EDITO

 

Cet automne le bassin d'Arcachon ressemble presque à un printemps californien. Tee shirt et tongs sont de sortie pour savourer pleinement cette douceur inespérée. Pourtant j'aimerai tellement qu'il pleuve un peu. Juste pour que les cèpes poussent. Hélas je crains que les carottes sont cuites pour cette année. Mais surtout j'espère que le dicton de mon grand père«année sans cèpes amène les tempêtes» ne se concrétisera pas cet hiver car j'en connais qui vont serrer les fesses en priant. Don Saluste alias Michel Sammarcelli maire de Lège Cap Ferret  commence à prendre conscience des potentielles catastrophes pour sa presqu'île en rechargeant le cordon dunaire de 40000 m3 de sable. J'ai déjà écrit tout le mal que je pensais sur le réensablement. C'est mettre un pansement sur une plaie ouverte. C'est extrêmement coûteux pour une efficacité moindre qui va changer la configuration des fonds marins en créant de nouveaux courants susceptibles de devenir plus destructeurs. Malheureusement il n'y a pas grand chose à faire face à l'érosion naturelle si ce n'est de maîtriser l'urbanisation et l'impact humain face à ce phénomène. Le silence des services de l'état et des chercheurs montre bien cette impuissance et il faudra bien admettre une bonne fois pour toute que le laxisme opéré dans l'urbanisme depuis des décennies donnera le ton de dangerosité pour l'avenir. Alea jacta est.

Alors oui, toutes ces manifestations, ces marches citoyennes contre le dérèglement climatique sont une bonne chose mais inefficaces face à l'indifférence des gouvernants et des lobbys. Le temps est l'ennemi de l'urgence et pour réussir à sauver ce qui peut être sauvé, il faut agir sans concertation car les belles paroles des dirigeants ne feront pas repousser les fleurs. Que penser quand notre président Jupitérien remplace son ancien ministre de l'agriculture Stéphane Travert pro lobby par Didier Guillaume disant que c'est aux scientifiques de faire la preuve ou non qu'il y a des conséquences à l'usage des pesticides ou pas? Ou encore à la nouvelle secrétaire d'État à l'écologie Emmanuelle Wargon qui fait l'éloge de l'huile de palme et des ogm en ayant travaillée pour Danone le 5ième pollueur de la planète et en étant sous les ordres de François de Rugy carriériste et serpillière devant les lobbys. Ne me dites pas que vous croyez en Trump pour sauver le climat ou à Poutine ou à Merkel. Alors qui d'autres mis à part nous? Je crois qu'il va falloir s'adapter à subir la violence environnementale et devenir fataliste face à l'adversité. Mis à part un soulèvement citoyen, je ne vois pas d'autre solution.

PS : Je tiens à féliciter le nouveau préfet de la région et de la Gironde Didier Lallement qui est un véritable rempart aux décisions des barons locaux et qui est un gros espoir dans la lutte pour la sauvegarde de l'environnement. Cela faisait bien longtemps qu'une telle autorité n'avait pas autant contrarié l'oligarchie arcachonnaise. Il est en place pour quatre ans mais c'est déjà pas mal.

 

Heureusement la légèreté des conseils de quartiers de la ville d'Arcachon m'apporte du baume au cœur. Les compte rendu de « Bernie » alias Bernadette Dubourg dans le journal sud ouest sont des sucres d'orge pour mon esprit. Paru le jeudi 18 octobre 2018 page 20 b journal sud ouest:

« -Merci pour la gratuité des toilettes publiques, c'était une de vos promesses avant la fin du mandat. Vu l'âge des habitants d'Arcachon, c'est un soulagement s'exclame un monsieur. Et manifestement, il n'est pas le seul des 200 personnes réunis dans l'auditorium à apprécier cette récente décision du conseil municipal.  « Quand nous marchons vers le port, nous avons des besoins, or, on ne peut pas toujours les soulager » observe un autre monsieur « Il y a du pressant, pressant » convient le maire Yves Foulon, « On est en train d'identifier les endroits ou il en manque. On a compris qu'au port, il y a un désert toilettique. »

il aurait même pu rajouter :« -Pas d'inquiètudes mes amis. Pour vos prochaines étrennes, point de vélo, point de panier garni mais nous avons sollicité un partenariat avec l'entreprise Tena pour vous fournir des couches adultes pendant un an et moins 50% jusqu'aux prochaines élections municipales.

Manifestement , il y a d'autres besoins à satisfaire dans ces sanisettes. Ce monsieur raconte une scène observé place Thiers :  « Quand vous voyez une personne sortir , vous vous dites que c'était un besoin;quand vous en voyez deux, vous vous interrogez ; quand vous en voyez trois, vous vous dites que c'est un trafic.

J'imagine bien ce qu'il peut y avoir dans la tête de ce monsieur qui toute la journée, assis sur son banc, observe les gens entrant dans la sanisette. Quand aller dealer de la came dans cette souricière, il faudrait être complément idiot. Mais pourquoi pas ?

« -Cela concerne la police, on y veille assure le maire.

Bon les gars changez d'endroit, vous êtes grillés maintenant.

