jumeau

 détournement du dessin de Geluck

 

 

IMG_20170630_181803

C'est sûrement cet exécrable temps hivernal qui me rend mélancolique et qui fait tourner à plein régime les neurones traînant dans ma boîte crânienne. Non Donald Trump n'est pas le génie qu'il pense être mais plus que cela. C'est le nouveau Dieu des temps modernes, le guide suprême de la connerie. L'époque montre qu'un abruti sachant communiquer peut devenir tout puissant, qu'un raciste misogyne presque analphabète peut en 140 signes être propulsé «maître du monde». Le bonhomme ne fait pas dans la dentelle. Il balance le lourd de sa pensée primitive brute de décoffrage laissant les algorithmes faire le buzz pour propulser sa propagande. Il fracasse les protections des plus démunis. Il se torche les fesses avec les traités écologiques. Il bichonne les puissants pour que les chiffres économiques brillent de mille feux et les goinfres rappliquent illico pour passer à la machine à laver tous les billets des paradis. Ainsi Apple va payer une ardoise de 38 milliards de dollars au fisc américain et investir dans le pays pour créer de l'emploi sauf que Donald va lui en redonner 50 pour taxer modestement le chiffre d'affaire de la firme. Ainsi l'argent exotique devient officiellement légale. Blanc comme neige. 300 milliards de dollars et les mains propres. Au Diable le travail des enfants, au diable l'obsolescence programmée tant qu'il y a de la demande...

Les états unis ont accouché du Trump de base alors que de l'autre côté de l'Atlantique un jumeau règne sur le trône de France. Attention, le Jupiter à la pensée complexe est un Trump haut de gamme. Emmanuel Macron est beaucoup plus intelligent, plus subtil que l'original avec le petit supplément de french touch. C'est avec la vaseline et la roublardise qu'il applique la même politique. En regardant la situation de près il est marrant d'y voir pleins de similitudes ou de coïncidences. La gémellité sans doute ?!

Ils font ce qu'ils ont dit.

La différence d'age entre conjoints et des first ladys qui font le glamour pour le papier glacé des journaux afin de régaler la populace et le redneck. Mélania a bien fait comprendre qu'elle était marié avec un abruti plein au as pour ne pas retourner dans son pays de merde comme il dit. Brigitte c'est autre chose. C'est un poisson dans l'eau. Elle s'éclate comme une folle dans les draps de la république et elle assure grave en gardant toujours un œil et une main ferme sur son investissement.

Nos deux gaillards ont fait exploser tous leurs opposants pour mieux régner. Notre président a quand même bénéficié comme on dit chez nous d'une «Choune monumentale»  en profitant d'un parfait alignement des planètes suivies de conjonctures favorables. Mais la chance sourit aux audacieux, n'est ce pas?! 

Ils détestent  tout corps étranger pouvant perturber un métabolisme. En France, la dernière loi discriminatoire sur les migrants est simplement odieuse tout comme la construction d'un mur ou l'évocation de pays de merde.

Ils régalent ceux qui avaient misé sur eux en mettant la main à la poche pour accéder au pouvoir et ils continuent de les récompenser en faisant croire que seuls les puissants pourront venir en aide aux plus faibles si ces derniers se prennent la peine d'accepter les sacrifices nécessaires contribuant à la réussite sociale.

La communication est leur bible et chacun avec un style différent l'utilise à grosses doses. Il suffit ensuite de placer le bon évangile pour effacer la grogne et tout roule...

On pourrait penser que l'écologie est le seul point divergent de ce binôme mais je ne le crois pas car en se basant que sur les faits et l'historique , j'y vois autre chose. Donald se fout royalement de l'écologie et ne crois pas au réchauffement climatique. Il a assez crié haut et fort. Pour tenir ses promesses aux firmes pétrolières et gazières il jette aux toilettes les accords de Paris. L'opinion publique grogne ouvertement mais il signe quand même quelques bon contrats juteux. Emmanuel le malin va voler à son secours pour en tirer profit. Après la régalade du 14 juillet sur les champs Élysées et le clinquant dîner au sommet de la tour Eiffel Donald décide de revoir sa position sur les accords mais continue toujours de signer les contrats. Manu passe pour le sauveur de la planète avec le slogan « Make our planet great again » et son aura s'amplifie tout autour de la planète. Je parierai même une petite pièce que dans quelques temps le frérot Donald va vouloir revenir doucement dans la partie en voulant renégocier quelques détails. Quoi qu'il en soit nous sommes loin de sortir de l'auberge et les hashtags seront comme le lierre qui orne les pierres tombales.

En ce qui concerne l'abandon de la construction de l'aéroport Notre Dame des Landes, je me réjouis pleinement de cette décision tellement remplie de bon sens. Quel gâchis, que d'argent dépensé, que de temps perdu ! Notre président en mettant Nicolas Hulot comme ministre de l'écologie avait déjà pris sa décision depuis bien longtemps. Pourtant il lui a fait avalé des boas sur le nucléaire, le glyphosate laissant du suspense et de la crédibilité aux pro aéroport mais il lui offre quand même la cerise sur le gâteau en envoyant hypocritement son premier ministre Édouard Philippe faire la tournée des popotes des élus pour mieux les crucifier le lendemain. 76 % des français approuvent la décision. Coup de maitre.

Bon j'arrête là mon analyse à deux balles, ça me déprime. Comme je suis joueur, je vais quand même remplacer la petite pièce par un beau billet et pour me laver la cervelle complètement, je branche le compte à rebours pour le décollage de mon avion qui me transportera dans une chaude latitude ou sur mon hamac je verrai s'inscrire dans le bleu de l'horizon  « Make my brain great again »