hbt

 

 

L’autre jour ma femme Isa me briefait pour le repas du samedi soir ou nous étions invités 

 « - Nous allons chez les Morin. A l’école, leur fils et ton fils sont cul et chemise et ta fille en pince pour leur cadet. Ils sont très catho, alors pas de bourdes sur la religion. Brigitte s’occupe de tout à l’école, parent d’élèves, catéchisme et tout le tsoin tsoin. Son mari, Alban, est ingénieur, très actif dans l’associatif. Ils viennent tout juste d’acheter leur maison. Il y aura un autre couple, collègue de travail d’Alban.

 - Quel programme alléchant ! Je sens que l’on va s’amuser comme des fous.

 -Je compte sur toi pour bien te tenir. Donc pas de politique, pas de religion, pas de cul.

 - Ok chérie, que du Dieu et Dieu seul. J’espère que l’on ne fera pas la prière avant de manger. »

 Je n’avais pas vraiment envie de bouger mes fesses pour faire l’effort de rencontrer des inconnus. Avec le temps automnal qui sévissait depuis quelques jours, j’aurais préférais rester devant mon poêle à bois à lire un bon bouquin. Mais, pour Isa…

 Nous étions arrivés les premiers devant une belle maison style landaise fraîchement rénovée. J’aime bien la landaise. C’est rustique, massif et ça vieillit bien. Isa préféra offrir un bouquet de fleur à la maîtresse de maison plutôt que de piocher une bonne bouteille dans ma réserve. C’était une excellente initiative car je ne pensais pas avoir les bons clients pour goûter ma cave. Le bon vin s’offre et se partage avec un minimum d’initiation même si parfois en fin de soirée mon palais n’arrive plus à faire la différence. Brigitte nous accueillit chaleureusement nous étreignant affectueusement comme si nous nous connaissions depuis toujours. Sans maquillage le temps ne semblait pas lui avoir poser de rides et elle dégageait une certaine aura avec un enthousiasme débordant. Cette femme pétait les flammes. C’en était presque déconcertant. La déco à l’intérieur se limitait au classicisme sans fioritures avec des icônes religieuses, des reproductions d’impressionnistes et de grosses maquettes nautiques sur la cheminée. Tout était nickel, pas un grain de poussière à l’horizon. Il ne manquait plus que le figaro madame sur la table basse pour faire le bon vieux cliché de la famille modèle. Alban débarqua dans le salon avec un énorme trois mats qu’il venait d’achever pour le poser délicatement sur la table au milieu des assiettes :

 « - C’est l’Hermione, la copie conforme de celle de Rochefort. Vous aimez les maquettes ? »

 Enfant, mon père me forçait pour que je monte des avions de guerre mais comme j’étais tête en l’air je lui laissais le soin de les terminer. J’ai toujours détesté les maquettes et Alban m’expliqua tous les détails du bateau jusqu’à l’arrivée de l’autre couple. En les regardant entrer ce fut comme une détonation dans la pièce. Michel, un grand velu dans un cuissard de cycliste moule- boules et Line une castafiore toute pimpante avec un lévrier en laisse.

 « - Je m’entraîne pour cet été. Nous partons avec les Morin faire un pèlerinage à Lourdes en vélo.

 -Moi je les suivrais en voiture avec mon petit Bibou( elle embrasse le chien). Avec Michel nous n’avons pas voulu avoir d’enfants mais vous savez, c’est pire qu’un gosse.

-Allez venez vous asseoir. Pour l’apéro je vais vous faire goûter un petit vin Bio de notre producteur de légumes. Vous m’en direz des nouvelles. »

 Finalement la soirée se déroula agréablement. Nous discutions de sujets divers, tels que la spiritualité, la préparation de leur voyage,  la vie familiale, les enfants, autour d’une excellente potée de saison préparée par Brigitte. Malgré l’âpreté du vin Bio, je soignais ma bonne tenue en maintenant mon verre plein. Line jetait discrètement des bouts de viandes sous la table pour Bibou, Isa écoutait la conversation en Stanby, tout ronronnait quand Michel lança :

 « -Avez-vous vu la vidéo de la promotion des huîtres du bassin d’Arcachon ?

 http://www.sudouest.fr/2013/10/31/le-clip-de-promotion-des-huitres-du-bassin-hilarant-ou-trop-ose-1216456-2733.php

 Nous voilà tous avachis dans le canapé pour regarder ce clip que je ne connaissais pas. A la fin du visionnage, nous étions tous dans la perplexité chacun à son degré.

 « -Ils auraient mieux fait de mettre leur pognon ailleurs disait Alban

 -Oh ce n’est pas méchant, moi cela me fait rire disait Michel

 -Toujours ramener les choses au sexe, c’est affligeant disait Brigitte

 -C’est nul disait ma femme

 - Pourquoi elle espère qu’elle soit dure disait Line et tous les regards convergèrent vers ma pomme pour écouter ma réponse.

 -Je dois dire que je suis assez atterré par ce que je viens de voir. Cela ressemble au début d’un vieux film porno des années 70-80. Le couple ressemble à Brigitte et Alban.(un gros malaise s’installa) euh  Brigitte Lahaie et Alban euh Alban comment déjà ?

Isa était catastrophé ne sachant pas comment réparer la boulette, Brigitte faisait légèrement la moue, Alban ne voyait pas qui je voulais dire, Michel souriait poliment puis Line me sauva :

 - Ouhais!! c’est Alban Ceray avec ses cheveux poivre et sel et son pieu entre les jambes."

 De retour à la maison je visionnais plusieurs fois le clip pour me faire une réelle opinion. Plus de doute, c’est raté, c’est fort minable comme  dirait Stromae. L’agence de com Aggelos a pris quelques milliers d’euros pour pondre un produit frelaté dans lequel les créatifs de cette société ont exorcisé leur frustration sexuelle pour des clients à l’humour potache. C’est à vomir de rire, la ringardise transpire sur la pellicule. Une belle daube aux clichés révolus sur une technicité plus que médiocre dans un décor à deux sous. Un bad buzz quoi. Brigitte et Alban

Alors j’ai monté cette vidéo à l’arrache. Faites de bric et de broc à la va vite, elle me fait sourire, Isa un peu moins … puis je m’en fou, je vous en fais profiter. Cette vidéo serait le making off juste à la fin du tournage du fameux clip comme si la caméra suivait l’acteur : Souriez, riez, pleurez, jetez, moquez vous mais continuez à manger des huîtres…

 

 


making off par paterzan