lks2bul26lu01

C'est avec un petit pincement au cœur que je souffle les douze bougies de mon modeste blog. Grâce à lui et aux échanges que j'ai pu établir avec mes lecteurs je suis devenu un peu plus sociable. J'ai fait des rencontres formidables donnant encore plus de forces à mes convictions. Parfois on corrige même les horribles fautes de français de mes billets sans pour autant enlever l'essence de ce que je pense mais les relectures( très fréquentes) de mes billets n'arrivent toujours pas à masquer mes piètres lacunes linguistiques. Veuillez me pardonner. En ce début d'année j'ai décidé de ne plus faire de vœux ni de poser des résolutions. J'estime que cela ne sert à rien car je suis convaincu que la vie est belle. Si vous voulez en entendre et écouter de l'autosatisfaction dégoulinante je vous invite de visionner les vidéos des vœux des édiles du bassin d'Arcachon à leurs administrés. Vous ne serez pas déçus sauf que cette année encore certains ne pourront pas aller ce goinfrer de petits fours dans ces messes publiques institutionnalisées, crise sanitaire oblige. En ces douze années écoulées, même si des luttes et des combats menés pour la préservation de l'environnement et la sauvegarde d'un cadre de vie ont porté leurs fruits petitement, force est de constater que les seigneurs toujours en place de l'oligarchie arcachonnaise ont réussi leurs projets en tenant leurs promesses de développer le tourisme, d'urbaniser pour permettre l’accès à la propriété, en écartant toutes oppositions, toutes associations citoyennes et écologiques des organigrammes décideurs du territoire. Le constat de leur vision à court terme est sans appel. Un tourisme de masse dégueulasse, une urbanisation outrancière incontrôlée mais surtout un plan d'eau à l'agonie qui ont fait fuir l'esprit bassin de nos ancêtres. Les jeunes ménages ne peuvent pas s'installer, les familles autochtones revendent leur terrain pour fuir vers des territoires plus paisibles, les premiers néo- arrivants des années 2000 commencent à grincer des dents et comme leurs maisons ont pris plus de 30% de plus value, les regards se portent vers de nouveaux horizons. Lège Cap Ferret est la 11eme ville la plus chère de France, Andernos les bains la 199eme.C'est en observant et en ayant du bon sens qu'il n'était pas difficile de prévoir la situation actuelle et le bel abruti que je suis vous l'avait signalé depuis belle lurette. Il suffit de relire les billets de mes archives. Le bassin d'Arcachon est devenu un territoire bien à part, l'Arcachonie, gouverné par des barons locaux imbus de leur personne qui s'échangent les présidences des institutions, soutenus par de petits ducs partisans asservis à leur cause pour une quête de notoriété en utilisant le bon vieux clientélisme désuet de Charles Pasqua où la corruption, les conflits d'intérêts et autres ficelles nagent le plus souvent en eaux troubles. Exemple, dernièrement l'association de défense du parc Pereire à Arcachon qui est censé protéger cet espace vert contre l'urbanisation se met comme par magie en accord avec la mairie pour la construction de deux maisons. Il parait que cette association a reçu un accord de la mairie certifiant une protection absolue du parc après les deux constructions. C'est comme faire un deal avec des loups, deux brebis contre de la tranquillité mais que se passera t' il quand les loups seront de nouveau affamés ? La cerise sur le gâteau est venue de Mios avec «Pimpin» alias Cédric Pain le maire qui nous a donné un pur moment de démagogie en reprenant la vieille idée giscardienne, d'inviter par tirage au sort quelques administrés pour un petit déjeuner à la mairie afin de converser les yeux dans les yeux des problèmes de la ville. C'est à croire qu'il se prend pour le bon Samaritain...euh SamariPain. En Arcachonie toute opposition idéologique sur la gestion politique de ce territoire est soigneusement muselée, voir banalisée pour mieux l'écarter devenant presque inaudible à l'opinion publique. il y a douze ans nous étions peu nombreux à contester ouvertement les dérives et à s'opposer aux décisions qui ont crée la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui. Actuellement des associations citoyennes pour la défense de l'environnement s'activent à mettre des bâtons dans les roues et obtiennent malgré tout de beaux résultats. Je vous encourage à lire leurs actions et même à y adhérer si le cœur vous en dit. Il y a aussi quelques pages Facebook d'opposition dans pratiquement chaque ville du bassin d'Arcachon ou la liberté d'expression permet d'alimenter le débat démocratique. On aime ou pas le ton ou leur méthode mais c'est bien qu'elles existent. Au fait, je ne suis pas le blogger que «Marine Morano» alias Marie Larrue maire de Lanton a voulu faire condamner pour diffamation et qui a été débouté par le tribunal. Reste à savoir avec quels deniers elle va régler cette action en justice car le contribuable ne devrait en aucun cas mettre la main à la poche pour soigner l'amour propre de leur édile.

Bon c'est dit. C'est quand même bon et bien de le répéter avant de radoter. En ce début d'année je suis zen. Je médite dans la nature, je caresse les arbres et regarde l'herbe pousser. Je pourrais vous parler de la prochaine élection présidentielle à venir mais j'ai la visite de mon rouge gorge sur la terrasse qui défit mon regard. Alors je vais procrastiner, ce sera pour bientôt. Il est tellement mignon... La seule chose sincère que je vous adresse est de prendre soin de vous puis d'aimer la vie. Le reste...Basta!

42be8027153d96d8adec91c346ea7bf8