif douze mois sur douze, il y a du business à faire. »

Il a raison ce monsieur et les gens qui assistent à cette rencontre sont là pour savoir comment se goinfrer un peu plus.

« -Vous êtes aussi important que votre produit. Qu 'est ce que cela veut dire, Nous sommes trop professionnels du tourisme. Il faut des tronches et des prénoms. Les voyageurs veulent de l'humain, des émotions. Je ne veux pas être un touriste. Touriste est une insulte. Non, je veux vivre une expérience locale. Regardez Airbnb, que proposent ils ? De vivre comme un local »

De la part d'un expert en tourisme, c'est assez surprenant. Il veut privilégier l'esprit routard en se basant sur le concept américain . Cette idée a déjà deux longueurs de retard car c'est déjà le cas depuis deux ou trois ans en trouvant facilement une location style cote ouest avec piscine pour 2000 euros la semaine. Airbnb au départ était une idée de génie mais aujourd'hui l'hôte qui vous reçoit les bras ouverts se raréfie de plus en plus, préférant apprécier davantage le côté lucratif de son bien. Victime de son succès, cette uberisation attire les convoitises de l'état et des communes mais elle fait des dégâts considérables dans les quartiers populaires des grandes métropoles touristiques.

http://rue89.nouvelobs.com/2015/11/03/a-san-francisco-airbnb-sort-les-griffes-chequier-261930

Pour les tronches locales, ce temps là est révolu depuis bien longtemps. Les figures pittoresques aux anecdotes truculentes qui hantaient les petits ports et les bistrots ont rejoint le paradis des seigneurs. Thierry-lafon-290x300Il existe encore tout de même quelques bons personnages mais qui ne se livrent pas au premier quidam venu. Le paliquey est plutôt du style méfiant et peu sociable avec l'  « estranger ». Il lui faut du temps. Par contre il y en a un qui vient de rentrer dans l’establishment arcachonnais et qui possède une bonne bouille bien de chez nous comme on dit. C'est le tout nouveau président du comité régionale de la conchyliculture, Thierry Lafon.Je ne sais pas pourquoi mais ce gars là m'inspire plus confiance que son prédécesseur et son discours sonne plus juste. Il est vrai qu'il a du avalé des boas sous l'ère Laban 1er alors il faudra lui laisser le temps pour s'habituer aux lumières des projecteurs et apprendre les codes de bienséance de l'oligarchie en place.

 

Olivier Laban alias « Mister Triplo »  profite de sa retraite anticipée aux affaires pour faire fluctuer plein pot son business. Il vient d'obtenir le prix d'excellence au salon de l'agriculture avec de la triploïde élevée en Normandie et engraissée à Arguin pour obtenir le label afin d'accrocher le précieux macaron au mur de son bar à huîtres. Il est vrai que l'on donne bien la légion d'honneur à un prince saoudien. Puis pour avoir bien servi la soupe aux seigneurs, le monsieur a été décoré en grande pompe de l'ordre national du mérite maritime par sa grande copine la sénatrice maire de Gujan mestras Marie Hélène des esgaulx alias « la baleine ». http://www.sudouest.fr/2016/03/24/chevaliers-de-la-mer-2310987-2733.php

Ce grand squatteur des pages Sud ouest a même réussi à trouver une perle dans une huître servie à un client de son établissement. S'il le pouvait, il mettrait un lingot d'or dedans pour que l'on parle de lui. Bon j'arrête, j'ai dit qu'aujourd'hui je suis gentil.

 

Pendant ce temps, au siège du SIBA (syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon) le président Michel Sammarcelli alias « Michou l'ami des stars » soigne une vilaine grippe à grand coup de grog marin(trois quart rhum et un quart d'eau chaude citronnée) tout en regardant les innombrables vidéos promotionnelles que sa directrice des services de communication Isabelle Galinier alias « Zaza » lui a préparées :

« - Dis donc Zaza ?! Tu m'en as foutu une palanquée de tes petites vidéos. C'est comme les Martine ; le plouc à la plage, le plouc à la mer, le plouc au resto, le plouc en hiver, le plouc en automne et ta petite dernière le plouc à Arcachon. Avec tout le pognon que tu as refilé aux cinéastes, ils ont du passer quinze jours à Mégève sans se priver. Remarque j'ai bien rigolé avec l'autre idiot qui emmerde les commerçants. Il me fait penser à Foufou (Yves Foulon député maire d'Arcachon)) avec le gros Pierrot (Pierre Dartout préfet de Gironde)... je l'aurai un jour,je l'aurai... ha ha ha ! »

http://www.sudouest.fr/2016/03/14/tourisme-le-bassin-d-arcachon-mise-sur-l-humour-pour-attirer-les-touristes-2300688-2733.php

(Pour ma part, comme un critique de télérama, je cherche encore le moment ou il faut rire. Les créatifs de la boîte de prod auraient pu faire un petit effort. Sûrement qu'ils étaient déjà sur les pistes de ski .)

 

A la Kommandantur d'Arcachon Yves Foulon alias « crème antirides » est dans son bureau et il est d'une humeur exécrable :

« - Je l'aurai un jour...je l'aurai hurle t'il

Yvette Maupilé alias « Vévette » son adjoint à la mairie, toute guillerette, fait son entrée un plateau à la main.

