26 octobre 2011

PROPAGANDERNOS

Je suis furax. Oui furax. Je viens de lire l’article paru dans le journal Sud ouest du 26/10/2011  http://www.sudouest.fr/2011/10/26/le-plu-a-la-majorite-536742-4723.php et je suis en colère. Je suis furieux non pas pour le vote à la majorité du PLU d’Andernos les bains qui était prévisible et dont j’avais déjà donné mon avis sur la complaisance flagrante du commissaire enquêteur sur son rapport mais sur la manière propagandiste indigne du journal Sud ouest. Je m’en explique. J’ai souvent critiqué les articles du correspondant... [Lire la suite]

20 octobre 2011

FEUILLES MORTES

Encore un coup de poignard en pleine poitrine. Un des derniers « fleurons » d’Andernos les bains va bientôt disparaitre. Les souvenirs de jeunesse vont être emporter une nouvelle fois  comme une vulgaire feuille en automne. Le Modern Dégustation était un endroit hors du temps gardant la même configuration depuis sa création. Sur la facade on pouvait lire « Du producteur au consommateur, le meilleur des apéros, douze huitres et 1 petit blanc » C’était un endroit totalement désuet mais bourré de charme. Les... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 10:55 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
12 octobre 2011

COMPASSION...MON C..

On m’a toujours dit de ne jamais frapper une personne à terre. Un silence peut être plus fort que des coups. Les larmes de Ségolène Royal sont le résultat de la grenouille qui se croyait plus grosse que le bœuf. La madone du Poitou a explosé en plein vol. C’est terrible de voir sa  chute, sa descente en enfer, la disparition de son amour propre. Elle ressemble à une vieille pute que j’avais connu à Bordeaux. Tous les matins avant d’embaucher j’allais boire un café dans un rade près des quais. Raymonde y venait aussi boire son... [Lire la suite]
Posté par paterzan à 21:51 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 octobre 2011

LE ROUGE ET LE NOIR

  Après l’épisode estivale de la matière fécale dans les eaux ferret- capiennes, une forte odeur nauséabonde ressurgit sur la presqu’île. En février 2010 Je publiais un papier que j’avais écrit en 2000 ou je disais: Les “pontes” alléchés par le pognon savaient qu’ils avaient une mine d’or entre les doigts et qu’il était temps de s’en mettre plein les fouilles. Ils ont eu l’intelligence de vouloir garder un superbe cadre de vie pour offrir à prix d’or les parcelles restantes en posant leur droit de regard sur les appels... [Lire la suite]