08 janvier 2011

LES VOEUX, NOUS VOULONS...

Cette seconde que l’on voit si fugace d’un sépia sur un papier argentiqueUne enfance qui part sans traces laissant un souvenir authentique Rebondir sur les ondules d’une mer apaisée par les derniers rayonsPour que les aiguilles de la pendule achèvent le rêve que nous ayons. Un deux trois quatre cinq six sept secondes de bonheur... Cinq quatre trois deux un zéro, bonne année!! Les bouchons de champagne valsent dans la pièce. J’embrasse tendrement ma femme en lui soufflant un mot doux à l’oreille. Les coupes... [Lire la suite]