edito du coin

 

Ça y est, le bassin d'Arcachon est bel et bien devenue une principauté. J'avais donc raison. Son Altesse sérénissime Yves 1er alias Yves Foulon maire d'Arcachon autoproclamé Prince d'Arcachonie veut effacer définitivement toutes traces du règne de «Don Saluste» alias Michel Sammarcelli ancien maire de Lège Cap-Ferret et ancien seigneur du territoire pour essayer de donner une nouvelle image étincelante de son royaume ou désormais le bling-bling devra s'imposer dans l'offre touristique pour éviter les hordes de congés payés qui dégueulassent les pavés du front de mer avec leurs incivilités et leurs gosses malpolis. La marque B'A qui avait été créé pour flatter les égos des barons et notables, dans laquelle le «pognon de dingue» des contribuables avait été investi en masse et dont j'avais déjà dit tout le mal que je pensais pour son non sens et sa crédibilité foireuse vient d'être relifter comme une vieille rombière de son électorat. Fini le bleu ringard et les pignots du vieux lion ferret-capien, vive la perle nacrée sur une coquille d'oeuf qui rappelle le faire part d'une naissance, symbole de renouveau et de pureté. Le nouveau né se prénomme Bassin d'Arcachon avec «un monde à part» pour le nom de famille qui décrit parfaitement bien la gouvernance de ce territoire.

Dans son bureau du SIBA(syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon) fraîchement décoré par des tableaux de Popette, une belle artiste qui offre lucrativement son talent à la propagande en sublimant une station d'épuration et un tuyau d'égout se jetant dans la mer, Son Altesse sérénissime achève sa séance de vélo elliptique pour parfaire sa plastique. Zaza alias Isabelle Laban la toujours directrice du pôle communication et promotion du bassin d'Arcachon au SIBA entre dans la pièce pour lui présenter le fruit de son dur labeur, la maquette de la nouvelle marque:

«-Monseigneur, excusez moi de vous déranger mais je voudrais vous présenter l'affiche qui représentera l'aura de votre règne.

-Tout d'abord tu m'appelles «Votre Altesse». Monseigneur était du temps ou tu embobinais le vieux lion mais comme tu vois j'ai dépoussiéré ce bureau qui sentait la naphtaline et les gonzesses de Popette ranime la fougue de ma jeunesse.

-Votre Altesse, j'ai pensé qu'une perle serait la meilleure des symboliques représentative de votre personne. Beauté rare et mystérieuse qui fascine, lisse et parfaite comme les traits de votre visage sur lequel votre teint halé rappelle la douceur de la nacre. Objet de désir et de plaisir qu’il faut protéger de la convoitise d’où cette parenthèse en guise de protection. Le nom de votre royaume y apparaît en grosses lettres indiquant une force, un lieu d'exception pour un territoire d'exception dirigé par un homme d'exception et un homme à part faisant du bassin d'Arcachon «un monde à part».

-Dis donc Zaza, vas y molo sur la flagornerie. Je ne suis pas «Michou» qui adorait les redondances de tous styles. Si tu es encore en poste, c'est uniquement parce que tu imprimes bien la pellicule et que ton coté glamour et sexy fait saliver les fidèles retraités qui te payent. Tes discours de marketing sont du charabia que toi même ne semble pas tout comprendre... mais tant que les baltringues qui m'épaulent approuvent sans rechigner cela t'évite de te retrouver derrière le bistrot de ton mari à vendre ses cailloux. Par contre me comparer à une perle... me flatte énormément et cette comparaison est absolument judicieuse.

-Et à défaut, Votre Altesse sait déjà bien les enfiler.

-Enfiler qui?!

-Les perles bien sur, Votre Altesse...les perles...»

https://youtu.be/2EdJy_vm5TU

 

logo-nouveau-3-bassin-darcachon

 

 ******

Placid et Muzo alias Gérard Ruiz président AD2BA (association pour le développement durable du bassin d'Arcachon) et Jean Mazodier président de Cap Termer tous deux membres de gestion du Parc naturel marin, la langue chargée d’hémorroïdes ont en bons petits soldats volé au secours de «la pantoufle» alias François Déluga président du PNM réelu à sa succession, qui avait été sérieusement critiqué pour cette pantalonnade d'élection et pour le bilan de son précédent mandat par Claude Bonnet vice président de la SEPANSO(fédération d'associations de protection de la nature et de l'environnement). Dans un article de Sud ouest, nos deux lascars ont fait un communiqué pour justifier le bien fondé de leur présence en tant que membres. Seulement pour contredire des paroles et les faits qui leurs sont reprochés, il faut quand même avoir des arguments solides et une bonne éloquence pour arriver à convaincre car dans le cas contraire, le ridicule livre une vérité impitoyable. Je pense qu'il aurait mieux fait de ne rien dire car ils viennent de donner du crédit à un précédent billet

http://www.lecridelabernache.com/archives/2021/01/16/38762380.html

Dans cet article ils disent :

