05 octobre 2011

LE ROUGE ET LE NOIR

  Après l’épisode estivale de la matière fécale dans les eaux ferret- capiennes, une forte odeur nauséabonde ressurgit sur la presqu’île. En février 2010 Je publiais un papier que j’avais écrit en 2000 ou je disais: Les “pontes” alléchés par le pognon savaient qu’ils avaient une mine d’or entre les doigts et qu’il était temps de s’en mettre plein les fouilles. Ils ont eu l’intelligence de vouloir garder un superbe cadre de vie pour offrir à prix d’or les parcelles restantes en posant leur droit de regard sur les appels... [Lire la suite]