jumiegeslitsdarbres

 

En cette saison estivale bien avancée, le bassin d'Arcachon ne ronronne pas comme d'habitude. Il y a beaucoup moins de monde. Notre Zaza alias Isabelle Laban directrice du tourisme au SIBA (syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon) a beau rester optimiste en disant que la quantité ne fait pas le chiffre d'affaires, je pense que certains commerçants vont devoir beaucoup vendre en quinze jours pour rembourser la location saisonnière du fond de commerce. Bien sûr cette non fréquentation peut trouver toutes les explications imaginables mais prendre les gens pour des dindons en pétant plus haut que son cul est l'une des raisons à ne surtout pas sous-estimer et les effets du développement du tourisme de masse imposés depuis quelques années par l'oligarchie arcachonnaise pourrait se montrer très vite beaucoup plus contre productifs. Pas d'inquiétude, le retour sur investissement de nos impôts retomberont quand même dans les poches de quelques uns. Pour les autres il y aura distribution de mouchoirs. A méditer.

Pendant ce temps, Michou l'ami des stars, le Don Saluste de la presqu'île alias Michel Sammarcelli maire de Lège-Cap Ferret fait des caprices d'un petit enfant face au préfet de la région. Le patriarche veut absolument assurer la pérennité de sa proche communauté avant de céder son trône à un fidèle beni oui oui. Mais à quel jeu joue donc ce vieux briscard? On sait bien que les services de l'état éprouvent une profonde empathie pour les élus locaux du bassin d'Arcachon et que le bon sens d'un préfet n'était pas trop d'usage dans cette région. Sauf qu'aujourd'hui le nouveau préfet de la Gironde Didier Lallement a déjà eu un contentieux avec l'édile en s'opposant à son projet de palace au Cap Ferret, l'obligeant désormais à utiliser le bon sens pour contrer l'appétit de ce bon vieux maire. Don Saluste n'est pas du style à lâcher prise et supporte très mal la contradiction. Cette guéguerre hormonale peut devenir un alibi utile car avec la suppression(à juste titre) du SCOT (schéma de cohérence territoriale) on repasse au vieux RNU (règlement national d'urbanisme..)qui avec ses règles plus laxistes sur l'urbanisme pourrait lui permettre de balancer une dernière folie avant de tirer sa révérence. Alors ce ne serait plus:

« il est l'or Monseigneur» mais plutôt:

«il est l'heure de partir monsieur.»

https://www.sudouest.fr/2018/07/27/lege-cap-ferret-la-suspension-du-plu-ne-peut-que-nuire-au-territoire-estime-le-maire-5267357-3246.php

 

Heureusement qu'il y a moins de monde car la présence fécale dans les eaux de baignade des plages d'Arcachon 18 fois supérieur à la norme maximale n'a entraîné aucune fermeture des plages. Les vents ont soit disant tourné et les courants aussi rendant les contrôles suivants vierges de toute impureté. L'âme de  Garcimore devait flotter dans le ciel arcachonnais et le contrôleur des services de Michou attendait sagement de faire son prélèvement en sirotant un spritz à une terrasse devant la conche du Mimbeau une fois que l'iode  aura remplacer le musc humanoïde chargé en substances illicites des fêtes ferretcapiennes. Encore une fois, pas d'inquiétude avec «Crème antirides» alias Yves Foulon maire d'Arcachon ces seigneurs fourniront gratuitement de la cortisone aux vacanciers pour les gènes occasionnées aussi généreusement que la vaseline à leurs administrés. Simple principe de précaution... peut être même qu'ils demanderont à Maître Duclos Ader de plaider leur cause.

https://www.sudouest.fr/2018/08/06/arcachon-une-pollution-passagere-sur-la-plage-pereire-5288881-739.php

 

Si le nombre de touriste est en décroissance, les gros dégueulasses sont en augmentation. C'est dingue de voir tant d'incivilités au mètre carré. Je ne comprends pas ce non respect de la nature et ce je m'en foutisme qui touche toutes les classes sociales. Totalement désespérant. Le surréalisme atteint même son paroxysme quand à la nuit tombante, tassé dans la pénombre de mon jardin cherchant la bise de fraîcheur comme l'odeur d'une tarte aux pommes dans le four je trouve enfin le coupable de mon désagrément passager. L'été les petits trottoirs herbeux de ma rue deviennent les toilettes canines des vacanciers de passage et marcher pieds nus pour rejoindre la plage en évitant le bitume brûlant tourne au parcours de Koh Lanta. Mais depuis quelques jours chaque matin un majestueux étron trônait fièrement en plein milieu de mon portail d'entrée et ce soir, les yeux remplis d'innocence de ce griffon qui fixait mon regard en achevant sa besogne était beaucoup plus respectable, plus excusable que ceux de son maître qui tourna sa tête avant de continuer son chemin comme si de rien n'était une fois le devoir accompli. Alors je ramassais cette offrande dans un sac plastique pour suivre discrètement le bonhomme. C'est en refermant son portail en fer forgé d'une belle arcachonnaise que je déboulais aussi sec pour vider le sac presque sur ses pieds. La musique d'Ennio Morricone flottait dans l'air. J'arrivais même à entendre l'harmonica de Charles Bronson quand nos regards se mirent en duel. J'attendais le moindre indice pour lui envoyer mes cinq doigts dans sa tronche.

«- Excusez moi » me lâchait il piteusement.

Race-Barbu-Tchèques

Sur le parking de la plage du grand crohot en face du surf club, un espace boisé permet de piqueniquer à l'ombre des pins et couper à travers pour rattraper l'accès de la plage principale. En arrivant dans le creux de la butte, les kleenex éparpillés sur les aiguilles de pins comme des confettis sur une moquette un soir de fête, des serviettes hygiéniques usagées qui baillaient aux corneilles ci et là, une culotte de grand mère aux couleurs gastriques ne laissaient aucun doute sur l'origine des coupables malgré la présence de toilettes publiques à 50 mètres. C'est alors qu'un chien est apparu. Nous nous sommes regardés et.. j'ai baissé les yeux...

Pour finir sur une note positive il faut féliciter le Chili qui interdit officiellement l'usage du sac plastique et qui régule le tourisme de masse sur l'île de Pâques.
https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/tourisme-sous-surveillance-a-l-ile-de-paques_126412

 

Je vous encourage à acheter le dernier ouvrage du photographe Stéphane Scotto. « Bassin d'Arcachon, une autre planète » A travers ses photos aériennes du bassin d'Arcachon, au milieu de ses multitudes tableaux abstraits on découvre l'essence de la vie et la musique des mots d'Hervé Hélary nous rappelle sa grande fragilité tout en évitant de chercher une métastase sur une radiographie car notre rôle est avant tout de protéger la vie.

https://stephanescotto.com/photo/livres/livre-bassin-darcachon/

 

le-banc-d-arguin

 

Allez, un petit cadeau à vous mettre dans les oreilles pour se dégourdir les jambes. A mettre sur votre playlist pour l'apéro.