pulet trump

 

Vous avez vu ?! Je vous avais prévenu. C'est du lourd. Nos amis américains ont vraiment du soucis à se faire. Donald Trump a été égal à lui même et le spectacle de son investiture a été à la hauteur du bonhomme. Les opposants et les sortants faisaient la soupe à la grimace et même le swag des Obama n'a pas réussi à gommer le grotesque de la situation. Je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer mais les moqueries pleuvent sur le net et la marche des femmes tout autour de la planète ne sont que le début d'une dissidence qui va se mettre en place doucement. On se croirait presque dans une bande dessinée Marvel et il ne manque plus que les super héros pour intervenir afin de faire cesser cette mascarade.

19658164

Et il ne perd pas de temps, le Donald. Il envoie du mastic en coupant au sécateur l'Obamacare, les traités commerciaux et les finances des ONG qui soutiennent l'IGV. Il sort les flingues et défouraille à tout va. Il va être intéressant de voir l'évolution de ses pensées et de voir qui sont ceux qui vont essayer d'en tirer profit. Le ridicule ne tue pas et il en profite en inventant une nouvelle définition du mot mensonge : le fait alternatif. Son porte parole enfonce le clou en disant «  il y avait plus de monde que pour Obama. Point barre ». Un internaute lui a répondu « La terre est plate. Point barre ». C'est à se demander si dans la bible il n'y avait pas le petit pistolet de Robert Mitchum car cette soirée ressemblait un peu à « la nuit du chasseur. »

 

 

Et pendant ce temps, sur le bassin d'Arcachon.

mhde