espoir

 

Dans son bureau de la Kommandantur d'Arcachon son «Altesse sérénissime» (alias Yves Foulon le maire) tourne et vire comme une âme en peine. Il rumine. Il enrage. Une colère froide qu'il ne veut pas transmettre à son royaume. Ce maudit incendie vient d'enrayer l'entrée de liquidités dans les caisses de la Factory bassin d'Arcachon. Les caisses enregistreuses sonnent beaucoup moins souvent et les membres de la Factory commencent à couiner sévèrement. Les flammes de la forêt s'estompent enfin, sont fixées mais pas éteintes qu'il faut absolument que l'odeur de l'oseille remplace celles des fumées. «Zaza» (alias Isabelle Laban) directrice du tourisme au SIBA (syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon) entre dans le bureau :

«-Votre altesse, arrêtez de vous morfondre car il est urgent de faire entrer du cash. Nous devons jouer les martyrs pour solliciter de l'empathie et mettre en lumière l'esprit solidaire des gens pour qu'ils retournent au plus vite renflouer les caisses de notre honorable Factory. J'ai une vieille vidéo de votre prédécesseur qui avec un petit message larmoyant fera fondre le cœur des plus récalcitrants en espérant qu'ils reviennent injecter leurs pépettes dans votre royaume. J'ai besoin de 100 000 balles pour arroser les médias nationaux pendant 15 jours.

- j'avais promis cette somme au parc marin naturel pour remercier «la Pantoufle» (alias François Déluga ancien président et maire du Teich) de sa servitude envers la Factory et donner un peu de caillasses à cette institution afin de redorer son blason car le parc, leader du greenwashing sur notre territoire, demande aux ploucs bénévoles de venir avec leurs rafiots pour planter de l'herbe dans la vase comme des viets dans leurs rizières couvertes de napalm. Puis j'en ai marre que «Pluto» (alias Patrick Davet maire de La Teste de buch) me vole la vedette. On a vu sa tronche sur toutes les chaînes de télévision même CNN. Ah le bougre! Il imprime bien la pellicule. Il faut que je reprenne vite fait les rênes car le chef c'est moi ici.

-Bien sûr votre Altesse...

- Puis dis à «la Ségolène des esteys» (alias Nathalie le Yondre maire d'Audenge et présidente du syndicat mixte de la dune du Pilat) d'ouvrir fissa l'accès à la dune. Rien à foutre que ça crame encore. Les touristes vont affluer en masse pour immortaliser la forêt carbonisée en le diffusant sur instagram et pourquoi pas organiser une visite du camping des flots bleus à 5 euros l'entrée.

-Pour la dune c'est fait votre altesse. La dame a du sentir votre détresse pour avancer la date d'ouverture. En ce qui concerne le camping, si Franck Dubosc serait prêt à remettre son slip de bain pour promouvoir la région en solidarité, je doute qu'il accepte dans les conditions actuelles.

-Bon d'accord... ben fais venir Jacky avec des happy hours sponsorisé par Ricard.

-Claude Brasseur est mort en 2020 votre altesse.

-Ah bon! Personne ne m'a rien dit... mais des Jacky il y en a pourtant à tous les coins de rues... J'ai une idée... Je vais organiser un grand rassemblement nautique avec pleins de bouffeurs de coques et tous les membres supérieurs de la factory bassin d'Arcachon réunis pour montrer notre solidarité face à la chute de l'économie locale en portant haut et fort notre amour pour le bassin afin que le tourisme de masse revienne au plus vite sur mon royaume comme un boomerang pour permettre aux actionnaires de la Factory de continuer à passer l'hiver au soleil.

-C'est vous qui voyez votre altesse...

 

*****

 

Beaucoup d'entre nous sommes profondément meurtris, affectés par cette catastrophe qui a mis à mal notre patrimoine et notre culture et les cendres de la forêt fument encore comme l'encens dans une église. Pourtant l'urgence serait de sauver la saison touristique coûte que coûte et même de faire pleurer dans les chaumières pour relancer l'économie locale. Je trouve cela vraiment indécent. A vouloir faire du tourisme de masse le fer de lance de l’économie du bassin d'Arcachon, cet incendie montre toute la fragilité de ce choix et délivre les bons et mauvais coté de l'âme humaine. Le système de l'oligarchie arcachonnaise mis en place depuis des décennies rapporte effectivement 750 millions d'euros permettant à l'économie locale de ronronner paisiblement hors saison. Je conçois que les années COVID ont perturbé les bénéfices même si les aides macronesques ont épongé quelque peu la douleur. J'entends que le tourisme génère de l'emploi, des impôts et bla bla bla. Je sais tout cela mais il ne faudrait quand même pas oublier que le feux n'est pas encore éteint, que des pompiers et des hommes se battent encore sur le terrain pour préserver ce territoire qui rapporte tant à l'économie locale, barons locaux et consorts. Un peu d'humilité ne ferait pas de mal dans ces temps difficiles. Pourquoi dilapider l'argent du contribuable en communication alors que la saison estivale est loin d'être achevée, que les mois de mai et juin ont été très rentables et que peut être l’arrière saison avec le dérèglement climatique sera exceptionnelle. On ne peut rien contre la fatalité si ce n'est soit la combattre, s'adapter et accepter la résilience. Le business reviendra de lui même comme un boomerang.

Une fois n'est pas coutume, je voudrais saluer le comportement de Patrick Davet le maire de La Teste qui à mes yeux a été exemplaire face à la tragédie et humainement très présent. Peut être que cette épreuve l'obligera désormais à moins avaler de couleuvres et réfléchir avant de régaler certains de ses amis. J'aurais pu intituler ce billet comme le titre d'un petit article paru dans la dépêche du bassin du 28 juillet de JB Lenne «La Thune du Pilat» mais je préfère le titre d'une chanson que Serge Gainsbourg lui avait écrite, pour rendre hommage à Dani qui vient de nous quitter. J'aimais cette femme iconique aux milles vies tantôt dans la lumière tantôt dans l'ombre, remplie de mystères entretenus par sa voix grave, d'élégance, de discrétion et toujours fidèle à elle même. Bon vent Madame Danièle Graule dite DANI.

Dani-en-noir-et-balnc