rouages

COBAN mécanique

Quand les édiles de l'oligarchie arcachonnaise se font prendre la main dans le pot à miel de l'argent du contribuable, il est savoureux de voir et d'entendre leur défense en essayant de remettre de l’honnêteté dans leur business. Profitant du calme estival, le sulfureux petit arrangement entre amis entre la COBAN (communauté d'agglomération du bassin d'Arcachon nord) et la ville de Lège-Cap Ferret vient d'être mis en lumière par la cour des comptes, ordonnant l'injection de cesser immédiatement cette petite faveur( de plus de 8 millions d'euros en tout) qui ruisselait sans bruit dans les caisses de la mairie ferretcapienne. En Effet en 2004, pour une raison X Michel Sammarcelli ancien maire de Lège Cap Ferret avait besoin de liquidités mettant de ce fait obligatoirement en confidence son adjoint, l'actuel maire Philippe de Gonneville. Sachant que certains membres du bureau fermeront les yeux jouant le coté Corpored et pour les plus récalcitrants, une promesse d'ascenseur social dans l'oligarchie ou de nouveaux mandats en tant que président d'instances communautaires, le délais de contrôle de la cour des comptes permettait sans trop de risque une rente annuelle de 430 000 euros sans pratiquement rendre des comptes à la communauté. Il a fallut 17 ans pour que la cour des comptes découvre le pot aux roses et ordonne simplement la mise en place d'un calendrier pour faire cesser cette faveur sans rechercher le degré de responsabilité des auteurs de cette infraction. L'affaire doit absolument se régler pour que la transparence redevienne plus claire aux yeux des administrés. Si le mécanisme de cette entourloupe est facilement compréhensible, mon investigation bute sur le rôle et l'avantage obtenu par le président de la COBAN Bruno Lafon pour avoir donner son accord car il est évident que l'on ne signe pas ce genre de transaction sans avoir en retour un intérêt en compensation et difficile de croire au côté affectif entre les deux hommes. Quoi qu'il en soit, à ce jour la plus part des protagonistes sont toujours en place dans leur mairie et rajoutent une nouvelle casserole de plus dans leur parcours dans l'indifférence quasi générale. En tant que personne grugée, je m'interroge de savoir si la mairie de Lège Cap Ferret ne devrait pas rembourser les sommes obtenues, ce qui serait justice pour les contribuables lésés. L'épilogue de cette histoire est à venir et je ne doute pas d'y voir encore du croustillant venir refermer définitivement ce petit arrangement entre amis. A suivre.

 

Taliban mécanique

Il y a cinquante ans Stanley Kubrick avait bien anticipé l'époque d'aujourd'hui avec son film culte «Orange Mécanique». Les Alex Delarge sont revenus hanter le peuple afghan et terroriser les rêves des femmes afghanes. Les talibans 2.0 ont réussi à reprendre le pouvoir avec une telle facilité déconcertante et la lâcheté des occidentaux a propulsé l'Afghanistan dans le chaos absolu. Qui peut rester insensible à l'effroi de ces gens qui sont coincés et qui ne demandent que de vivre? Qui peut encore croire aux discours des talibans prônant toujours la charia la plus stricte? L'humanité a t' elle encore un sens dans ce monde anxiogène? Il ne suffit pas de faire le strict minimum en évacuant ceux qui peuvent approcher l'aéroport de Kaboul. Des réponses fortes et sans concessions devront répondre aux exigences des talibans pour ne pas laisser ce pays retourner à la barbarie. Nous nous devons d'accueillir tous ceux qui fuient les régimes totalitaires et l'obscurantisme qui va avec. C'est l'essence même de ce que nous sommes car c'est la peur qui régie l'égoïsme nous empêchant de tendre la main vers l'autre. La problématique est encore très loin d'avoir trouver sa solution alors nous devons montrer au peuple afghan, que nous la cherchons. Il y a vraiment urgence car en ne faisant rien, nous serions aussi coupables que les talibans.

1280x720_orange-mecanique-200463_5d652f254b278

 

Mécanique climatique

Pour finir, je voudrais vous laisser méditer quelques instants sur cette photographie de Sebastiao Salgado «La patte d'iguane». Toute son œuvre en noir et blanc est la définition pure de l'humanisme. La patte de cet animal millénaire sur cette roche volcanique veut nous faire comprendre que nous faisons tous partis de la même famille, celle de la nature, celle de la terre. Le dernier rapport du GIEC démontre que nous avons pratiquement atteint la limite mais les gouvernants ont opiné du chef avec quatre ou cinq lignes sur leurs réseaux sociaux trop préoccupés par l'information immédiate et les prochaines élections à venir, promettant des mesures d'urgence lors de la prochaine COP 26 à Glasgow... Désespérant....

https://news.un.org/fr/story/2021/08/1101392

salgado