Dans la cuisine, ma douce et tendre épouse préparait le déjeuner et je glandais sévèrement à table en lisant mon journal. Les enfants occupaient l’espace du salon en ayant pris le soin d’étaler la totalité de leurs cadeaux de noël et le mot Bordel était un euphémisme. Le petit essayait de grimper sur l’armoire normande pour trouver la manette de la console de jeu qui y était planquée. Il est doué le fiston. A quatre ans il se prenait pour Spiderman et on l’avait retrouvé sur le toit de la maison. La grande avait une inspiration artistique décidant de peindre un grand morceaux de contre plaqué. Les tubes de peintures ouverts agonisaient sur le carrelage et ses vêtements ressemblaient déjà à une œuvre.

« Les enfants…il va falloir ranger et venir mettre le couvert. Au fait Isa, j’ai fait un rêve étrange cette nuit. J’ai rêvé que je baisais Nadine Morano et elle était bouillante.

-Merci pour moi. Tu aurais pu choisir mieux. C’est dingue comme cette femme fait fantasmer les mecs.

- Je suis sûr qu’avec un petit coup dans le nez, elle doit assurer comme une bête la Nadine.

- Y a que les mecs pour penser cela.

- Elle est marrante cette fille. Tignousse, elle ne lâche rien. Quand on critique son gourou Sarkosy,  elle ressemble à une fan de Michel Sardou à qui on aurait dit qu’il était facho. Spirituellement elle fait fort. Un potentiel énorme. Son tweet a fait rire toute la galerie. « je tape plus vite que mes doigts mais je corrige plus vite que ma pensée »

-Tu crois que l’autre mange-merde d’Estrosi a fait mieux en disant que le Fouquet’s est une brasserie populaire. En plus , cet âne en rajoute une couche en rectifiant populaire par célèbre. Complètement déconnectés ces abrutis. Je t’en foutrais moi du populaire à 78 euros le premier menu. Et Accoyer, tu ne crois pas qu’il perd la boule en disant que ce serait la guerre si la gauche gagne les élections. En 1981 la droite disait bien que les communistes et les chars entreraient en France si Mitterrand était élu. Et ce con de Copé qui dit qu’avec l’UMP c’est  massacre à la tronçonneuse…

-Ouais c’est pitoyable. Foulon le maire d’Arcachon y va plein pot lui aussi. Pour les vœux à ses administrés, il a d’abord souhaiter la réélection de Sarkosy avant de virer comme des mal propres les commerçants du marché qui s’opposaient à ses décisions. Et Pérusat(le maire d’Andernos) obligé de faire des piges aux législatives en cirant les pompes pour faire passer ses projets. A son âge, ce n’est pas raisonnable.

- C’est pitoyable.

Les gosses avaient accentuer le capharnaüm en omettant de ranger. Le petit  tombant de l’armoire se fracassa sur la villa de star playmobil de la grande. Cette dernière folle de rage balança la palette de peinture qui atterrissait sur le canapé. Il fallait sévir.

-Les enfants, je vous ai déjà dit de ranger et de mettre le couvert. Sinon, plus d’ordi, plus de console.

Ils me regardèrent avec un petit sourire en coin puis recommencèrent à se chamailler de plus belle. Isa me bouscula pour entrer dans le salon. D’un ton sec, net et précis comme un coup de corne dans la brume:

-Vous avez 5 minutes pour que tout soit nickel.

Comme par magie, les gamins s’exécutèrent méticuleusement à tout ranger et tout nettoyer. J’étais scotché.

- Dis donc Isa, tu connais la formule magique!

- Là maintenant, c’est toi qui est pitoyable.

 

 

 

 

Depuis des lustres sur ce blog je dénonce la connivence des médias envers les  politiques. Le correspondant sud-ouest d’Andernos les bains en est le plus grand exemple. Il y a actuellement un film documentaire qu’il est intéressant de découvrir car il est volontairement subversif pour nous amener à réfléchir. Malheureusement il n’est diffusé qu’à L’Utopia à Bordeaux.