Un riverain de la place des marquises évoque la présence d'un jeune SDF de vingt ans qui passe la nuit sous le porche de son immeuble : « Pour lui c'est une situation dramatique, et pour nous, c'est le risque de le heurter, le matin en ouvrant la porte. »(salaud de pauvre) « j'imagine que les services sont déjà mobilisés, on va mettre les moyens pour qu'il soit déplacé, avec le CCAS pour le volet social et la police municipale, pour ne pas que ça génère un trouble à l'ordre public » explique le maire.

Et là !! tout part en vrille...

« Avant hier soir, ils étaient sept (et pas un de plus) sur le parking du casino avec des chiens en liberté,(Bouh, c'est affreux..) il y a des femmes qui n'osent plus prendre cette rue, la nuit » ajoute une dame. « je partage votre avis, on va se donner les moyens de régler ça » confirme le maire.

Tiens tiens, cela ne vous dit rien... Son ami Sarkozy allant dans la banlieue qui voulait utiliser le Karcher. Décidément la vie sociale de cette ville est trépidante. Allez continuons la lecture...

Avenue Lamartine, une dame trouve qu'il y a « des feuilles partout » : « la balayeuse ne passe pas plus, elle est en panne ou en grève ? » sourit elle.

C'est vrai, ces fainéants de prolos ne ratent pas une occasion pour ne rien faire.

« Cette année les feuilles des platanes tombent très rapidement , à cause de la sécheresse. On va s'organiser pour les prochaines années » répond Yves Foulon.

Ouah, la Palice n'aurait pas fait mieux. C'est vrai qu'en automne les feuilles tombent, en hiver il peut faire froid,en été il fait chaud et au printemps il faut se couvrir.

Ah, et puis, les animaux. Lundi soir il était question de sangliers aux Abatilles ; mardi soir, de chats au Moulleau ; et hier soir de pigeons, comme il avait supposé : »il faut arrêter de leur donner à manger » répète t'il. Et ce soir ? (Conseil de quartier de la ville d'hiver) Fin de l'article.

Pour les sangliers comme il dit « c'est avec un fusil qu'on arrive à les tuer », pour les chats mieux vaut les euthanasier et on arrête de jeter des graines aux pigeons. Pour la ville d'hiver, mis à part des hordes de touristes déambulant dans les méandres des rues, il ne doit pas y avoir beaucoup animaux sauvages perturbateurs. Pas contre, personne ne s'est interrogé du pourquoi de la présence des sangliers en ville, personne n'a dit qu'à force de bâtir dans les parcelles, leur espace de vie se réduit de plus en plus. C'est comme ces salauds de migrants qui viennent chez nous car il n'y a plus rien à bouffer chez eux. Comme ces ours polaires fouillant dans les poubelles car la glace fond trop vite. Abattons tous ces parasites qui nous pourrissent la vie. Allons monsieur maire un peu de cran. Personne dans l'assistance n'a osé lui demandé pourquoi il aimait tant le béton. Surtout pas de contradiction, au risque de perdre le petit cadeau de fin d'année. Vraiment ces conseils de quartier ne servent qu'à rajouter une énième couche de propagande pour qu'à la fin de chaque réunion, il puisse conclure par :

« Mesdames messieurs, surtout n'oubliez pas de mettre le bon bulletin dans l'urne. »

Oui, c'est vraiment affligeant de voir, d'entendre, de lire et de savoir.... qu'il n'y aura pas de cèpes cet automne.

 

 

Et puisque que nous sommes dans l'affligeant on peut se demander comment l'âme de Éric Zemmour puisse t 'elle être devenue aussi néfaste et nauséabonde avec l'histoire des prénoms français? Il est intéressant de voir un serpent se mordre la queue jusqu'à essayer de la manger pour engloutir entièrement son idéologie. Cet homme multi récidiviste dans la provocation et la condamnation judiciaire profite d'une émission télévisée pour créer le buzz médiatique afin d'essayer d'exister dans la lumière. La crédibilité de ses paroles résonne comme le toscin dans la campagne et le déclin absorbe son intelligence indéniablement. Quand l'absurdité de ses certitudes deviennent burlesque, le débat n'a pas lieu d'être car ses justifications accentuées par sa vanité ne peuvent plus l'excuser aux yeux de ses employeurs et de ses fidèles. Il est le rat pris au piège dans sa cage qui montre les dents dès que la porte s'ouvre. Laissons lui la porte ouverte pour qu'il vocifère sa polémique dans la lumière afin de vendre sa marchandise et sa communication lui permettra de se hisser sur la deuxième marche du podium des meilleures ventes avant d'agoniser dans les limbes du temps qui passe comme une bouse en plein soleil. Triste Sir. Sur la première marche du podium c'est Riad Sattouf avec le dernier tome de « l'arabe du futur». Je conseille chaudement la lecture de cette BD car même si vous êtes allergique à la bande dessinée, la richesse des textes vous transportera dans l'autobiographie de l'auteur ou son enfance libyenne et syrienne vous ouvrira fortement l'esprit  sur le monde oriental et puis... il est devant Zemmour.