Visage-d-homme-ride

L’heure du dilemme approche. Finissons en et vite, basta. Que l’on retourne dans notre merde pour voir si nos lendemains seront meilleurs. Soyez en sur, la messe est déjà dite par les lobbys et la finance pour l’avenir de la France. Quel que soit le vainqueur, le régime sera un mixte Dukan Cohen en puissance dix. Dans cette campagne présidentielle puissamment orientée par les médias en place, son courage resplendit dans le plus grand des silences. On lui a déversé des wagons de merde sur la tête pourtant elle est toujours restée elle-même. Cette femme est belle, honnête qui défend simplement des idées remplies de bon sens. Regardez bien sa photo sur les panneaux dans votre ville. Elle sort du lot. Son accent nordique et ses maladresses m’enchantent car ses mots sonnent vrais. Les verts avaient fait le bon choix idéologique en évinçant un Nicolas Hulot sponsorisé par le plus gros pollueur français Rhône-Poulenc. Sauf que dans la politique, l’image est essentielle pour accéder au poste suprême. Elle va surement trainer dans les profondeurs des pourcentages mais j’ai de l’estime pour Eva Joly.

 

En 2005, la grand-mère de ma femme, mamie Edmonde avait été convaincue par les propos sarkozystes du beau frère malgré mes multiples mises en garde. Au fil du temps, à chacune de mes visites, elle me disait:

 - Je crois bien que t’avais raison.

 Depuis l’année dernière Edmonde est alitée pour attendre que le seigneur envoie un serviteur récupérer son âme. Elle en a marre, elle a fait son temps, elle ne peut plus bouger, il faut lui torcher le cul, elle voudrait bien partir. Hélas, pas de signes de l’au-delà. Le weekend dernier, je lui demandais si elle avait fait le nécessaire pour voter par procuration.

-Non je ne vais pas aller voter. Me répondit elle

Ma déception était grande car pendant tout ce dernier quinquennat je m’étais efforcé de corrompre son esprit gaulliste . Les faits me donnaient raison. Elle approuvait mes dires. Ma mission était presque réussie. Alors j’ai pris sa main calleuse dans la mienne et je me suis approché doucement de son oreille.

- Pour qui auriez vous voter?

L’eau de Cologne bon marché que la nouvelle infirmière avait déversé sur sa chemise de nuit me tourna l’estomac mais pas autant que la réponse d’Edmonde:

-Pour Marine le Pen.

 

 

En sortant dans la rue, le clochard qui avait réussi à me taxer deux euros finissait tranquillement son litron de « villageoise » le vin qui réchauffe les pauvres.  Le breuvage commençait sérieusement à lui faire fondre les fusibles et devant la boulangerie il faisait quelque peu désordre. La patronne sortit de sa boutique pour lui remettre les pendules à l’heure.

MadamClochard

 

« -Dis donc Henri, je crois que là tu as dépassé les bornes. Il serait bien que tu ailles cuver ton vin ailleurs.

-Votez Cheminade car avec lui nous irons sur mars et peut être que la bas, il y aura de la place pour nous. » répondit il avec la fulgurance d’un seigneur.

 

 

Il y avait foule au bistrot « Chez René ». Des drapeaux rouges flottaient dans la salle au milieu de sympathisant qui revenaient du Meeting de Mélenchon. La bière coulait à flot pour se rafraichir la mémoire en refaisant de long en large le discours de ce formidable tribun. L’assistance semblait joyeuses, les jeunes côtoyant les anciens. Une belle énergie dégageait un sentiment positif. L’espoir est vraiment une magnifique couleur dans les yeux des gens. Mais René cassa net leur utopie:

« -Ben moi je vais voter pour Sarkozy car je veux qu’il en chie jusqu’au bout avec nous, qu’il bouffe ses conneries jusqu’à la lie pour qu’il puisse enfin s’exiler hors de la France avec son italienne, chassé par le petit peuple des pauvres. Ne rêvez pas braves gens, Hollande ne va rien changer pour nous sortir de la merde . Il changera seulement de position pour mieux se faire enfiler par les banquiers.

-La vie sera peut être un peu plus juste » répondit une jeune étudiante

-Non, les mots justes sortent de la bouche des ignorants, des sans grades, des gens simples. Pautou et Arthaud ont un langage de vérité que l’on cherche à ridiculiser pour les maintenir au bas de l’échelle. Bayrou est une girouette qui s’affole dans la tempête en indiquant pourtant la direction du vent mais quand la tempête cesse elle reste désespérément immobile.

Henri entra brusquement dans le bar en titubant;

« - Moi je vote pour la tournée générale du patron.

 

 

J’avoue que j’étais un peu perdu avec ce que je venais d’entendre. C‘est en rentrant à la maison, la tête dans le guidon, que je découvrais une triste nouvelle sur quelques lignes d’un quotidien gratuit agonisant sur un banc public. Jim Marshall venait de mourir.

imagesCAFG3EPV

Enfoncer une prise Jack d’une Guitare dans un  ampli Marshall puis balancer un riff dévastateur à plein volume en laissant la dernière note de musique s’éloigner en écho dans la chambre pour laisser arriver la complainte des voisins. Un pur bonheur. Dans la bibliothèque de mon ipod, je trouvais celui qui pouvait lui rendre un bel hommage. J’enfonçais mes écouteurs puis je montais le son.

<