-Ah monseigneur, j'ai déjà entendu cette phrase quelque part ?! Je vous apporte une petite verveine qui apaisera tous les petits tracas qui vous chagrinent. Ah je sais !! c'est dans la pub de la mutuelle.

-Ma bonne Vévette il va falloir que tu rameutes tes vieilles peaux de copines bourgeoises pour aller gueuler mon mécontentement sous les fenêtres de la préfecture, comme les rombières de Neuilly qui ont protesté contre un futur centre d'hébergement de sans abri aux pieds de leurs maisons.

http://www.marianne.net/les-riverains-du-16e-arrondissement-rejettent-violemment-futur-centre-hebergement-100241091.html

Je veux me le farcir le gros Pierrot. Si il croit que je vais mettre du prolo en lieu et place de mes émirs, il peut se mettre le doigt dans l'oeil. De la Dacia et de la clio pourrie dans les rues des beaux quartiers avec les chiards qui couinent jusqu'à dix heures du soir dans les rues, ça ne va pas le faire. Puis voir défiler toute cette misère dans mon bureau en geignant ; mon mari est au RSA..je n'ai même pas 20 euros pour remplir le caddy ...on va me couper l'électricité et blablabla. C'est incroyable l'imagination que ces gens là peuvent fournir pour vivre sur notre dos. Rien que le fait d'y penser me donne la nausée. Je vais le découper en rondelles ce maudit préfet qui rétorque mon PLU. Je l'aurai un jour..je l'aurai.

-Faut pas vous mettre dans un tel état monseigneur et buvez votre tisane elle va être froide.

-Et tous les bouffeurs de coque qui vont venir grogner parce qu'ils ne pourront plus squatter le banc d'Arguin...et les vendeurs de cailloux qui vont chouiner pour les parcs à huîtres. Non ma pauvre Vévette, vivement que l'on reprenne le pouvoir. Je n'en peux plus. Regarde là, au coin de mon œil, ne vois tu pas poindre une vilaine ride ?

-Vous avez une peau de bébé monseigneur, la plus belle ride que vous avez est celle sur laquelle vous êtes assis.

-Heureusement que tu es là ma bonne Vévette. Tu mérites un nouveau petit mandat pour ton si grand dévouement.

-( Je l'aurai un jour...je l'aurai) pense très fort Vévette.

http://www.sudouest.fr/2016/03/21/reserve-du-banc-d-arguin-avis-favorable-du-conseil-national-de-la-protection-de-la-nature-2308070-2733.php

5497761

Enfin une bonne nouvelle qui va dans le bons sens. Les ires vont résonner dans tout le bassin d'Arcachon, le député va s'offusquer au nom de l'économie et de l'emploi (une personne : le capitaine de l'Union des Bateliers Arcachonnais qui amène les touristes) et si les ostréiculteurs s'inquiètent c'est quand même un peu de leur faute. A force de vouloir le cul de la crémière ils reçoivent la gifle du crémier. Avec une solidarité plus réelle ils auraient pu éviter de telles décisions. Je veux qu'ils restent sur le banc d'Arguin seulement et seulement si ils prennent enfin conscience de la chance qu'ils ont de posséder un tel site d'élevage. Ils se doivent d'être les gardiens du lieu en le préservant le mieux possible. Pour ne léser personne il suffit de faire du turn over entre l'exploitation et l'entretien. Je suis pour une réglementation encore plus sévère (de 1500 à 5000 euros pour une infraction comme dans un park ou réserve naturelle en Nouvelle Zélande) . Établir un quota de touristes uniquement géré par un organisme ( méthode utilisée dans beaucoup d'endroits dans le monde). Le monde change et nous devons changer avec. Les frustrations que vont engendrer ces décisions ne sont que le résultat de nos erreurs. Voir le banc d'Arguin vierge de traces humaines avec seulement quelques ostréiculteurs chargeant les poches sur leur plate du haut de la dune du Pilat, je peux vous assurer que cet endroit serait encore plus exceptionnel.

 

Dans les tronches locales il y en a une que je veux mettre à l'honneur. C'est un gars qui ne paie pas de mine. Une bonne bouille d'ancien baba cool cheveux long grisonnant, une chemise à carreaux et une banane de gentillesse sur le visage. Sa tête est remplie de putains de bonnes idées alternatives et avec d'autres personnes qui gravitent autour de lui, il ouvre les consciences pour redonner un sens à ce que nous sommes. La bernache vous recommande fortement de prendre le temps de connaître toutes les initiatives solidaires et alternatives de Stéphane Basso et ses amis.

 

stephane basso

http://www.ecocitoyensdubassindarcachon.org/pages/la-transition-en-marche.html

 

Sinon, à part ça, rien, le train train. Les pédophiles en toute impunité font péter les braguettes en cachette dans les églises et  des porcs de Djihadistes sortent de leur cachette pour faire péter des innocents en Belgique. Tiens voilà ma femme qui rentre du travail. Elle a l'air fatigué par sa journée de labeur. Elle me regarde avec son oeil noir :

« -J'espère que tu as fait un peu de ménage, me dit elle.

-Je me préparais mentalement pour m'y mettre, lui répondis je.

C'est à partir de cet instant précis que je comprenais que j'allais avoir la tronche à la maison.

 

Cabu-2