64025368_p

 

Ces temps ci, les palmes du plus gros fumier ne manquent pas au palmarès et la plus part des candidats mériteraient de décrocher l’or. Christine Lagarde serait surement sur le podium en demandant aux grecs de payer un peu plus les impôts avec l’argent qu’ils n’ont plus tout en n’en payant pas elle-même.

 Que dire de Poutine et son collègue chinois qui protègent le boucher de Damas pendant que la communauté internationale tergiverse toujours à chercher la solution dans l’évidence même. Peut être faudrait il envoyer Bernard Henri Lévy notre imposteur national?

 Non, j’en ai trouvé un beau, un qui mérite amplement cette distinction. Charles doux. Ce vieux monsieur possède 80% de la plus grosse société européenne de volaille. Pendant des décennies il a engrangé de la monnaie en payant la quasi-totalité de ses ouvriers au smic minimum, en exploitant au maximum les éleveurs pour les rendre dépendant du carnet de commande et en les pressant jusqu’à la pulpe pour payer leur labeur. Il a empoché aussi les aides de l’Europe, 10% de la PAC par an et environ 1 milliards d’euros. Il n’a pas hésité à délocaliser et magouillé avec l’exportation des poulets brésiliens. Le bon cordon bleu du père Dodu que les gamins raffolent est un assemblage de merde planétaire. Sauf que le gourmandasse avait les yeux plus gros que le ventre et ses investissements ont vite tournée au fiasco, malgré les mises en garde entrainant un trou dans la caisse de 430 millions d’euros. Des cacahouètes pour la 150 ième fortune de France! En bon père de famille on aurait pu croire qu’il allait renflouer le navire. Que nenni. Le vieux a des oursins dans les poches. Virer 4000 emplois directs et 15000 emplois indirects n’est pas son problème. Pas d’état d’âme le bonhomme! Il veut mettre la clef sous la porte en disant « au revoir messieurs dames » plutôt que d’être aidé par l’état et des banques qui le priveraient du contrôle de son pognon.

C’est pourquoi, la palme d’or du plus grand fumier du moment est décernée à l’unanimité de moi-même à Charles Doux alias Père Dodu

 dodu

 

 

Bernadette Dubourg la porte parole de Foulon et  officiellement journaliste à Sud ouest devrait revoir la charte déontologique de sa profession. Qu’un correspondant local affiche son coté partisan peut se faire pardonner, mais un journaliste n’a pas le droit. La lecture de ses chroniques en est presque dérangeante. Peut être devrait elle se relire avant de publier.

http://www.sudouest.fr/2012/06/05/gagner-pour-gouverner-734028-710.php

Cracraetmomocouleur1_gallery

La tournée législative de Phiphi et Foufou nos grands clowns du bassin d’Arcachon était en terre ennemie à Lanton et ils ont fait un carton plein avec leur invité surprise le grand auguste blanc québecquois  Alain Juppé. Le contre-pitre Jean Guy Perrière  maire d’Arès avait bien chauffé la salle en jetant ci et là quelques pitreries sur  Phiphi et foufou:

« Je préfère leur bling bling au bla bla des bobos… » (rires)

Puis Phiphi enchainait les délires en prenant un accent teuton:

« Achtung nous foulons Foulon… »(rires)

Foufou jouait son rôle de l’Auguste moralisateur dans le déroulement du spectacle en vaselinant l’hôte de luxe:

« Tu seras un excellent premier ministre et tu nous protégeras…(Rires?!)

Les spectateurs étaient aux anges demandant un rappel aux artistes et comme l’écrit Bernadette:

Et Alain Juppé conclut : « C'est Foulon que nous voulons ». Sans accent.

 

Je pourrais écrire un billet du même acabit pour les opposants mais il faut bien reconnaître que nos deux zozos donnent de la matière pour parodier. La seule chose qui m’inquiète, c’est que le bassin d’Arcachon crève en silence. Une petite info m’a interpellé . Au Vietnam depuis peu, les anguilles et les poissons ont totalement disparu dans les rivières et les affluents et des maladies génétiques font surface. Les pêcheurs n’arrivent plus à nourrir leur famille dans la plus grande des incompréhensions. Des documents américains précisent que des tonnes de pesticides, d’agent orange avaient été enterré dans un rayon de 50 km autour des zones de pêche suite à la débâcle américaine.  Sur le bassin d’Arcachon pendant un demi siècle des tonnes de déchets toxiques ont été enfouis dans les décharge d’Audenge, d’Andernos, du Porge. C’est bizarre quand même? Faut il y voir une coïncidence?

 

kleenex1

 

Et pourtant j’y ai cru quand j’ai entendu que Joël Dupuch avait écrit un livre. Je me suis dit qu’il allait enfin taper du poing sur la table pour exposer la situation critique de sa profession. Je suis vite redescendu sur terre. Pourtant, j’aime bien ce personnage. Il est devenu culte aux yeux de certains grâce à la caméra de Guillaume Canet et le bougre a vite compris le coté lucratif de la chose. Il a totalement raison d’agir ainsi. C’est en quelque sorte un conte de fée, passer de l’anonymat à la lumière en jouant son propre rôle. Quoi de mieux? Le gars est sincère en amitié, honnête intellectuellement, sacralisé par les guignols de l’info, alors pourquoi lui en vouloir de profiter de sa notoriété? Sauf que j’aimerais un peu qu’il profite justement de sa popularité pour dire explicitement le malaise qui traine dans le bassin d’Arcachon. Alors je dis simplement aux peoples du Cap ferret qu‘il est encore temps de prendre conscience et de ne pas continuer à se dire:

« Jusqu’ici, tout va bien… »

 

 

Pour Finir je voudrais donner un coup de pouce à une fille qui le mérite. Joyce a une trajectoire de vie pas ordinaire. Le bassin d’Arcachon, elle connaît. Pendant dix ans dans les années 90, été comme hiver elle fut une des rares filles à être pêcheuses. Aujourd’hui elle se lance dans une nouvelle aventure en proposant des ballades en pinasse. Pendant de long mois elle a retapé une pinasse Lapeyre d’origine sous le regard amusé de ses détracteurs. L’UBA et la mairie Andernos ne lui tendent pas vraiment la main car le marché est lucratif. Malgré toutes ces embûches Joyce fonce entièrement dans son projet. Elle doit apprendre encore à faire du marketing mais elle y est  arrivé. Ses tarifs sont moins chers que les filières classiques et je peux vous certifier, au nom de la Bernache, que vous aurez un des meilleurs guides du bassin d’Arcachon.

joyce