ad7063d534b6362ca982ec346cc0a945-1553866309

Je dois avouer que ce petit été indien sur le bassin d'Arcachon a monté à son maximum le curseur de ma feignantise . Les sujets ne manquaient pas et je cherchais une accroche pour pouvoir les coucher dans un billet mais Jeannot m'avait invité à passer une journée sur l'eau pour aller attraper quelques casserons. Autant vous dire qu'il fut impossible de me joindre car mon cerveau était exclusivement réservé à cette partie de pêche. J'aime bien Jeannot et je sens que lui aussi est ravi de passer la journée ensemble. Cette sortie annuelle est juste pour nous. Un moment de partage ou chaque minute amène les silences qui remplacent les mots pour que le temps qui happe nos carcasses nous fasse disparaître dans les reflets du ciel sur cette mer d'huile pas loin des cabanes tchanquées. Au fil des ans Jeannot avait vite assimilé le geste de la turlutte et le bougre n'était pas loin d'avoir le troisième œil pour me battre. Un challenge qui m'obligeait à me concentrer un peu plus souvent dans mes moments d'errances quand il avait la main chaude, pour que l'élève ne dépasse pas le maître. J'ai un certain standing à tenir. Je lui ai tout appris quand même ! Ce fut une superbe journée pour rentrer au port l'esprit léger et nos seaux bien remplis de casserons. La nuit s'invite de plus en plus vite dans le soleil couchant obligeant la pose d'un pull sur les épaules signe que l'été indien s'achève comme l'apparition du panneau « the end » sur un vieux film noir et blanc. Dans la quiétude de cette marée montante, que le temps est en apesanteur dans le ciel rougeoyant je remarque ces trois couples d'un âge bien avancé qui marchent paisiblement dans les dernières vagues qui lèchent la plage. Ils se tiennent tous par la main comme deux ados profitant de leurs premiers émois, m'amenant une petite pointe de nostalgie. Même sans être tactile, sentir les doigts de l'être aimé s'entrelacer doucement avec les siens, jouant de la caresse subtile pour fuir dans l'éphémère est un pur instant de bonheur. Hélas mon bien être fut évaporé quand la vieille dame laissa échapper ces quelques mots :

« - La couleur de l'eau est quand même bien dégueulasse... »

 

 

1216-eyre-mar-une-exposition-annulee-e1567785160745-634x0-c-default

Effectivement ce nouveau millénaire laisse éclater tous les paradoxes. Dernier exemple en date, pour l'ouverture de la saison culturelle de Marcheprime, la directrice et le maire ont demandé à l'artiste Valérie Liauty de retirer ses toiles représentant des doigts d'honneur de son exposition « Changeons les choses » comme si on demandait à Joey Star d'enlever quelques couplets de ses chansons pour un concert. Il fallait du plus politiquement correct pour ne pas froisser le futur électorat des prochaines municipales. Quelle hypocrisie de voir une telle censure de nos jours ! Valérie a tout remballé en signe de Fuck Off. Bravo. En plus elle sont chouettes ses toiles.

https://www.ladepechedubassin.fr/2019/09/06/actualites/bassin-darcachon-a-marcheprime-lartiste-et-ses-oeuvres-priees-de-plier-bagage/

 

ba danger

Macron_doigt_d_honneur-4b446

815711ed7a0f500cd5e1c788804d72f9

Les doigts d'honneur sont partout autour de nous comme si il en pleuvait. Dans chaque parole de l'autre escroc Donald Trump, dans les réformes de notre mignon président Macron, dans les décisions environnementales des maires du bassin d’Arcachon, dans le regard de mon supérieur hiérarchique mais sûrement pas dans les yeux de mon chien. C'est ainsi, il faut désormais apprendre à les distribuer pour ne plus les recevoir sans rien dire. Les administrés du sud bassin d'Arcachon ont le trou de balle aussi large qu'une bouche de métro, ceux du nord ne peuvent plus s’asseoir et malgré les litrons de vaseline engloutis ils vont peut être continuer à mettre dans l'urne le nom de leur violeur. Je ne vous parle pas de ce qu'ils se font entre eux, la décence m'oblige à rester soft. Laurent Maupilé se voyait déjà vizir du grand Marquis de Gonneville à Lège Cap-Ferret mais c'est en serrant les dents et les fesses qu'il a accepté le refus du seigneur pour finalement donner sa démission lors du dernier conseil municipal afin de se retirer momentanément dans un temple tibétain.

