IMG_20200517_130411

 

C'est fait, le deuxième tour des élections municipales sur le bassin d'Arcachon a livré son verdict complétant ainsi l'organigramme pour les six prochaines années. Si il faut certes relativiser les résultats par rapport au déroulement dans un contexte surréaliste , le constat est que l'on prend presque les même et on recommence. Dimanche soir, le sms d'un bon ami m'indique explicitement le résultat à La teste de buch :

« - Bonjour Monsieur, je voudrais passer une annonce sur votre blog : Perdu sur La Teste chien fidèle pas très malin répondant au nom de Rantanplan. Forte récompense, s'adresser à Yves, Marie Hélène, COBAS, SIBA. »

L'alliance entre les deux tours a tronçonné net les ambitions de « Niniche » alias Jean Jacques Eroles pour laisser son fauteuil de maire à « jamais deux sans trois » alias Patrick Davet.

A Lanton la musique ne fut pas la même. « Marine Morano »alias Marie Larrue a du attendre le décompte final cloîtrée dans son bureau pleurnichant en égrainant son chapelet. Après avoir recompté plusieurs fois les bulletins c'est finalement 13 bouts de papier qui allaient lui donner la victoire. Son JP d'amour de mari entra dans son bureau comme si il venait de s'enfiler deux rails de coke dans les narines.

« -C'est bon ma choupinette, tu reste la reine de la turlute. Dans le baba la « Peruche ». On dit merci qui ?...

-Euh ?...Merci Jacquie et Michel répond elle encore sous le choc

-Mais non bécasse... merci Tony Billard. »

Il est vrai qu'en refusant l'alliance, Tony Billard fort de ses 23 % au premier tour a permis le renouvellement du mandat de la maire sortante. Cependant c'est une victoire peu glorieuse qui annonce pour la dame, des lendemains pas si simples à gérer.

Maintenant que tous les fauteuils des mairies du bassin d'Arcachon ont trouvé les séants pour les occuper, il va être intéressant de voir comment le partage du gâteau à 230 millions d'argent public va être distribué. En effet les machine à cash que sont la COBAN (communauté d'agglomération du bassin d'Arcachon nord), la COBAS (Communauté d'agglomération du bassin d'Arcachon sud) et le SIBA (syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon) vont de nouveau être convoitées pour pérenniser le bien être à tous les béni oui oui qui mangent dans la main de ceux qui les nourrit. A l'heure ou j'écris ce billet, le dimanche 5 juillet 2020, les élections des présidents et vice présidents de ces nobles officines ne sont pas encore effectuées. Cependant il me semble pas trop difficile de donner le tiercé gagnant. Sur le nord bassin d'Arcachon à la tête de la COBAN, le « Béguey » petit coq en gascon alias Bruno Lafon maire de Facture Biganos n'aura aucune difficulté pour continuer de régner en maître sur ce territoire tant le consensus établi ne semble pas perturber la conscience des autres maires concernés d'autant plus que le monsieur serait capable de mordre si quelqu'un ose poser sa candidature. Avec la crise du Covid 19 les prix du béton et du goudron vont considérablement augmenter la note de l'agrandissement de sa zone commerciale alors qui de mieux que le maire concerné pour régler au mieux la douloureuse. Au sud bassin d'Arcachon à la COBAS « la Baleine » alias Marie Hélène des Esgaulx maire de Gujan Mestras n'avait pas cacher son ambition de continuer à tenir les cordons de la bourse. Cependant avec l'élection de Patrick Davet à La Teste elle perd la majorité des voix mais comme ce dernier est un grand ami de « Crème antirides » alias Yves Foulon le maire d'Arcachon, il se dit que ils ne s'opposeraient pas à la championne du monde de la régalade à la gestion d'argent public car son titre lui permet de montrer sa générosité quand la demande s'impose. Comme « El Franscisco » alias François Déluga maire du Teich a décidé de n'être candidat à rien, la voie royale s'ouvre pour « la baleine » pour qu'elle puisse continuer à tremper ses pieds dans un seau rempli d'or. Pour le SIBA il va falloir former un consensus et depuis le départ prématuré de l'ancien président « Don Saluste » alias Michel Sammarcelli ancien maire de Lège Cap Ferret, « Le dentiste » alias Philippe de Gonneville fraîchement élu sur la presqu’île aimerait bien poursuivre la voie de son mentor pour affirmer son pouvoir à l'oligarchie. Une nouvelle fois, ici aussi on prend les même et on recommence quoi ?! On peut quand même s'interroger sur la main mise de ces seigneurs du sud bassin d'Arcachon sur les portefeuilles de ces institutions ne laissant qu'aux autres les miettes de postes moins prestigieux et pantouflards pour essayer de montrer leur sens de l'équité à l'opinion publique. On peut même s'en inquiéter de voir que le clientélisme conservateur d'une politique obsolète qui privilégie toujours la vision du court terme ne va pas amener le changement nécessaire à la transition écologique. Heureusement parfois le bon sens arrive à prendre le dessus sur l'absurdité en refusant l'escale du bateau de croisière «Le Ponant» au large de la plage d'Arcachon. Une fois n'est pas coutume c'est même très rapidement que le parc naturel marin a posé son opposition à ce croisiériste. L'idée même d'accepter une telle possibilité me paraît tellement surréaliste. Pourtant j'ai lu et entendu que certains aimeraient construire des bassins en eaux profondes pour accueillir ces navires qui feraient tant de bien à l'économie locale. Pas mal de questions planent sur cette histoire. Bluff sur un coup de marketing de la part du croisiériste pour appâter le client ? Quoi qu'il en soit je ne souhaite ne jamais revoir ce style de navire dans les eaux du bassin d'Arcachon. Hélas l'absurdité des décisions deviendront souvent monnaies courantes sur ce territoire.

https://www.sudouest.fr/2020/06/25/les-paquebots-de-croisiere-ponant-ne-feront-pas-escale-dans-le-bassin-d-arcachon-7596987-2733.php

Par contre le comportement de « Crème antirides » m'intrigue beaucoup. Le monsieur se la joue trop modeste. Il ne contredit plus personnes, sage comme une image, ne s'oppose pas aux nominations et refuse même un siège de sénateur qui lui tendait les bras. A Paris la lampe à bronzer, les crèmes de visage jour et nuit et la petite bouteille d'eau des Abatilles étaient déjà posés sur le bureau avec la photo de la queue de la baleine fraîchement encadrée. Mais non pas pour lui. Les républicains avait un candidat tout pimpant mais la stratégie de la loose droitière en a décidé autrement. « Foufou » se convertit au zen. Avec le confinement il est devenu arboriculteur connaissant la moindre essence capable de soigner les maux de l'espèce humaine.

https://www.sudouest.fr/2020/07/05/arcachon-les-nouveaux-totems-du-parc-mauresque-7630339-2733.php

Il envisage de planter des arbres partout au milieu du béton de sa ville et un baobab trônera fièrement sur la place de sa kommandantur ou il pourra réunir les sages de son conseil municipal sans ceux de l'opposition il va de soit, pour décider d'implanter des cactus Aleo Vera sur le front de mer qui estampillés de la marque BA, soigneront l’ensemble des curistes et l’arthrose de ses administrés...

Voilà voilà … Prenez soin de vous et BONNES VACANCES