«Faisant partie des associations qui se sont fortement mobilisées pour la création de ce Parc naturel marin, outil indispensable à nos yeux pour la protection et la mise en valeur du bassin d’Arcachon, nous pouvons mesurer les progrès accomplis depuis la mise en place de celui-ci.( Encore une fois, certes des choses ont été mises en place mais les progrès sont loin d'être visibles) Si la montée en régime de l’équipe du PNMBA fut relativement lente en raison des moyens alloués au départ,(Tu m'étonnes, les seigneurs n'en voulaient pas de ce parc afin de ne pas contrarier le business) celle-ci a élaboré au cours de ce premier mandat et soumis au conseil de gestion, un plan de gestion sur quinze ans qui fixe les grands chantiers à venir en particulier celui de la qualité de l’eau.( Bravo mais c'est quand même le rôle principal d'un parc naturel marin) Claude Bonnet ne peut pas l’ignorer puisqu’il l’a d’ailleurs voté au titre de représentant de la Sepanso (quoi de plus normal?!)

Claude Bonnet faisait part également de sa "colère" que des associations de protection de l’environnement agréées par la préfecture n’aient pas été retenues pour siéger au conseil du Parc marin, en l’occurrence Bassin Arcachon Ecologie (BAE) et la Coordination Environnement Bassin d’Arcachon (Ceba). "Est-ce qu’il considère qu’on ne peut siéger que si on est une association agréée ? (Non il a simplement dit sa colère parce que les associations agrées avaient été écartées) C’est là faire un procès en compétence aux associations nouvellement nommées !(C'est donc vous qui mettez en doute vos compétences puisque il n'en a pas parlé?!) Pour ce qui nous concerne ( A2DBA) nous n’avons pas le sentiment d’avoir failli à notre rôle représentatif lors du précédent mandat", répondent les deux présidents. (représentatif est le terme adéquat mais pour les compétences il va falloir être plus dissuasif)

Enfin, ils ajoutent: "Claude Bonnet considère que ce sont les élus qui ont la majorité au conseil. Il semble oublier le combat mené par l’ensemble des associations environnementales et des organisations professionnelles contre la première mouture du conseil de gestion qui donnait effectivement la majorité absolue aux élus, pour en arriver à la forme actuelle où ils ne disposent que de 28,6 % des sièges. Les autres membres, hors les représentants de l’Etat, disposent de 58,9% de ces sièges.(Oui tout est exact, sauf que c'est les élus qui ont les postes stratégiques et les 60% autres ne sont que des faire valoir) Qu’a-t-il fait, fort de cette répartition au sein du conseil pour faire entendre plusfortement sa voix, comme vice président, à l’encontre de ces dérives qu’il dénonce?" (Honnêtement, cette répartition a été critiqué plusieurs fois à vive voix et pas que par la SEPANSO et il faut être sourd pour ne pas l'avoir entendu)

https://www.sudouest.fr/2021/01/30/parc-marin-du-bassin-d-arcachon-deux-associations-repondent-aux-critiques-de-la-sepanso-8348688-2733.php

 

Gf_YZ5eR

 *****

Décidément cracher sur la SEPANSO est dans l'air du temps sur le bassin d'Arcachon. Après nos amis Placid et Muzo, voilà t'y pas que notre philosophe local «Confoulous» alias Joël Confoulan président d'une association de plaisanciers qui défend l'usage du banc d'Arguin(ABA) rajoute une couche sur la polémique. L'aigreur est un sentiment que je refuse et que je m'interdis d'accepter car mis à part les maux d'estomac qu'elle peut provoquer elle ne peut que fausser l'objectivité de mes pensées. Après avoir subi l'échec de son recours sur la mise en place du décret réglementant plus strictement l'usage du banc d'Arguin par les plaisanciers, après avoir été écarté de la nouvelle gestion du PNM, le voilà en train de manger son pain noir pour montrer la légitimité de son existence. En accusant la SEPANSO d'effrayer les prédateurs goélands et milans noirs qui chassent les sternes  caugek pour se nourrir de leurs œufs après que cette même association avait réussi  à obtenir la mise en place du fameux décret pour éviter tout proche contact avec une espèce protégée sur une réserve naturelle par l'espèce humaine à l'esprit liberticide comme celui des plaisanciers. Son comportement est surprenant et pitoyable. D'abord il serait intéressant de comprendre la cause de la venue de ces prédateurs et je pense qu'elle ne soit pas tout à fait naturelle. Donc si je reprends son raisonnement, dans les réserves africaines il faudrait que les gardes qui protègent les rhinocéros et les éléphants cessent la traque aux braconniers pour assurer la pérennité des safaris touristiques. C'est vraiment ridicule et je crois qu'il serait peut être temps qu'il reçoive sa tarte à la crème.

 

 

117210381

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/banc-d-039-arguin-des-plaisanciers-ne-veulent-pas-que-la-sepanso-effarouche-des-oiseaux-1162395.php

 ******

 

Je me l'imagine en train de lire ce billet, il aurait sûrement hausser les sourcils, retirer ses lunettes et rigoler un bon coup puis reprendre sa lecture, pouffer dans sa barbe de trois jours puis lever les yeux au ciel en disant :

« -Font chier ces mecs... »

Bon vent à vous Monsieur Jean Pierre Bacri... je suis si triste.

 

24635 (1)