https://www.ladepechedubassin.fr/2019/09/27/actualites/lege-cap-ferret-laurent-maupile-a-demissionne-du-conseil-municipal/

La campagne électorale des municipales 2020 du bassin d'Arcachon va être un festival orgiaque de doigts d'honneur dans les promesses des maires sortants près à tout pour continuer leur œuvre funeste. Il est grand temps de changer cela pour ne plus rester penché en avant le pantalon sur les chevilles en disant merci. La route est encore longue et risque de devenir très glissante.

91954947

 

Heureusement parfois, il est bon de se moquer de l'arroseur arrosé. En 2012 je vous avais signalé la stupidité d'un P.P.P (partenariat public privé) pour 3 piscines à moins de 15 kilomètres d'intervalle décidé par trois édiles du sud bassin d'Arcachon pour satisfaire leur propre ego.

http://www.lecridelabernache.com/archives/2012/11/16/25598806.html

Ils étaient tellement heureux de poser la première pierre mais il n'a fallut qu'à peine 7 ans pour commencer à voir les emmerdes voler en escadrilles.

premiere-pierre-posee-a-gujan-mestras-qui-disposera-enfin-d-une-piscine

https://www.sudouest.fr/2019/09/24/piscines-du-bassin-d-arcachon-le-partenariat-public-prive-en-question-6605742-10414.php

Et si vous n'avez pas encore compris.. alors je ne peux rien pour vous.

 

A Facture Biganos il n'a pas fallu de procès pour faire taire le coq gascon « le Béguey » alias Bruno Lafon maire de la ville. Malgré l'avis défavorable du commissaire enquêteur stipulant que la société n'était pas fiable Nono se lançait corps et âme pour la construction de son crématorium et sa ténacité amena la réussite à son projet. Malheureusement le groupe Etchart qui faisait l'objet d'un contrat de délégation est parti sans crier gare laissant sa charge à la commune. Ce devrait être une facture de 200 euros de plus par crémation épongée par les habitants par rapport à une crémation à Mérignac ou Montussan. La aussi, pas besoin de faire un dessin pour comprendre.

http://www.lecridelabernache.com/archives/2015/03/20/31744486.html

 

97708233

C'est à Arcachon ou « Crème antirides » alias Yves foulon le maire s'est retrouvé empalé tout entier sur le doigt d'honneur des associations citoyennes qui se sont battues farouchement contre le projet pharaonique du Pole Océanographique. Cette histoire est vraiment minable et la solution prise devrait être plus raisonnable à l’entendement. Aucunes excuses ne peuvent entacher ce résultat et elles sont même irrecevables. C'est bien grâce aux combats, à la lutte des opposants que le bon sens est revenu pour s'imposer. Que de temps perdu, que d'argent gaspillé mais quand le non l'emporte enfin, c'est gratifiant car la bétonnière restera grippée au moins pour un petit moment.

http://www.lecridelabernache.com/archives/2014/07/20/30283716.html

 

 

116515277

Il avait le petit truc en plus que ces successeurs n'ont pas. C'était un grand requin de la vieille politique à papa. Grand père de Greta Thunberg avec « La maison brûle et nous regardons ailleurs » prononcée en 2002. Son parcours politique fut « ça m'en touche une sans faire bouger l'autre » mais il s'opposa farouchement à l'impérialisme américain contre la guerre en Irak en 2003 et les guignols de l'info en firent un personnage terriblement attachant que même super menteur n'arriva pas à faire oublier qu'il fut quand même condamné à deux ans de prison avec sursis pour détournement d'argent public et abus de confiance. Il suffit de regarder cette photo ou Simone Veil vient juste d'ëtre nommée ministre de la santé,pour tout lui pardonner... C'est fait. Bon vent Monsieur Jacques chirac...

DDj4-eWXkAAmoKb