06 mai 2016

QUI TRUMP QUI?

Ils sont vraiment balèze ces ricains. Après avoir élu un cow-boy, un coureur de jupon, un idiot de fils à papa, un black cool voilà qu'ils nous proposent un bel âne inculte. C'est vrai que si on regarde du côté de chez nous c'est guère mieux avec un buveur de Corona, un petit nerveux mégalo et un sac à nouilles incapable qui sont quand même dans la catégorie en dessous. Avec Donald Trump je crois que l'on va atteindre le sommet. Je ne sais pas si il faut en rire ou pleurer mais en réfléchissant je me dis que ce fumier va peut être... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 23:00 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 avril 2016

PAS DE POISSON EN AVRIL

  En février 2010 et en décembre 2013 j'avais déjà utilisé cette citation d'Howard Zinn et elle prend tout son sens aujourd'hui avec le mouvement citoyen naissant « Nuit debout » : La lutte c’est prendre une allumette, la craquer mais rien ne se passe. On prend une seconde allumette, on la craque mais rien ne se passe. Puis une troisième, une quatrième, une cinquième mais toujours rien. On prend une vingtième allumette, on la craque et le feu démarre. » Enfin un soupçon de révolte émerge des consciences... [Lire la suite]
14 décembre 2012

COMME UN ECHO DANS LA NUIT

  Simon regarde une dernière fois l’amour de sa vie avant l’ouverture des portes de la mairie. Que de chemins parcourus, que d’embuches pour arriver à cet instant précis. Sans jamais baisser les bras, ils se sont soutenu dés le premier jour de leur rencontre. Il peut encore sentir les effluves de son parfum qui se mélangeait avec la transpiration de l’étreinte donnant une bestialité orgasmique à leur ébat. Eric est vautré dans son fauteuil club pour regarder un match de rugby sur canal + en s’aspergeant le gosier de bière bon... [Lire la suite]
14 mai 2011

UNE PETITE ONDE

Petit préambule pour vous montrer que l’on peut faire dire n’importe quoi à une photographie. Lors de mon dernier billet je vous avez dit mon avis sur la mort de Ben Laden et je vous invite à lire la réaction de Noam Chomsky à ce sujet. Ce grand intellectuel américain dont je vous avez déjà parlé plusieurs fois résume le fait par: « On pourrait se demander comment on réagirait si des commandos irakiens atterrissaient sur la résidence de George W. Bush, l'assassinaient et jetaient son corps dans l'Atlantique. » ... [Lire la suite]