14 avril 2017

VOTEZ MAD

  Je n'en peux plus, j'étouffe, j'ai la tête en ébullition. Je ne veux plus les voir, ni les entendre et quand ils apparaissent dans l'écran plat je deviens Elvis Presley au temps de sa splendeur addictive quand il explosait tous les postes de télévisions de Graceland au fusil à pompe. Allez vite que l'on en finisse une fois pour toute. Pour la première fois de ma vie d'électeur je suis perdu comme un orphelin sur le bord d'une route. J'avais écrit et pressenti que cette campagne électorale pour les présidentielles allait être... [Lire la suite]