1146

 

bern

Une fois n'est pas coutume, je vais quand même signaler une bonne action du SIBA (syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon.. En effet, les travaux de surveillance des pesticides et micropolluants viennent d'être actés publiquement. Attention, pas de scoop, même si le président Michel Sammarcelli alias «Don Saluste » maire de lège Cap Ferret veut se tirer la couverture en signalant son engagement depuis 50 ans pour garantir la qualité des eaux, il est bon de lui rappeler que les réseaux d'expertises REPAR (pour les pesticides) à été crée en 2010 et REMPAR (pour les micropolluants) en 2014 suite aux pressions des associations environnementales depuis plusieurs décennies.

Pour faire simple, de la merde et des saloperies, il y en a et pas qu'un peu... mais juste assez pour être en dessous des normes en vigueur qui fera dire que le bassin d'Arcachon est bon écologiquement. On pourrait développer sur les autres sources de pollutions (lixiviats...) mais restons sur ce constat qui pointe du doigt l'usage néfaste des peintures anti fouling sur les coques de bateaux.D'abord ce n'est pas nouveaux et il y a fort longtemps qu'on le dénonçait. Il existe des solutions alternatives pour le remplacer qui n’entraîneraient pas de manque à gagner aux vendeurs de bateaux.. alors les associations de plaisanciers ainsi que les élus doivent prendre leur responsabilité pour interdire définitivement les anti fouling sur le bassin d'Arcachon. Faute avoué à moitié pardonnée mais il faut agir et maintenant. L'écosystème du nord bassin est à l'agonie et les zostères du sud bassin régressent fortement alors que nous sommes en dessous des normes. Faudra t' il encore attendre que nous soyons au dessus pour réagir ?! En 2011, on accusait même les bernaches d'être les responsables de la dégradation du bassin d'Arcachon. J'avais même écrit :

« En 15 ans, j’ai observé la régression des herbiers mais pas une seule fois j’ai pensé que les bernaches étaient responsables. Non, cette idée ne m’a jamais traversé l’esprit. Comment peut on incriminer un oiseau migrateur qui depuis la nuit des temps revient sur le bassin d’Arcachon? Il aurait été plus judicieux de s’interroger d’abord sur les traces de pesticides et sur l’impact de l’explosion démographique, sur le Wharf ,les déchets toxiques enfouis et les rejets de l’usine Smurfitt. Depuis longtemps je suis contre l’utilisation d’anti fouling pour les coques de navires. J’ai toujours pensé que pour un si cours usage de plaisance, on pourrait remplacé l’Irgarol par un bon coup de Karcher en fin de saison. Pourquoi ne pas essayer? Accuser le réchauffement climatique sera une nouvelle perte de temps. Les coupables sont devant nos yeux et combien faudra-t-il d’ années supplémentaires à admettre cette vérité?»

http://www.sudouest.fr/2017/01/25/surveiller-ce-qui-tombe-a-l-eau-3136905-2733.php

 

Décidément ça ne va pas fort pour notre cher député Yves Foulon alias « crème antiride » maire d'Arcachon. La loose n'est plus sur ses semelles mais lui arrive jusqu'au cou. Qu'est ce qu'il lui prend de filer l'oseille du contribuable pour financer une étude de marché sur un projet d'extension du golf avec un nouveau neuf trous, un hôtel haut de gamme pour soi disant apporter un rayonnement touristique et sportif à sa ville. Étant moi même un piètre golfeur, je dois dire qu'entre Gujan Mestras (27) et Arcachon(18) les trous ne manquent pas dans le paysage et la clientèle de ces lieux sont loin de réclamer le RSA d'autant plus que le club n'a jamais payé un loyer à la commune mais n'a jamais reçu d'aide aussi (snif). Vous me direz, 50000 euros c'est trois cacahuètes et c'est vrai. Simplement il serait plus judicieux de les donner pour une autre cause plus noble. Une petite vente aux enchères au club house pour les adhérents récolterait sûrement le financement complet de l'étude. Foufou cherche vraiment le bâton pour se faire battre. Je lui signale que l'association Entraide 33 a du acheter et réhabiliter une vieille caravane pour héberger un sans abri en difficulté dans le grand froid. C'est sûr c'est moins glamour, moins rayonnant pour le tourisme.

