28 novembre 2018

BASSIN D'ARCACHON: LE GARDIEN DU TEMPLE

Il suffit de juste dire son nom dans un dîner pour que le débat enflamme la table. Dans ce cas là j'ai toujours pris plaisir de ne pas intervenir pour écouter les argumentations et m'en amuser. En effet j'avais rencontré le bonhomme en 1986 quand je vivais au Cap Ferret et qu' il entamait les travaux pharaoniques d'une construction d'une digue pour y faire son paradis. A l'époque les terrains ne valaient pratiquement rien et ce n'était pas sa richesse qui me fascinait mais le coté folie dingue de ce projet. Son discours sur... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 12:27 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 novembre 2018

TURBULENCES DANS L'AIR

  La plage est déserte. La marée tire lentement sa révérence dans la quiétude automnale et les oies bernaches prennent leur aise sur les terres qui apparaissent. Les bateaux ont abandonné leur corps morts pour l'hiver venant et seul le cliquettement d'un hauban d'un voilier oublié par une petite bise noroît annonce les premières notes d'un requiem pour coucher de soleil. La déclinaison rapide de cet astre lumineux apporte une féerie apaisante à mon âme vagabonde. Assis sur un banc près d'un tamaris rescapé, je suis bien. Les... [Lire la suite]
01 novembre 2018

PARFUM DE CHRYSANTHEMES

Je suis au regret de vous annoncer le décès de l'âme ferretcapienne le 26 octobre 2018. L'esprit de ces hommes et femmes qui avaient choisi cette terre pour y façonner un art de vivre malgré la dureté du labeur vient de s'éteindre par empoisonnement à la luxure infiltré depuis ces dernières décennies par les maîtres des lieux. Mise à mal par une longue maladie spéculative, jusqu'à peu, elle pouvait encore montrer sa beauté à tous ceux qui savaient garder les yeux ouverts. L'esprit Bassin vient de se retirer définitivement de cette... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 00:01 - Permalien [#]
21 octobre 2018

PAS DE CEPES CET AUTOMNE

  Cet automne le bassin d'Arcachon ressemble presque à un printemps californien. Tee shirt et tongs sont de sortie pour savourer pleinement cette douceur inespérée. Pourtant j'aimerai tellement qu'il pleuve un peu. Juste pour que les cèpes poussent. Hélas je crains que les carottes sont cuites pour cette année. Mais surtout j'espère que le dicton de mon grand père«année sans cèpes amène les tempêtes» ne se concrétisera pas cet hiver car j'en connais qui vont serrer les fesses en priant. Don Saluste alias Michel Sammarcelli... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 19:12 - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 octobre 2018

QUI N'EN VEUT...

  «La Ségolène des esteys» alias Nathalie le Yondre maire d'Audenge entre dans le bureau de«Niniche» alias Jean Jacques Eroles maire de La Teste qui est en train de réfléchir au futur nom de la prochaine résidence sur la nouvelle parcelle de forêt fraîchement coupée. Elle est nerveuse, le souffle court. Elle se ronge les ongles jusqu'à grignoter les petites peaux autour. «-Les Brindilles... lâche «Niniche» tout guilleret.. mais que me vaut ta visite? - Je viens te voir car ma voisine(« Marine Morano alias Marie Larrue... [Lire la suite]
02 octobre 2018

CHAPEAU BAS

  Des types de son calibre, il n'y en a désormais plus. Même Bob Dylan a lâché sa petite larme, c'est pour dire. Pour être honnête, ce n'était pas ma tasse de thé et mis à part ses grands classiques, je n'étais pas trop fan de ses chansons. Par contre ses textes sont fabuleux et intemporels, ou l'amour est décliné à toute les sauces de la poésie pour faire découvrir les facettes que même parfois la misogynie n'arrive pas à chasser la beauté des mots. Il savait être avant gardiste avec élégance pouvant aborder les maux de la... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 23:47 - Permalien [#]
Tags :

21 septembre 2018

UNE GOUTTE DE TROP

  Comme une goutte d'eau qui se forme sur le bec d'un robinet au dessus d'un vase près à déborder, l'affaire Benalla représente à elle seule les effets secondaires de l'ivresse du pouvoir. Comment l'ascension d'un jeune homme de 25 ans intelligent et opportuniste peut mettre à mal les règles d'une démocratie aux usages dépassés en pointant les failles d'un pouvoir en place. Le spectacle proposé par cette affaire ne fait que renforcer mes convictions et puisse t'il ouvrir définitivement les yeux des plus sceptiques. Il suffit... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 21:15 - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 septembre 2018

AD VITAM AETERNAM

  À Arcachon City le diktat d'une gérontologie soumise alimente les ambitions les plus folles de l'édile en place depuis plusieurs décennies. Malgré des crises hémorroïdaires Sarkosiennes et Fillonnesques sur la langue l'empêchant de devenir ministre et la fessée électorale aux dernières législatives par une cat women novice le maire envisage désormais de pratiquer une Wauquiezectomie dans l'espoir d'acquérir le titre de sénateur afin de se faire biser les pieds par tous les autres seigneurs du bassin d'Arcachon. C'est en se... [Lire la suite]
01 septembre 2018

BONJOUR TRISTESSE

C'est dans les embouteillages de la rocade bordelaise que j'ai assisté à un grand moment de radio. Sur ma gauche une famille sur le retour des vacances semblait chercher un hypothétique itinéraire bis pendant que le vieux camion devant moi crachait des volutes noires de diesel. Nicolas Hulot ministre de la transition écologique venait de donner sa démission du gouvernement en direct sur France Inter. C'est vrai que la veille, avoir dû accepter la présence de Thierry Coste un lobbyiste des armes et de la chasse puis le voir obtenir... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 09:18 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 août 2018

BEUVERIE AU PICHET

Il n'avait pas changé. Certes les années avaient façonné son visage et une légère bouée se dessinait dans son allure de dandy mais son regard de chien fou avec l'éclat de ses yeux bleus me projetait quand nous nous étions croisé trente ans plutôt. Je faisais la connaissance de Rémy dans une cave enfumée d'un café concert rock du Bordeaux endiablé des années 80-90. En cette fin de nuit il décida d'aller finir la nuit dans un club select près des Quinconces et l'heure tardive donna de l'indulgence au portier pour nous ouvrir la porte.... [Lire la suite]