affiche-magicien-13-619x920

 

Quand la politique à papa sévit encore de nos jours, cela en deviendrait presque risible jusqu'à en devenir absurde. Celui ci je ne l'ai pas vu venir. Il est sorti du chapeau pour prendre la défense de l'oligarchie arcachonnaise contre ce méchant préfet qui jette des troncs d'arbres dans les roues des projets d'urbanisation des seigneurs du bassin d'Arcachon. Il a usé de sa fonction pour interroger le ministre de l'écologie François de Rugy dans une question écrite numéro 08342. Cette question écrite serait presque passée inaperçue à la veille d'un réveillon mais grâce à la vigilance d'une sentinelle elle a pu être mise en lumière puis diffusée. Le point positif à cette question écrite montre la difficulté des barons locaux à continuer de faire tourner leur machine à cash à cause de Didier Lallement , un préfet trop pointilleux sur les lois en vigueur. C'est l'ultime recours pour faire muter ce belligérant pour quelqu'un de plus compréhensible à leur conception de la protection de l'environnement. En toute discrétion ils ont demandé à un ami d'aller prêcher pour leur paroisse, dans les dorures parisiennes. Ce monsieur a remplacé une démissionnaire«référence» sur le territoire du bassin d'Arcachon, «la baleine» alias Marie Hélène des Esgaulx maire de Gujan Mestras. Ce bonhomme est Alain Cazabonne sénateur de la Gironde et quand on se lance à la recherche de son pedigree, le sourire arrive vite aux lèvres. Quelques jours avant qu'il ne pose sa question au ministre, il venait de se faire condamner avec son frère jumeau Didier(adjoint maire d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux) pour prise illégale d'intérêts et abus de biens sociaux. 300000 euros d'argent public sur quatre ans pour Alain et 35000 euros de frais non justifiés pour le frérot. Je vous rassure, pas de peine d'éligibilité juste des amendes cacahuètes de 5000 et 10000 euros en guise de punition. En poursuivant sur les réseaux sociaux du sénateur, mis à part les comptes rendus des cérémonies de voeux ci et la, des rencontres pour se pavaner avec un ministre en fonction et une photo d'une congrégation sénatoriale tous frais payés au siège de L'ONU pour discuter chiffon et balayette sur sol glissant, rien sur cette question écrite. Mais que contient donc cette lettre pour être tellement secrète? Un petit décryptage s'impose à la sauce bernache.

 

Équilibre entre préservation et protection des espaces naturels et le développement urbain.

(Déja dans le titre on voit que le bonhomme passe de la pommade au ministre. Mots positifs mis en avant équilibre, préservation, protection, naturels) 

Alain Cazabonne attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire sur la nécessaire conciliation entre développement urbain et préservation des espaces naturels. 

( Si on remarque bien, par rapport au titre la construction de la même phrase a changé juste en inversant les termes . On ne parle plus d'équilibre mais d'une nécessaire conciliation.. puis la mise en avant est le développement urbain par rapport à la préservation des espaces naturels.)

En effet, les dix-sept maires des communes du syndicat mixte du bassin d'Arcachon et du val de l'Eyre ont vu leur schéma de cohérence territoriale (SCOT), qui avait été adopté à l'unanimité en 2013, annulé par le tribunal administratif au motif de l'insuffisance de son rapport de présentation ; cette annulation a été confirmée par la cour d'appel de Bordeaux en décembre 2017.

(Il faut quand même rappeler que le SCOT proposé était complètement démesuré et illégal, que malgré les recommandations et les multiples procédures judiciaires toutes gagnées par les associations environnementales et citoyennes, l'oligarchie arcachonnaise a voulu quand même faire un passage en force, mettant cinq années de travail et des millions d'euros du contribuables à la poubelle)

Du fait de cette annulation, les ouvertures à l'urbanisation doivent être soumises à la validation du préfet. Or, de nombreuses communes ont vu leur projet annulé par le représentant de l'État.

(En effet, le nouveau préfet en place Didier Lallement ne fait qu'appliquer la loi et rien que la loi essayant de le faire entendre aux édiles en place.)

Ces nombreux refus, dans un contexte d'accroissement de la population, reviennent à empêcher toutes réponses aux besoins des habitants en matière d'emplois, d'équipements et de services.

(Je ne sais pas si il faut rire pour de tels arguments par contre ceux qui suivent, on peut rigolé à gorge déployée)

Ces élus locaux sont particulièrement attentifs à maintenir un juste équilibre entre préservation et protection des espaces naturels et développement urbain. Le bassin d'Arcachon doit être protégé et sauvegardé.

(Tiens ! Il refourgue de la pommade en remettant dans l'ordre la phrase du titre pour positiver les actions des élus locaux. Maintenir, un juste équilibre, préservation, protection qui revient dans le texte.. Ces messieurs dames distillent que de la bonne volonté avec la fibre verte en eux)

Cependant, en étant soumises au règlement national d'urbanisme(RNU), lesdites communes ne peuvent pas ouvrir une partie de leur territoire à l'urbanisation, nécessaire à vitalité économique et touristique du bassin d'Arcachon.

(Non.. ils ne peuvent simplement plus faire n'importe quoi)

Ainsi, il l'interroge sur les outils que le Gouvernement compte mettre en place afin de faciliter les ouvertures à l'urbanisation pour les communes soumises au règlement national d'urbanisme dans le respect des espaces naturels.

(Il suffit de respecter les lois déjà écrites et de les appliquer.)



En conclusion, cette question écrite montre une nouvelle fois un mal qui ronge la démocratie en essayant d'imposer un changement par un parlementaire peu scrupuleux qui lit un papier écrit par ses amis. Désormais la preuve existe que ceux qui ont contribué à sa rédaction n'ont aucunes intentions de privilégier la sauvegarde du bassin d'Arcachon préférant profiter pleinement, goulûment des fruits de l'urbanisation.Ce n'est pas un scoop mais ils sont démasqués au grand jour. Cette mascarade doit cesser. Tous les amoureux du bassin doivent s'offusquer d'un tel comportement. Il va être temps d'agir en diffusant cette information au maximum. Les prochaines élections municipales vont être capitales. Les mauvaises personnes à éjecter ont désormais un visage et un nom, il ne faudra pas se tromper.

http://www.ladepechedubassin.fr/2019/01/24/actualites/developpement-dubassin-le-senateur-alain-cazabonne-en-appelle-a-francois-de-rugy/