Alors le seigneur arcachonnais retrouve un peu de réconfort et de splendeur lors du conseil municipal dont la ressemblance se rapproche de celui de Levallois Perret en écoutant Martine Phelippot son adjointe aux travaux et à l'urbanisme au sujet du futur PLU (plan local d'urbanisme) :

« Ce PLU est en phase totale avec votre vision humaniste...Il n'y a aucun projet dissimulé, aucune entourloupe. Ce PLU recherche un équilibre et la pérennité d'un bien vivre à Arcachon »

Nom de dieu, même Kim Jong Un n'a pas droit à d'aussi belles éloges! Attention cependant, en ne tenant pas compte des réserves du commissaire enquêteur et en affichant une mégalomanie pour couvrir une rancœur, le feu risque de lui brûler ses ailes plus vite que prévu. Même si il possède encore une armée de beni oui-oui, son addiction au béton et son affection aux promoteurs pourraient le pousser à devenir gérontophile pour rester au pouvoir à tout prix. Après le pédophile, cela ferait désordre pour la municipalité d'Arcachon et pour son rayonnement au tourisme.

Il y en a un en face qui ferait mieux de ne pas pavoiser, c'est « Michou l'ami des stars » alias Michel Sammarcelli maire de Lège Cap Ferret. Une nouvelle fois, nous avons eu la démonstration que ce qui se passe sur le plan urbanistique au bout de cette presqu'île si enviable devient profondément scandaleux. Si avant j'étais plus ou moins mitigé sur le rapport entre puissant et miséreux cette fois ci on ne peut que constater cette réalité. Il y a peu la maison démolie«par erreur» de monsieur Alain Ferrasse président des promoteurs immobiliers de la région Aquitaine Poitou Charente avait défrayé la chronique et voilà une nouvelle histoire qui attise mon écœurement. Le constat est qu'avec de bons avocats et juristes il est aisé d'arriver à ses fins en utilisant les longueurs des actions judiciaires et les failles des lois administratives.

Le loulou du jour est monsieur Christian Deniau PDG de la société Vipalux qui habille les bouteilles de champagne. Il posséde déjà une résidence secondaire dans le quartier des 44ha mais il en cherche une deuxième car sa famille s'est agrandie. Pas très loin on lui en propose une petite assez délabrée pour la modique somme de 610 000 euros. Stop, arrêtons nous là un instant. Dans l'article de Dominique Richard pour le journal sud ouest, on apprend que l'agent immobilier Jérome Cazaubon l'avait acheté pour 370 000 euros trois mois avant. 240 000 balles in the pocket, bravo il fait mieux que Stéphane Plaza. Alors soit l'ancien propriétaire avait Alzheimer, soit il était sénile ou soit il s'est fait endormir par rapport à cette fameuse zone rouge. Quoi qu'il en soit, on rase et on construit une jolie bicoque en bois. Bien sur la DDTM (direction départementales des territoires et de la mer) dresse le PV d'infraction car on est en zone rouge, donc pas construire ni reconstruire. Monsieur Deniau prouve sa bonne foie en accusant son architecte ( similitude avec Mr Ferrasse) et fait entrer ses avocats dans la danse pour abracadabra obtenir une relaxe à la place d'une démolition. La méthode est bien rodée, efficace pour cette clientèle et il est assez désespérant de voir « Don Saluste » se camoufler les yeux dans le fauteuil de sa mairie.

Il faut signaler que bizarrement l'article de Dominique Richard n'est pas apparu dans le support numérique des pages sud ouest.

 

Pour finir je ne pouvais pas oublier l'énorme boulette qui fracasse François Fillon et tout le système politique qui va avec. Les temps changent et avec internet, l'omerta commence sérieusement à avoir du plomb dans l'aile. Le couple Fillon va se fragmenter quoi qu'il arrive et je crains même pour la santé de Pénélope. Ce qui est malheureux dans cette histoire, c'est que ces gens ne se rendent même plus compte que leurs acquis sont dans illégalités. Ce système bien huilé, amplifié par François Mitterrand et pérennisé par Jacques Chirac et ses amis fonctionne depuis de longues décennies installant une certaine légitimité dans les esprits des gouvernants qui les pousse jusqu'au déni. Malheureusement pour eux, aujourd'hui ces informations sortent plus vite qu'avant et les effets de propagation par internet sont impitoyables pour leur matricule. Il suffit de regarder tout autour du bassin d'Arcachon, les seigneurs peuvent vous jurer la main sur le cœur qu'ils ne pratiquent pas le clientélisme, le conflit d’intérêt et tout le tsoin tsoin. Pourtant il vous suffit de me relire pour y trouver de nombreux exemples.