17 juillet 2018

VACANCES J'OUBLIE TOUT

  Le ciel avait sorti sa plus belle parure de mammatus  pour laisser éclater sa fureur par des effets pyrotechniques naturels libérant des arrosages massifs et venteux, il est juste de croire qu'il va falloir s'habituer à accepter des spectacles plus grandioses encore. En ce début de saison estivale je vais vous laisser tranquille pour que le rosé et les merguez occupent vos pensées en soirée entre amis. Je ne vais même pas vous parler du sauvetage du soldat Hulot organisé en grande pompe de com jupitérienne par le... [Lire la suite]

25 novembre 2017

L'HUITRE, L'AME PERDUE?!

  À la campagne je n'aime pas entendre le son du glas venir me lécher les oreilles. Souvenir d'enfance d'un jour ou l'on m'apprenait que le vieux Pierrot était parti pour un long voyage, que je ne le verrai plus jamais alors que je savait très bien qu'il était simplement mort. Celui qui m'avait appris à attraper les truites à la main, à observer les oiseaux et qui m'avait céder son bâton pour ramener les vaches à l'étable. Je me suis enfui en courant à travers champs jusqu'à perdre haleine avec la lourdeur de la tristesse... [Lire la suite]
09 février 2017

CHAUFFE MARCEL

Les tempêtes me mettent les nerfs à vifs et Leiv et Marcel ont mis tous mes sens en alerte. A quatre heures du matin dans mon salon, les bourrasques cognaient fort tout autour de la maison et il me tardait que le jour se lève. Pourtant j'y suis habitué mais rien à faire je déteste les tempêtes. C'est comme une valse à trois temps, qui démarre doucement et qui monte crescendo. Même Jacques Brel le chantait d’où l'expression «  chauffe Marcel, chauffe ». Je préférerais être sur un transat aux caraïbes ou sur une plage de... [Lire la suite]
26 mars 2016

TRONCHES DE CAKE

détournement emprunté à Auste Derrière http://www.augustederriere.com/   Aujourd'hui le petit vent d'est printanier qui réchauffe ma carcasse et les fleurs blanches de mon prunier me mettent en joie. J'ai l'impression de laisser l'hiver comme on abandonne un chien sur le bord d'une route. Content de ne plus le voir en espérant qu'il ne revienne plus. J'ai envie d'être gentil. Je vais peut être faire le ménage à la maison pour soulager ma douce et tendre puis non, je préfère lui laisser tout le loisir de perfectionner le... [Lire la suite]