05 décembre 2010

ETRANGE PARADOXE

Voici une lettre qui devrait être lue dans nos écoles car elle est intemporelle: Ô jeunesse, jeunesse ! Je t’en supplie, songe à la grande besogne qui t’attend. Tu es l’ouvrière future, tu vas jeter les assises de ce siècle prochain, qui, nous en avons la foi profonde, résoudra les problèmes de vérité et d’équité posés par le siècle finissant, Nous, les vieux, les aînés, nous te laissons le formidable amas de notre enquête, beaucoup de contradictions et d’obscurités peut-être, mais à coup sûr l’effort le plus passionné que jamais... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 00:37 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

28 novembre 2010

CHAPEAU BAS MESSIEURS

Ce mardi 23 novembre un petit crachin tombe sur Monpazier . Il fait vraiment un temps de merde. Un temps de saison comme on dit. Mais ce jour là, malgré la grisaille, ce petit village de Dordogne resplendit au milieu de nulle part. Le jour se lève à peine et les ruelles sont encore désertes. Le silence résonne sur la place de la bastide. Je regarde l’eau qui dégouline sur les vieilles pierres pour fuir sur les pavés érodés. Un volet s’ouvre, puis un deuxième. Une mamie passe devant moi en promenant son chien, elle me sourit en me... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 22:50 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 novembre 2010

LES BANCS DE LA DISCORDE SUITE ET FIN

Les bancs de la rue Jules Ferry ne sont plus Réponse à certains Emails que j’ai reçu: Je ne suis pas un anti Pérusat primaire. Je connais bien l’homme. On a le droit de n’être pas d’accord avec ses idées, même de les combattre. En démocratie les combats se doivent d’être équitable pour chaque partie. Quand une des parties utilise des méthodes douteuses, use d’abus de pouvoir, utilise la propagande, tout devoir de citoyen est de s’indigner devant ces faits , de les dénoncer, de les diffuser pour donner une résistance... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 22:52 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
19 novembre 2010

COMME A CHAQUE FOIS...

Comme à chaque fois… L’arrivée du Beaujolais nouveau est comme un conseil municipal à Andernos les bains. Il est toujours à une date fixe, on nous promet mille et une saveurs et comme à chaque fois, on en sort toujours cruellement déçu. Oui mesdames messieurs, le Beaujolais nouveau est une infâme merde. Oh j’entends certains d’entre vous qui disent que j’exagère, qu’il existe de bons petits producteurs bla bla bla et bla bla bla. Je vous l’accorde, mais quand même! Le Beaujolais nouveau n’est qu’un pur produit de marketing... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 15:44 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
10 novembre 2010

TIENS BON GEORGES.

Georges est un brave type. Ce matin il doit se lever car le RSA a dû être virer sur son compte. Il était cadre dans le groupe LVMH et avait monté seul l’escalier social grâce à son abnégation au travail. Il comptait bien avoir le poste tant convoité de directeur régional. Il le méritait bien mais le PDG Bernard Arnaud en avait décidé autrement en plaçant le fils d’un ami proche qui sortait d’une grande école américaine. Ce dernier licenciait immédiatement Georges prétextant une délocalisation inévitable. A 55 ans la... [Lire la suite]
05 novembre 2010

JE SLIDE,NOUS SLIDONS

Parfois j’ai l’impression de vivre dans un monde parallèle. Je suis comme ces héros de cette vieille série américaine des années 90 « Sliders » qui se retrouvaient propulsés dans un autre monde ou tout avait changé. Les russes avaient pris le pouvoir planétaire, la répression policière sévissait dans la ville entière, la dictature emprisonnait les braves gens etc etc.. Ils n’avaient que quelques heures pour trouver la solution mais ils repartaient toujours dans un autre monde parallèle. Certes la propagande américaine était présente... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 22:40 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

29 octobre 2010

" ALL IN"

Le joueur est acculé au fond de la table. Il regarde ses jetons. On devine la goutte de sueur dans son cuir chevelu. ‘Phiphi le killer’ alias Philippe Pérusat examine de nouveau son jeu. L’enjeu est important. 6 millions d’euros pour un hôpital de vieux dans une zone inondable pour pouvoir construire sa jetée. Il a déjà perdu beaucoup de jetons en sous-estimant son adversaire . Il ne s’attendait pas à une telle opposition à son projet. Le hasard ne l’a pas épargné non plus car Xinthia avait apporté 1.50 mètres d’eau sur le... [Lire la suite]
24 octobre 2010

VOYAGE SPATIAL

(Attention certains passages de ce papier peuvent choquer, je m'en excuse d'avance) L’autre jour ma femme m’annonce: « Ma copine de gym Valérie veut absolument faire notre connaissance. Avec son mari, ils souhaitent élargir leur cercle d’amis. -Ah bon?-Nous sommes invités samedi soir à un apéritif dinatoire. » Débarquer en terre inconnue n’est pas ma tasse de thé et je n’avais pas spécialement envie d’y aller. Après avoir tourné viré une demie heure dans un quartier chic, nous arrivons devant une belle villa style... [Lire la suite]
17 octobre 2010

L'AIR DU TEMPS

Fichtre, on va pouvoir s’amuser à Andernos les bains. On ne rigole plus sur les moyens. Champagne. On sort le grand jeu. 15 millions d’euros pour faire plaisir au peuple et après, qui dira que Monsieur Pérusat ne fait rien pour ses administrés. Sud ouest du 13 octobre 2010. Quand j’ai pris le journal ce jour là, je me suis bidonné dés la première phrase: - A travers nos engrangements électoraux, nous avons……. Dixit le maire Philippe Pérusat.Soit je n’ai rien compris et expliquez moi, mais le mot engrangement m’interpelle... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 10:05 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 octobre 2010

LE VAGABOND

  Le bassin d’Arcachon en automne est le meilleur anti dépresseur. Bien meilleur que le Xanax Témesta et Lexomil réunis. Il suffit de s’assoir sur un banc au bord de la plage puis de laisser son âme divaguer sur le panorama. Le petit a les pieds dans l’eau et il essaye de relever son pantalon mais il est déjà trop tard. La grande fait des roues à la chaîne et sa tête s’affale dans le sable. Je m’en fous, je suis bien. Comme dit Guillaume Canet:« Ici le temps est suspendu, il y a une simplicité de vie extraordinaire » ... [Lire la suite]